Hoax

Media US: services secrets français impliqués

Type :

Désinformation

En circulation depuis :

Janvier 2015

Statut :

Faux
Charlie Hebdo copiecolle les conspi
Charlie Hebdo reprend l'idée qu'un journal américain serait à l'origine de la rumeur impliquant les services secrets français dans les attentats. Ah oui ? Sauf que non... la preuve par les faits.

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

Dans notre précédent article concernant l'explosion des théories du complot suite aux attentats commis pas les frères Kouachi et Amedy Coulybaly nous relevions qu'une partie d'entre elles désignait comme coupable "les services secrets français".

 

Sans s'attarder sur celle-ci plutôt qu'une autre, nous montrions comment en manipulant le sens de la traduction d'un article, la complosphère française flouait ses lecteurs en laissant passer l'idée que les services secrets français pourraient être impliqués dans les attentats.

 

Voici ce qu'on peut lire dans l'article de Meyssan à ce sujet (captures réalisées le 22 janvier 2015) :

 

Vu comme ça, ça n'a l'air de rien, juste un petit article de rien du tout, à peine manipulé et sans réelle importance... Sauf qu'aujourd'hui, en tapant les mots "services secrets français mcclatchy" ce sont plus de 66.000 occurrences qui remontent désormais, permettant ainsi aux sites en page 1 de se faire une belle pub.

 

 

 

Bon, découvrir que la complosphère se donne la main pour remuer du bullshit jusqu'à lui donner l'air d'une crème chantilly n'a rien de surprenant. Effectivement, la manipulation, la déformation, l'info à sens unique font partie de leur stratégie et dans ces domaines ils n'ont ni scrupule, ni déontologie et par conséquent, aucune objectivité. Leur business étant d'abord et avant tout de défendre leur idéologie (et inversement), tous les moyens sont bons pour la mettre en avant.

 

Et là, stupeur... Charlie Hebdo se laisse entraîner par le torrent.

 

Ces derniers jours, comme tout le monde, on lisait le numéro post apocalypse de Charlie et là, en page 4, on découvre l'article intitulé "les charognards du complot". Cool, ca dit à peu près ce que nous disions, nous aussi, par ailleurs ! Globalement, Jean-Yves Camus est sur la même ligne de pensée que nous (bon, les complots ca va quoi, essayez plutôt de voir les idéologies propulsées par les conspi plutôt que les détails moisis qu'ils trouveront toujours à vous montrer) mais soudain :

 

 

 

"D'autres complotistes préfèrent, à l'instar du site américain McClatchy expliquer que les frères Kouachi étaient instrumentalisés... par les services secrets français." Oui, oui ! Dans son article censé démonter les théoriciens du complot, l'auteur reprend à son compte la musique que les complotistes français ont laissé flotter dans leurs articles (et là, on connait des Meyssan qui doivent jubiler).

 

Autrement dit, en exposant les différentes théories complotistes qui circulent en ce moment, Jean-Yves Camus s'est laissé aller à reproduire les idées générées par les complotistes qu'il dénonce ! Oh rien de dramatique, le fond de l'article n'en est nullement modifié, ni la ligne éditoriale de l'auteur. Mais voilà un magnifique exemple de comment, en partant de l'interprétation fantaisiste et idéologiquement manipulée d'un article, on se retrouve avec McClatchy clairement identifié comme site complotiste (par le journal qui est devenu le symbole de la liberté de la presse française) ! Et voilà comment, par extension, on en vient à croire que la théorie de l'implication des services secrets français n'est pas à mettre au crédit de types qui se discréditent en permanence (voir plus si affinités).

 

Mais c'est quoi ce McClatchy truc, et il dit quoi alors ?

 

En fait, l'obscur repère de complotistes américains, se trouve être le site de news du... 3ème plus grand groupe de presse aux Etats-Unis ! Groupe qui compte dans ses rangs toute une palanquée de journalistes Pulitzerisés (48 depuis sa création pour être précis). Pour les convaincus que la vérité ne se trouve nulle part ailleurs que sur Quenel+ ou MetaTV et qui découvrent avec stupeur que le métier de journaliste existe pour de vrai, le prix Pulitzer est la récompense suprème basée entre autre sur "l'adhésion aux plus hauts principes journalistiques" dont la déontologie fait partie (rassurez-vous les quenelleurs, aucun risque qu'un soralien, un meyssanien ou un dieudonniste ne l'attrape un jour. Donc, pas de risque de transmission pour vous non plus).

