icon_user icon_forum icon_facebook icon_twitter icon_send_message icon_rss

Société
fond_titre_article

Croix verte pharmacie

Une terrible menace plane sur la célèbre enseigne des pharmacies. Elle pourrait être amenée à disparaître des rues de Paris... Et pour ce crime de lèse majesté, il faudra bien un coupable.

Faux Faux
01/04/2009 Par hoaxbuster
Pertinence
Hoaxbuster_etoile_noire_vide Hoaxbuster_etoile_noire_vide Hoaxbuster_etoile_noire_vide Hoaxbuster_etoile_noire_vide

Suite à une courrier envoyé à la mairie de Paris par une association "Paris-Beurs-Cités", Bertrand Delanoë pourrait décider de la suppression les croix vertes des pharmacies afin de mettre un terme au "caractère néfaste de certains anachronismes". L'affaire fait grand bruit sur le net et fait surtout le bonheur des initiateurs de cet article au goût de poisson pas très frais.

 

L'article en question part d'un postulat de base assez simpliste : la croix verte est un symbole religieux ostentatoire et donc, en tant que tel, pourrait être remis en cause. Dommage que la rédaction de NOVOpress ne prenne pas la peine de signaler qu'il s'agit en fait d'un poisson d'avril. En "omettant" cette précision, il est évident que "l'article" prête à confusion et peut facilement être pris pour argent comptant.

 

Si on peut trouver un lien avec le christianisme dans la croix aux quatre branches égales, elle est avant tout le symbole du secours et de la protection militaire et civile. Croix grecque à l'origine, elle doit sa diffusion aux croisés qui l'adoptèrent comme emblème.

 

L'association Paris-Beurs-Cité est une pure invention, aucune association ne porte ce nom.

 

Evidemment, la mairie de Paris réfute toute implication dans cette histoire. Elle va même plus loin puisque Thomas San Marco, chef du cabinet du maire de Paris, nous précise que "le Maire de Paris n'a pas été destinataire d'un courrier lui demandant de faire supprimer les croix vertes à la devanture des pharmacies parisiennes, et qu'aucune "Ilda Vrospinos" ne travaille au Cabinet du Maire de Paris: ce nom fantaisiste est l'anagramme de "poisson d'avril", et certains peuvent avoir intérêt à amplifier l'écho de cette plaisanterie d'assez mauvais goût.".

 

Hum, mais qui donc pourrait donc avoir intérêt à amplifier l'écho de cette "plaisanterie" ? NOVOpress par exemple ? Mais pourquoi donc un organe de presse pronant la "contre-information audacieuse et indépendante" sans "vraie virtualité ni fausse réalité" irait-il se fourvoyer dans un article opposant clairement l'identité maghrébine avec le patrimoine français ? Là, on a beau chercher, on ne voit presque pas...

 

Toujours est-il que chacun sera bien avisé de ne pas ingérer ce hoax au goût de poisson pourri sous peine de graves troubles de la perception. Les pharmaciens conseillent d'ailleurs fortement de le mettre dans la poubelle dès réception, tellement il sent mauvais.

 

Pour aller plus loin :

Donnez nous votre avis

hoaxbuster
Rédacteur Hoax
mots-clés : Société - Désinformation
0 contribution


Top 10
fond_titre_article