icon_user icon_forum icon_facebook icon_twitter icon_send_message icon_rss

Politique Médias et Techno
fond_titre_article

Tricherie élection présidentielle

En publiant la "démonstration" d'une supposée manipulation de chiffres, la page Facebook Anonymous France se ridiculise une fois de plus

Faux Faux
01/10/2017 Par hoaxbuster
Pertinence
Hoaxbuster_etoile_noire_vide Hoaxbuster_etoile_noire_vide Hoaxbuster_etoile_noire_vide Hoaxbuster_etoile_noire_vide

Présent sur le réseau social depuis plusieurs années, la page "Anonymous France" (qui n'a rien à voir avec les valeurs intrinsèques au concept Anonymous) compte déjà plus de 1 million d'abonnés à ses publications.

 


 

Cette page, en fait un faux nez très fortement teinté de complotisme, de désinformation, d'antisémitisme et autres invitations constantes à rejoindre les combats de groupuscules d'extrême droite, attire d'innombrables fans sur un concept simple : un nom porteur et synonyme de lutte contre le "système" suffit à donner un maximum de crédit.

 

Très souvent ridicule, celui qu'on surnomme affectueusement Fakenonymous vient toutefois de se surpasser en publiant la "preuve mathématique d'une magouille" de chiffres ayant permis l'élection d'Emmanuel Macron au détriment de Marine Le Pen.

 

 

Initialement publiée en mai sur Twitter par un certain Olivier, il est difficile d'expliquer la décision de faire ressortir ces jours-ci cette "manipulation" par Fakenonymous.

 

Toujours est-il qu'en cherchant à expliquer le plus sérieusement du monde qu'en retirant les pourcentages des votes blancs ou nuls plus ceux de l'abstention au score d'Emmanuel Macron, Marine Le Pen aurait été élue haut la main, l'auteur de la page achève d'effacer toute trace de crédibilité de son mur.

 

Évidemment, il se défendra sans doute en disant qu'il s'agit d'humour. Alors souhaitons simplement qu'une partie des fidèles abonnés à la page finiront par comprendre... qu'il n'en est rien.

Donnez nous votre avis

hoaxbuster
Rédacteur Hoax
0 contribution


Top 10
fond_titre_article