Hoax

Onglets principaux

Rumeurs titanesques

Type :

Légende urbaine

En circulation depuis :

Avril 1912

Statut :

Faux
Titanic... ta mère ?
100 ans déjà que le Titanic a sombré. De son naufrage sont nées parmi les plus belles légendes contemporaines. Et si on faisait le point ?

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

Rarement un sujet a suscité autant d'intérêt chez nos contemporains. Pourquoi le Titanic passionne-t-il autant ? Engouement ou envoutement ? Faut-il vraiment qu'il y ait mystère et phénomènes paranormaux pour faire vibrer nos sens et justifier la mort de plus de 1500 personnes ?

 

Notre mode de pensée a du mal à concevoir qu'une construction humaine reste faillible. Et pourtant, c'est la loi : les voitures terminent à la casse, les bâtiments doivent être restaurés, les pyramides se dégradent et les bateaux qui ne sont pas démantelés finissent immanquablement par sombrer...

Même un navire avec une technologie de pointe et qui faisait la fierté de toute l'Humanité n'échappe pas à la règle ; qu'il soit trop rouillé, mal conçu ou qu'un iceberg croise sa route.

 

Alors est-il vraiment besoin de signes du destin pour expliquer l'inévitable ?

 

Comme la plupart des grandes catastrophes, celle du Titanic n'échappe pas aux scénarios les plus fous, qu'il s'agisse de prédictions, de malédictions ou plus récemment de théories du complot.

Car beaucoup ont du mal à accepter qu'un navire réputé insubmersible puisse couler lors de son voyage inaugural...

 

Prédiction : le naufrage du *Titan*

 

Aussi incroyable que cela puisse paraître, un ouvrage décrivant une scène très similaire au naufrage du Titanic a vu le jour en 1898, soit 14 ans avant la tragédie.

 

Le roman de Morgan Robertson intitulé Futility or The Wreck of the Titan comporte de nombreuses similitudes avec le drame du Titanic, parmi lesquelles :

 

  • le nom du bateau du roman qui est le "Titan"
  • les dimensions très similaires des navires
  • la collision avec un iceberg par bâbord, entraînant le naufrage
  • le nombre insuffisant de canots de sauvetage

 

L'auteur avait-il des dons de voyance - comme il l'affirmait lui-même - où la catastrophe était-elle plus prévisible qu'il n'y paraît ?

 

Contrairement aux histoires sensationnelles (cf. la vidéo 30 histoires les plus mystérieuses de TF1) qui nous sont contées sur différents médias à fort taux de temps de cerveau disponible, il existe une explication bien plus rationnelle quand on sait que :

  • Morgan Robertson avait des connaissances très avancées dans le domaine maritime
  • les progrès technologiques de l'époque permettaient d'envisager la taille des vaisseaux dans un avenir proche
  • des collisions avec un iceberg étaient fréquentes
  • il était de notoriété publique que les canots de sauvetage ne permettaient pas de sauver tous les passagers
  • le roman comporte de nombreuses divergences dont la principale est que le Titan sombre immédiatement après l'impact

 

On peut très bien envisager que l'auteur était également dans la confidence des chantiers de l'époque et qu'il avait collecté bon nombre d'informations sur le prochain mastodonte des mers, peut-être même son nom.

Mais c'est tout de suite moins glamour une explication non-ésotérique...

 

Malédiction : la légende de la momie

 

Le Titanic aurait transporté une momie égyptienne maudite qui serait à l'origine du drame.

Aucun fait sérieux ne permet d'attester cette légende.

 

Complot : la théorie de l'échange de navires

 

Le Titanic avait un frère jumeau : l'Olympic, mis en service en juin 1911.

En 1996 est énoncée une théorie selon laquelle c'est l'Olympic et non le Titanic qui aurait sombré. Une arnaque à l'assurance où l'on aurait maquillé le navire le moins couteux et qui aurait mal tourné.

Là encore, rien de sérieux ne vient accréditer cette thèse.

 

Grand jeu concours : les mythes qui perdurent

 

Mais ce qui est plus étonnant, c'est que de nombreuses légendes autour du paquebot sont toujours en circulation.

A l'occasion de ce funeste anniversaire, HoaxBuster se propose de distribuer des mauvais points aux médias ayant relayé récemment des légendes urbaines à propos du Titanic.

 

TOP 3 : le naufrage du Titanic est mystérieux

Pour tous les rédacteurs ayant utilisé le mot "mystère" en titre d'article

 

On sait depuis 100 ans que le Titanic a sombré après avoir tenté d'éviter un iceberg qui l'a ouvert comme une boite de conserve, ce qui a inondé trop de compartiments étanches pour que le navire en réchappe.

