Interviews

Onglets principaux

Nicolas Desmarets
Etudiant à l'Université de Nantes pour devenir professeur de mathématiques, Nicolas est également le fondateur de l'association Doona et son président depuis mai 2006.

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

Comment vous est venue l'idée d'un moteur de recherche humanitaire ?

 

A l'époque, en mai 2006, je trouvais qu'Internet était devenu indispensable mais que malheureusement ce moyen de communication enrichissait surtout des causes à but lucratif et ne profitait pas vraiment à l'humanitaire.
J'ai donc eu envie de changer cela en y apportant mon grain de sel. J'ai cherché la bonne idée en utilisant Google jusqu'à comprendre au bout de dix pages qu'elle était sous mon nez : créer le premier moteur de recherche à but humanitaire sur Internet. Quoi de mieux qu'un moteur de recherche ? On l'utilise que l'on soit novice ou expérimenté, peu importe l'âge. C'était l'opportunité de placer l'humanitaire au coeur du net.

 

Pour quelle structure juridique avez-vous opté ? Est-elle adaptée à vos besoins ?

 

Nous sommes une association loi 1901 à but non-lucratif. Elle est adaptée dans le sens où elle correspond le mieux à nos valeurs de non-profit. C'est la garantie pour nos utilisateurs que nous ne nous remplissons pas les poches sur le dos d'une bonne cause.
Tout l'argent généré et récolté par Doona est reversé à l'humanitaire (même si nous préférons une petite marge sur le compte de l'association en cas de problème - argent des gains à des concours, dons faits à Doona...).
C'est sûr qu'on se développe peut-être moins vite qu'une entreprise mais on se développe sûrement, en suivant nos valeurs et avec l'aide de nos bénévoles et des volontaires qui nous offrent leurs services. Doona est l'oeuvre d'une communauté de philanthropes et n'est pas là pour faire du profit !

 

Combien êtes-vous à travailler sur le projet et êtes-vous rémunérés ?

 

Cela dépend... Dans le bureau, nous sommes quatre à gérer l'association. Je fais moi-même webmaster du site et je démarche les institutions lors de nouveaux projets et/ou partenariats. Je me dévoue beaucoup à l'association.
En ce moment, je recrute pour accroître le dynamisme et réduire un peu ma quantité de travail. De nouveaux développeurs devraient nous aider (au moins deux), des rédacteurs pour le blog, etc... Nous avions jusqu'alors une graphiste pour les logos événementiels, deux modérateurs pour le forum, un journaliste retraité pour le rédactionnel et de nombreuses aides ponctuelles "dans l'ombre". Aucun membre n'est rémunéré.

 

Comptez-vous générer de l'emploi ? Si oui, à quel terme ?

 

Je ne pense pas ou ce sera pour des missions à court terme et avec de l'argent extérieur... Peut-être avez-vous entendu parler des entreprises altruistes. A défaut d'en devenir une (pour rester fidèle à nos valeurs), nous pourrions être choisis comme association avec trois autres.
Ce qui octroierait à Doona un certain pourcentage du capital de cette entreprise, capital qui pourrait être utilisé pour encore mieux nous développer tout en restant une association avec un modèle 100% non-lucratif.

 

Quelle est votre ratio : sommes reversées aux associations / total récolté ?

 

Nous fonctionnons actuellement sur les concours que nous avons gagnés et nous avons déjà pu donner 1000 euros depuis notre création... Nous attendons surtout la mise en place complète de nos deux régies partenaires : GoodAction.org pour la page d'accueil, Megaglobe.com pour les liens sponsorisés.
Cela ne saurait tarder... Avec le nouveau projet et l'apport de la somme de mille euros par la MGEN pour ce projet, c'est cette somme qui pourra être redistribuée pour le don d'organes... Donc pour le moment c'est un ratio plus que positif étant donné que nous n'avons récolté qu'une centaine d'euros sur le site, tout au plus...

 

Peut-on connaître le détail de vos frais de gestion ?

 

Pour ce projet, nous avons monté de solides partenariats... Ainsi Exalead nous donne accès à ses résultats en toute gratuité, Gandi nous offre les noms de domaine, Megaglobe a payé la première année d'hébergement sur le serveur Dédibox, Xiti nous offre le monitoring du site... De très bons partenaires qui ont rallié la cause car elle leur semblait juste (et peut-être folle et ambitieuse). A tout compter, il ne reste que les frais de tenue de compte, élevés à 2,50 euros !

 

Pensez-vous que votre business plan soit viable sur le moyen et le long terme ?

 

Je pense que c'est le meilleur pour une organisation qui veut donner une place au non-lucratif sur Internet et non faire de l'argent avec l'approche marketing de l'humanitaire. C'est notre conviction depuis le début que nous devons faire cela à but 100% non-lucratif. Mon bureau et moi l'avons signé. Nous garderons cette orientation.

 

Quel regard portez-vous sur vos concurrents ? Ethicle, Hooseek, Veosearch...

 

Je ne me permettrais pas de critiquer les "concurrents" et je pense d’ailleurs que nous ne sommes pas en concurrence... Au-delà de tous les détails, nous restons le seul moteur de recherche à but humanitaire dans le sens où il n'a pas été créé pour faire de profit. Je ne cracherai pas [sur les autres] car déjà, ce n'est pas mon genre et même s'ils n'ont pas la même idéologie que nous, ils rapportent tout de même de l'argent à l'humanitaire.
L'internaute est libre de choisir le moteur avec lequel il se sent le plus proche ; je suis convaincu qu'il y a de nombreux internautes comme nous qui en ont marre du lucratif sur Internet, dans ce cas ils rejoindront Doona.fr.

Interview réalisée par

Nico

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

Propos recuelli le

16 Avril 2008