 

Bref, l'objectivité et la rigueur des mecs de chez McClatchy ne sont pas à mettre en doute, alors quoi ? Hum... on va se répéter mais pour vérifier tout ce que Mitchell Prothero dit concernant les services secrets français, il suffit de checker directement ses articles. Dans son article du 7 janvier, il précise à plusieurs reprises que l'attaque des frères Kouachi porte selon lui la marque : Al Qaïda ! Et à aucun moment il n'évoque une quelconque participation des services secrets.

 

Et vous aurez beau chercher dans l'ensemble des articles de Mitchell Prothero, vous ne trouverez aucune allégation de la sorte, nulle part.

 

Ouais ok, mais il n'y a pas de fumée sans feu... Alors quoi ?

 

Bon, pour ce qui est de la fumée, on a compris qu'elle est soufflée par Meyssan himself (et propagée par toute la complosphère canal antisioniste). Pour ce qui est du feu, voilà où sont les étincelles :

 

Mitchell Prothero, dans différents articles, cite le français David Drugeon comme ayant pu jouer un rôle majeur dans les attentats commis par Al Qaïda. Or, selon Mitchell, David Drugeon (connu pour être artificier d'Al Qaïda, fait attesté par ses propres parents), aurait pu avoir été un informateur ou une taupe des services secrets français avant qu'ils ne le perdent définitivement, ce qui expliquerait qu'il soit devenu, une cible prioritaire pour les Etats-Unis et la France (compte-tenu du danger qu'il représente désormais).

 

Toujours selon Mitchell Prothero, Drugeon aurait été le recruteur de Mohamed Merah ainsi que son formateur avant qu'il ne commette les attentats à Toulouse. Détectant des similitudes entre les attentats de Merah et celui des frères Kouachi, Mitchell a émis l'hypothèse dans son article que Drugeon soit le point commun. Ce qui lui a permis de dire, le jour même des attentats, qu'il voyait la marque Al Qaïda Yemen dans les attentats des frères kouachi (thèse qu'il reconnaît infondée par la suite).

 

Qu'en pense l'auteur de l'article ?

 

 

 

Nous avons contacté Mitchell Prothero (par Twitter) pour lui permettre d'exprimer son point de vue à la lecture de l'article de Charlie Hebdo. Voici ce qu'il nous a répondu par mail :

"The notion that the French (or any Western or Israeli) intelligence agency had any sort of link — beyond perhaps a failure to properly monitor several known jihadists in a community of hundreds if not thousands — to the Paris attacks is not supported by a shred of evidence that I am aware of at this time. And none of my colleagues — nor any of my sources in competing intelligence services, many of which have been happy to embarrass France in the past — have claimed or even suspected such a link. France needs to examine its intelligence service’s performance in this tragic episode and reporters need to dig deeply into the facts to determine what happened. But not only is it offensive to me personally that people might manipulate my reporting to defend an indefensible theory, it also makes the important job of investigating the plots and murders involved that much harder for everyone."

 

"Je n'ai pas le moindre petit indice qui me permettrait de supposer que les services secrets français (ou occidentaux ou israéliens) ait pu avoir un quelconque lien avec les attentats à Paris - en dehors peut-être d'un défaut de surveillance de plusieurs Djihadistes connus, au millieu d'une communauté de centaines si ce n'est de milliers d'autres. Aucun de mes collègues - ni même aucune de mes sources au sein des services de renseignement (parmi lesquelles nombreux sont ceux à s'être réjouis de mettre la France dans l'embarras par le passé) - n'ont émis le moindre doute. (...). Non seulement le fait que mes articles soient manipulés pour mettre en lumière une théorie indéfendable est une offense, mais de plus, ce genre de manipulations rend l'important travail d'enquête encore plus dur pour tout le monde."

 

Bon heu, le gros pipeau de Meyssan, il est suffisamment clair pour tout le monde là ? Même pour tous les conspi ? Non parce que si vous décidez de laisser ce genre de manipulation en ligne après ça, ça risque un peu de se voir quand même, vous croyez pas ?

Article par

Guillaume - Hoaxbuster.com

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

Mise en ligne :

21 Janvier 2015

Dernières mise à jour :

21 Janvier 2015
Average: 4.1 (13 votes)