Hoax

Pêche sanglante

Type :

Pétition

En circulation depuis :

Novembre 2004

Statut :

Du vrai, du faux
Carnage aux Féroé
Tous les ans, les habitants des Iles Féroé refont leurs réserves de nourriture pour l'hiver, teintant la mer de rouge sang.

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

Pour voir plus clair dans cette marée sanglante, reprenons les arguments des uns et des autres :

 

VRAI, tous les ans, le ministère des affaires étrangères des Îles Féroé nous l'a confirmé, des bancs de globicéphales noirs sont attirés vers le rivage, pour y être tués. Cela représente 30% de la nourriture consommée sur ces îles. Autant dire pour eux, une question de survie.

Depuis 1200 ans, cette "pêche" permet aux habitants de ces îles de surmonter un hiver rigoureux (1°C de moyenne). La viande n'est pas vendue, elle est partagée entre toute la population.

 

FAUX, il ne s'agit pas d'un rituel de passage à l'âge adulte, mais de trouver de la nourriture.

 

VRAI, la mer est rouge du sang de ce mammifère.

Selon le ministère de la pêche des îles Féroé, le moyen pour que les globicéphales souffrent le "moins possible" de leur mise à mort est de couper l'artère équivalente à notre carotide. Le cerveau de l'animal est immédiatement privé d'oxygène et la mort est instantanée (source vétérinaire).

 

FAUX, Le globicéphale noir n'est pas une espèce protégé par les traités internationaux. Au grand regret de Greenpeace, cette espèce n'est même pas du ressort de la Commission Baleinière Internationale.

Selon la NOAA, ce n'est pas une espèce menacée. l'IUNCR, ne classe pas non plus ce mammifère dans la liste des espèces en danger.

Cette pêche est surveillée par les autorités depuis longtemps, les premiers enregistrements datent du 16ème siècle ! A l'heure actuelle, on estime la population de globicéphales dans la région à environ 700.000 individus. 950 individus (moyenne entre 1990 et 99) sont capturés chaque année. Cette "pêche" n'a jamais entraîné de raréfaction de l'espèce.

 

VRAI il s'agit d'un mammifère évolué, pas si différent de nous.

 

FAUX Les Îles Féroé ne sont pas membres de l'Union Européenne, ni sous tutelle Danoise.

 

Après avoir lu les arguments des uns et des autres, émotionnels et rationnels, on ne peut que s'étonner qu'en 2008, la survie d'une population humaine dépende encore de la chasse ! Aquaculture, élevage, les moyens de se fournir en protéines sont nombreux, mais il semble que depuis 1200 ans, ils n'aient pas réussi à se développer sur ces cailloux hostiles.

 

Hélas pour les globicéphales noirs, un péril beaucoup plus grave les menace, dans le plus grand silence médiatique : La pollution, conséquence des activités humaines.

Tous les jours, nous contribuons tous à leur extermination. Etant situés en haut de la pyramide alimentaire, les globicéphales concentrent dans leur organisme (reins, graisses) des quantités extrêmes de mercure. Le ministère de l'environement des Îles Féroé est forcé de le reconnaitre.

 

Pour en savoir plus :

Article par

Le Zap's - HoaxTeam

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

Mise en ligne :

14 Novembre 2008

Dernières mise à jour :

14 Novembre 2008
Average: 4 (29 votes)