Hoax

Onglets principaux

Kouchner et la vitesse

Type :

Rumeur

En circulation depuis :

Février 2005

Statut :

Faux
FEU ! sur l'ex-ministre de la santé
Ou comment surfer sur la vague déferlante du Tsunami pour descendre un personnage politique. Flashback sur une vieille rumeur remise au goût du jour.

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

Depuis une dizaine d'années, la rumeur persiste !

 

Parfois au volant d'une Ferrari, le plus souvent au volant d'une Porsche, l'ancien ministre de la santé ferait des excès de vitesse dans une voiture appartenant, tantôt à Médecins Sans Frontières (MSF), tantôt à Médecins du Monde, quand il ne s'agit pas d'un véhicule appartenant aux Restos du Coeur...

 

Bernard Kouchner a effectivement eu des rapports très étroits avec Médecins Sans Frontières. Il est même l'un des fondateurs de cette association. Excepté ce fait, tout est faux dans ce hoax de la pire espèce.

 

Le syndrome Crozemarie a décidément la dent dure. Dans cette rumeur, la voiture change, la vitesse aussi, tout comme le lieu, mais le fond du message, lui, reste le même : "Attention ! Mesdames, messieurs, l'argent que vous avez donné sert à acheter de belles voitures à nos politiciens ripoux !"

 

Laurence Hughes, du service presse de MSF nous a contacté pour faire la mise au point suivante: "Le Dr Bernard Kouchner (...) a définitivement quitté l'association en 1979. Vous pouvez donc constater que Mr Kouchner n'a plus de lien depuis longtemps avec Médecins Sans Frontières." Information que l'on peut retrouver dans la biographie de l'homme politique.

 

Toujours selon Laurence Hughes, "les 5 véhicules que l'association possède sur le territoire français servent à de la logistique sur le terrain et sont basés à Bordeaux. Le total cumulé de leur kilométrage dépasse les 550.000 km"... Les plus fun sont un pick-up truck Peugeot acheté d'occasion en 1995 pour 3.000 euros et une mobylette (!) cédée il y a peu. Du coup, on imagine très bien le docteur Kouchner, couché sur la selle de son 103 Peugeot, filant comme le vent sous les yeux ahuris des gendarmes !

 

Elle précise par ailleurs que  "l’association n’accorde aucun avantage en nature à quelque personne que ce soit, salariée ou non de l’association."
Pour ceux qui le souhaitent, le rapport financier est en ligne sur le site Internet de MSF.

 

Médecins Sans Frontières n'a aucune idée de l'origine de ce hoax. L'association l'attribue au marketing viral (un peu fourre-tout en ce moment). De notre côté, nous pensons simplement que la vague Tsunami a simplement permis la résurrection d'une rumeur vieille de dix ans...

 

Une piste potentielle: cette rumeur resurgit à 2 ans des élections presidentielles alors qu'un récent sondage donne l'ex-ministre de la santé premier politique dans le coeur des français.

 

En conclusion, nous n'avons pas affaire a du marketing viral mais à un hoax diffamant. La meilleure façon de traiter ce type de message est de le renvoyer vers la poubelle dont il n'aurait jamais dû sortir !

 

Sources :
- Médecins Sans Frontières
- Stephanie Dupont - Les risques de dérives liés aux contraintes de fonctionnement 
Communiqués de MSF, par Laurence Hugues, service de presse

Article par

Cécile & Nico – Hoaxteam

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

Mise en ligne :

18 Février 2005

Dernières mise à jour :

18 Février 2005
Average: 4.4 (8 votes)