icon_user icon_forum icon_facebook icon_twitter icon_send_message icon_rss

Médias et Techno
fond_titre_article

Contact ICE

ICE ICE baby... L'email fait grand bruit, l'action connaît un franc succès dans les pays anglophones mais qu'en est-il vraiment pour les francophones ?

Du vrai / du faux Du vrai / du faux
01/11/2006 Par hoaxbuster
Pertinence
Hoaxbuster_etoile_noire_vide Hoaxbuster_etoile_noire_vide Hoaxbuster_etoile_noire_vide Hoaxbuster_etoile_noire_vide

Vous avez demandé l'appel ICE, ne quittez pas...

In Case of Emergency, trois mots pour un acronyme qui glisse parfaitement à l'oreille : ICE. Il suffirait que chacun ajoute ce contact sur son téléphone mobile pour que les secours puissent immédiatement prévenir le proche en question en cas d'accident.

C'est l'idée qu'a eu Bob Brotchie, infirmier de Cambridge en mai 2005, à l'origine de cette campagne par e-mail.
Après avoir connu un certain succès en Grande Bretagne, voilà donc les messageries et autres blogosphères francophones saisis à leur tour par la ICEmania. Seulement voilà, si l'idée est séduisante et potentiellement rassurante pour chacun, la mise en oeuvre s'avère beaucoup plus compliquée que prévue.

 

Il faut bien reconnaître qu'à part au Canada (notamment la Gendarmerie Royale et la ville d'Ottawa), l'idée ne reçoit pas un accueil chaleureux dans les pays francophones. En effet, à ce jour les secours d'urgence n'estiment visiblement pas nécessaire de demander la généralisation de cette pratique et, en conséquence, ne cherchent absolument pas à retrouver le portable d'une victime.

 

Il est vrai que l'idée peut sembler porteuse, mais quelques points la rende difficilement réalisable en l'état :

  • Le portable peut être bloqué ou éteint, inutilisable sans le code PIN
  • Le portable est souvent le premier objet détruit en cas d'accident
  • Les secouristes devront connaître le fonctionnement de chaque mobile pour accéder rapidement au répertoire de l'engin
  • Aucun organisme officiel (de secours ou gouvernemental) ne parle de cette possibilité
  • Il faudrait que tout le monde ait un portable
  • Le portable fait partie des effets privés, de quel droit un secouriste pourrait-il farfouiller dans le répertoire ?

 

Enfin, pourquoi ICE alors que ECU (En Cas d'Urgence) fonctionne tout aussi bien et semble nettement plus légitime (utilisé au Quebec). De plus tout cela devient vite compliqué lorsque l'on a plusieurs numéros ICE...
Vaut-il mieux les appeler ICE1, ICE2 ou alors ECU1, ECU2 ou mieux encore : 1ICE, 2ICE pour apparaître au début de l'annuaire ?

 

Malgré l'engagement témoigné par Bob Brotchie, il semblerait que le seul opérateur téléphonique à participer à la campagne soit Vodafone, ce qui pose indéniablement le problème de sa récupération commerciale... Le concept ayant d'ailleurs déjà trouvé preneur.

 

En France, sachez qu'il existe déjà une carte à puce gratuite pour tous contenant nos infos personnelles (identité, allergies, antécédents et... personnes à contacter !) : la Carte Vitale 2.

 

Pour finir, HoaxBuster.com vous propose encore plus fort et plus simple que ICE : conserver un papier manuscrit "Prévenir en cas d'urgence" sur soi avec la liste des personnes à avertir en cas d'accident. Incroyable, non ? En plus, c'est à la portée de tout le monde (pas seulement des détenteurs de portables), ça ne risque pas de tomber en panne et le secouriste trouvera l'information d'autant plus rapidement !

 

A noter également : une variante anglophone de ce message assure même qu'ajouter un contact ICE à votre carnet d'adresse permet à un virus de d'accéder à votre mobile, voire de vider vos unités. Bien évidemment, il s'agit d'un HOAX !

Donnez nous votre avis

hoaxbuster
Rédacteur Hoax
mots-clés : Chaîne - Médias et Techno
0 contribution


Top 10
fond_titre_article