Hoax

Onglets principaux

Vol de code clés voitures

Type :

Mise en garde

En circulation depuis :

Septembre 2009

Statut :

Du vrai, du faux
Un clic craque la clé codée
Voler le code qui permet d'utiliser nos clés de voitures à distance ? Un jeu d'enfant devenu une sérieuse menace dans nos sociétés ultra-sécurisées.

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

Pour la petite histoire, le verrouillage centralisé des portes est apparu au début des années 80, sur la version américaine de la Renault 9 "l'American Motors Alliance".

Au début, ces systèmes utilisaient souvent une télécommande à infra-rouge (comme nos téléviseurs), et la sécurité du codage n'était pas un des critères techniques déterminants. Les télécommandes émettaient un code unique, qu'il aurait été facile de déterminer en émettant un signal de façon aléatoire.

Depuis, tous les constructeurs utilisent des puces RFID qui dialoguent avec la voiture à l'aide de protocoles cryptés.

3 types de puces d'identification et d'ouverture à distance (RKE) / démarrage (RKI) se disputent le marché :
 

Bien sûr, ces puces sont intégrées par les équipementiers (Siemens VDO, Delphi Delco, Valéo ...) dans la gestion électronique des véhicules et souvent coupent aussi l'allumage.

Un laboratoire de cryptologie Allemand (Université de Bochum) a démontré en 2008 que l'on pouvait casser le code keeloq. Selon eux (diapo 17), cela ne prend que 65 minutes !

On est bien loin du décryptage instantané dont parle le message en circulation.

La société Microchip dément, bien sûr, l'efficacité de ces attaques.

Dans l'état de nos connaissances, Hitag et AVR411 semblent encore à l'abri des universitaires et des voleurs.

Soyons clair, les voleurs "à la roulotte" ne sont pas des James Bond, ils ne disposent pas de laboratoire de cryptologie mobile utilisant la technologie de mesure de variation des micro-traces énergétiques.

L'acquisition de l'équipement et des doctorats nécessaires à le faire fonctionner sont hors de portée de ce type de délinquance "opportuniste".

Les chiffres du Ministère de l'Intérieur Français sont stables, aux alentours de 290 000 "vols à la roulotte" par an (titre 37). L'apparition de la technologie permettant le cassage de keeloq n'a pas eu d'influence visible sur les statistiques officielles.

Alors, au lieu de céder à la paranoïa des ondes radio et de chercher impérativement à acheter une voiture d'avant 1983, sans bonus écologique ni anti-démarrage, il est toujours possible d'appliquer ce simple conseil de prudence qui évitera bien des désagréments :

Ce qui ne se voit pas, ne se vole pas !

Ne laissez pas votre valise, PC, smartphone, sac à main, porte feuille, caméscope, GPS,  ou autre objet de valeur en évidence dans votre véhicule.

Article par

Le Zap's - HoaxTeam

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

Mise en ligne :

14 Septembre 2009
Average: 2.7 (36 votes)