icon_user icon_forum icon_facebook icon_twitter icon_send_message icon_rss

Politique
fond_titre_article

Lettre d'une mère à Mme Taubira

Une mère en colère interpelle la garde des sceaux, Christiane Taubira, au motif que son fils aurait tué le sien... Info ou grosse intox ?

Faux Faux
01/12/2009 Par hoaxbuster
Pertinence
Hoaxbuster_etoile_noire_vide Hoaxbuster_etoile_noire_vide Hoaxbuster_etoile_noire_vide Hoaxbuster_etoile_noire_vide

Le message en circulation précise en grosses capitales : "histoire vraie". Le genre de mention qui devrait instantanément faire soupçonner le spoof plutôt que le scoop à n'importe quel internaute de plus de 12 ans.

 

Alors, l'actuelle garde des sceaux, Christiane Taubira, a-t-elle vraiment protesté publiquement contre le transfert de son fils meurtrier de la prison de Lyon à celle de Mulhouse ?

 

Strictement impossible de trouver le moindre média dans lequels la ministre de la justice se serait épanchée à ce sujet. Et pour cause les faits ne sont tout simplement pas avérés.

 

En effet, la version précédente de cette lettre (de septembre 2012) ne mentionnait ni Mme Taubira ni les prisons de Lyon et de Mulhouse, mais parlait d'un transfert d'Arlon à Leuben - des prisons belges. Quant à la version de mai 2010, elle était, elle, argentine, tandis que celle de décembre 2009 était espagnole  et celle de février 2010 péruvienne. Au fil des versions, le fils meurtrier, lui, est tantôt membre de l'ETA tantôt membre du Sentier lumineux...

 

Et la pluralité de versions,  c'est justement, d'après Véronique Campion-Vincent et Jean-Bruno Renard, une des caractéristiques les plus saillantes des légendes urbaines.

 

Autrement dit, quelqu'un a trouvé un texte en circulation sur le net et l'a adapté à la situation française (à des fins sans doute bassement politiques), inventant ainsi un "scandale" qui n'existe pas - du moins en France, et probablement pas plus ailleurs.

 

Cette lettre d'une mère à une autre est donc à classer sans hésiter dans la catégorie des glurges - ces histoires sirupeuses censées nous faire adhérer à une morale simpliste, ici le contresens manifeste suivant lequel les droits de l'homme ne sauraient être dévolus à tout le monde.

Donnez nous votre avis

hoaxbuster
Rédacteur Hoax
mots-clés : Politique - Témoignage
0 contribution


Top 10
fond_titre_article