Interviews

Onglets principaux

Dr Hélène Espérou
Le docteur Hélène Esperou est spécialisée Greffe de cellules souches hématopoïétiques pour l'Agence de la biomédecine. Elle répond à nos questions.

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

Pouvez-vous nous expliquer la composition des registres de donneurs de moelle ?

 

Pour s'incrire sur les registres  de donneurs de moelle il faut avoir entre 18 et 50 ans et être en bonne santé. Le registre français est composé de 60% de femmes et de 40% d’hommes. Nous souhaiterions arriver à 50% de d’hommes et de femmes.

 

Que se passe-t-il pour un patient quand on ne trouve pas de donneur compatible ?

 

Dans ce cas le malade reste  traité par chimiothérapie en attendant d’avoir la possibilité de  réaliser  une greffe. Cependant on utilise de plus en plus le sang placentaire pour les greffes (que l’on peut préléver après la naissance au niveau du cordon ombilical et que l'on conserve ensuite dans des banques publiques ) car certaines de ses cellules sont  similaires aux cellules de  la  moelle. C’est ce qui s’est passé dans la cas de Noëlie en 2003.

 

Que pensez-vous de ce mail et plus généralement de ce type d’appel au don par des malades ou des proches des malades ?

 

Le recrutement de donneur se fait selon un protocole établi qui implique que la personne  ait  un  entretien  médical, des examens pour vérifier qu'elle est en bonne santé. Pour cela elle est reçue sur des sites d’accueil dédiés (une centaine en France  qui dépendent en grande part de l'Etablissement Français du Sang), sur rendez-vous. Ce type d’appel [hoax Noëlie] a pour effet de désinformer les gens qui pensent que la possibilité de donner sa moelle  est liée au  groupe sanguin ce qui est totalement faux. Les personnes désireuses de s'inscrire sur les registres ne savent donc pas où s’informer et se tournent vers les mauvaises personnes, appellent au mauvais endroit et reçoivent les mauvaises réponses.

 

Nous ne sommes pas foncièrement opposés aux appels au don s’ils sont accompagnés par l'Agence de la biomédecine, le registre de donneurs et les sites d'accueil concernés en plus des professionnels qui suivent le malade.
Ce fut récemment la cas à Caen où une jeune femme malade a souhaité faire un appel. Cet appel ne la concernait pas spécifiquement puisqu’il faut rappeler que le don de moelle est anonyme. Les médecins qui la suivaient ainsi que le centre d’accueil de Caen en ont été informés auparavant. Les numéros de téléphone du centre de don ont été diffusés et les horaires d’ouvertures élargis afin de pouvoir répondre au surcroît de donneurs . En effet, ces appels ont un effet évident sur l’augmentation du nombre de donneurs inscrits  mais uniquement s’ils sont accompagnés par les professionnels et anticipés.
Dans le cas du mail Noëlie, il est absolument impossible de quantifier s’il a permis de faire augmenter le nombre de donneurs et malheureusement il a diffusé des informations erronées.

Interview réalisée par

Guillaume - HoaxBuster.com

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

Propos recuelli le

17 Avril 2007