icon_user icon_forum icon_facebook icon_twitter icon_send_message icon_rss

Société
fond_titre_article

Pouet Pouet Camion

Comment, sans aucune preuve, une entreprise russe d'affichage publicitaire sur camions a réussi à faire croire à des médias du monde entier qu'une de ses pubs avait causé plus de 500 accidents en 24 heures.

Faux Faux
01/10/2014 Par hoaxbuster
Pertinence
Hoaxbuster_etoile_noire_vide Hoaxbuster_etoile_noire_vide Hoaxbuster_etoile_noire_vide Hoaxbuster_etoile_noire_vide

Imaginez que vous êtes le patron d'une agence de communication. Vous faites dans le panneau publicitaire urbain. Vous êtes une sorte de JCDecaux mais sur camion et en Russie. Vous visualisez, c'est bon ?

 

L'autre différence avec JCDecaux, c'est que vous débutez et avez besoin de vous faire connaître. Alors vous avez une idée : orner vos camions publicitaires d'une jolie paire de seins en gros plan. Non, mieux ! Vous allez dire que vous l'avez fait et que vous avez causé 500 accidents en 24 heures. Oh, encore mieux : 517, ça fera plus réaliste. Et vous en conclurez finement que vos pubs ont vraiment de l'impact.

 

Première étape : faire tourner "l'information". Un bon point de départ serait Facebook, mais vous êtes en Russie, je vous le rappelle, alors vous optez pour le clone local : VK. Vous obtenez que votre message soit répercuté par Шедевры рекламы (qui apparemment le supprimera ensuite, mais aura rempli sa mission en obtenant des partages ici et , et  encore et beaucoup d'autres dont je vous fais grâce).

 

Deuxième étape : Votre message est capté par les antennes du Daily Mail qui vérifie l'information à l'aide de son cliquomètre ("des seins + des Etrangers qu'on fait passer pour des abrutis finis = info valable, let's go my friend!") et la publie.

 

Troisième étape : Le Daily Mail a parlé, tous les brillants hérauts d'un journalisme de qualité et autres illustres membres de la clique du clic peuvent suivre. Votre histoire est rapidement plus traduite qu'un bouquin de Guillaume Musso, en ayant d'ailleurs à peu près le même niveau de vraisemblance.

 

Car 500 accidents causés à Moscou en 24 heures, il est possible que ça ait attiré l'attention des journaux locaux. Qu'ils n'en parlent pas pourrait mettre la puce à l'oreille. Même ce site qui recense chaque jour les accidents de circulation dans Moscou et sa banlieue n'a pas constaté de catastrophe due à une distraction mammaire le vendredi 10 octobre (jour supposé de l'opération "pouet pouet camion").

 

Vous avez un doute du coup ? Vous pensez qu'aucun média ne tombera pas dans un piège aussi gros ? Que nul ne reprendra jamais les propos d'une agence de com sans les vérifier ? Vous avez peut-être raison. Rien ne justifie d'avoir une si piètre image d'eux.

 

En partenariat avec Hoax of fame.

Donnez nous votre avis

hoaxbuster
Rédacteur Hoax
mots-clés : Société - Marketing viral
0 contribution


Top 10
fond_titre_article