Tout ce que l'on a appris depuis n'est que du détail futile pour qui n'est pas historien, armateur, scientifique ou chercheur d'épaves.

 

Qu'est-ce qui peut expliquer qu'un évènement à ce point transparent et assumé par la majorité puisse être récupéré par les tenants d'une explication paranormale ?

 

Voici quelques éléments de réponse :

  • La technologie de pointe est toute relative au regard d'une catastrophe : le Titanic mais aussi le WTC, Fukushima et bien d'autres peuvent en témoigner.
  • "La prévision est difficile surtout lorsqu’elle concerne l’avenir." (Pierre Dac)
    En interprétant des écrits ou des "signes" à postériori, on met toutes les chances de son côté pour trouver ce que l'on cherche. C'est l'effet Nostradamus qui permet de prédire l'avenir dans les écrits du devin ; des variantes améliorées ont permis aussi de le faire dans la Bible et... Moby Dick (source) !
  • La méconnaissance des probabilités chez le commun des mortels et le fait qu'on ne retient que ce qui va dans notre sens en omettant ce qui ne s'y conforme pas.
  • Beaucoup d'écrivains et de médias ont flairé le bon filon et alimenté les rumeurs pour des raisons commerciales.

 

TOP 2 : le numéro de série du navire se lit "NO POPE" à l'envers

France 5 - C dans l'air - Titanic : 100 ans de fascination

 

Pour son émission consacrée au célèbre navire le 9 avril 2012, Yves Calvi avait invité Patrick Mahé pour son livre "Titanic, l'aventure, le mystère, la tragédie".

Si le titre choisi n'est pas un gage de sérieux ni d'authenticité historique pour un ouvrage, il a le mérite d'être vendeur. C'est peut-être pourquoi son auteur, conforté par un article de Wikipedia, n'a pas hésité à donner de l'écho à une des plus importantes légendes urbaines concernant le navire.

 

Le numéro de coque du Titanic aurait été "3909 04", ce qui aurait contrarié les ouvriers du chantier naval lors de la construction du bateau car en lisant le nombre dans un miroir, on peut y voir l'inscription "NO POPE" (pas de Pape), une insulte pour les catholiques... et une malédiction assurée !

 

Une rapide recherche indique que cette histoire est sans fondement, le Titanic n'ayant pas de numéro de coque. En construction, le navire était identifié par le numéro de chantier "401" et sa désignation au registre du commerce était en fait le "131 428". De plus, le personnel ouvrier était quasi-exclusivement composé de travailleurs protestants, pour lesquels le Pape n'avait donc aucune autorité.

Mais on peut comprendre que l'auteur souhaite entretenir le mythe car en choisissant un titre comme "Approche scientifique sur le naufrage du Titanic", le succès en librairie aurait très certainement été moindre.

 

TOP 1 : le Titanic n'avait jamais été qualifié d'insubmersible

Express.be - 5 légendes démystifiées concernant le naufrage du Titanic

 

La palme revient à l'Express.be pour qui "personne n’avait jamais affirmé que le navire était insubmersible, en tout cas avant le drame".

Un bel exemple d'arroseur arrosé... Mais comment expliquer que c'est une légende urbaine de croire que l'insubmersibilité du Titanic est une légende urbaine ?

 

Pour éviter les nœuds au cerveau, voici un petit résumé de la naissance du mythe :

 

Dans les années 80, Philip Howard, journaliste du London Times, a bien écrit "qu'il n'a pas trouvé de preuve que le Titanic était considéré comme insubmersible avant qu'il ne sombre" mais l'historien américain Walter Lord démonta ce point de vue en rapportant des articles spécialisés affirmant que le vaisseau était "pratiquement insubmersible" et que même le capitaine du Titanic avait fait des déclarations dans ce sens sur cette catégorie de navire. Pour Lord, "la sécurité affichée n'était qu'une illusion" mais "l'insubmersibilité du Titanic (...) était bien l'opinion des experts de l'époque".

 

Alors même si, ni la compagnie White Star Line ni le constructeur n'avaient officiellement employé le terme "insubmersible" pour qualifier le Titanic, d'autres s'en étaient chargés et le paquebot avait bien la réputation de ne pouvoir être envoyé par le fond.

 

Mais la croyance selon laquelle le navire n'avait jamais été qualifié d'insubmersible avant qu'il ne sombre est maintenant lancée et Dieu lui-même ne pourrait pas couler cette légende urbaine...

 

Sources :

Article par

Nico

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

Mise en ligne :

12 Avril 2012

Dernières mise à jour :

12 Avril 2012
Average: 3.7 (40 votes)