Hoax

Onglets principaux

Jean d'ormesson écrit à Najat

Type :

Désinformation

En circulation depuis :

Février 2017

Statut :

Faux
JdO à NVB
Les textes et autres fausses citations attribués à des célebrités foisonnent sur le net. La raison ? Un nom célèbre les crédibilisent, ils sont donc plus faciles à partager en public.

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

"Najat, si tu savais..." ainsi commence donc l'épopée d'une pseudo déclaration censée avoir été rédigée par l'Académicien à l'attention de la ministre de l'Education Nationale.

 

Depuis quelques mois un billet attribué à Jean d’Ormesson circule sur tous nos internets. Dans cette missive, l’homme de lettres fait la leçon à la ministre de l’éducation nationale. Il lui reproche en substance son inculture et sa volonté de faire disparaître le roman national des programmes scolaires.

 

Sauf qu’en réalité l’auteur de ce pamphlet n’est pas Jean D’Ormesson et est encore moins académicien. C'est sur nos forums que l'identité réelle du rédacteur a été retrouvée. Il s’agit d’un simple quidam qui a publié ce billet d’humeur sur son profil Facebook en réaction à l’actualité du moment. Celle-ci tournait autour de la phrase de N. Sarkozy à propos de nos ancêtres les Gaulois et de la réaction qu'avait eue Najat Vallaud Belkacem à ce sujet.

 

 

 

Contacté en privé, son auteur confirme qu'il a très rapidement perdu le contrôle de la situation :

 

 

Sitôt publié, le texte a été partagé des milliers de fois sur les réseaux sociaux. On le retrouve largement sur Twitter​ ou Facebook, ainsi que sur nombre de blogs et forums. Il est alors diffusé sur les principaux sites de la mouvance identitaire comme nice-provence.info, riposte-laïque, les observateurs... toujours prompt à éreinter une de leur cibles favorites.

 

 

Au fur et à mesure des publications, la paternité du texte se perd. Elle est souvent ignorée, et parfois donnée au dernier qui a relayé le texte. Mais c’est sur un forum que l’on retrouve la plus ancienne trace de son attribution à Jean d’Ormesson :

 

 

Avec cette fausse signature, l’audience de la lettre va encore s’élargir profitant de la notoriété de l’écrivain. Et si cette paternité apparaît crédible à quelques lecteurs c’est peut être qu’ils ont en mémoire la lettre ouverte que Jean d’Ormesson avait publiée dans les pages du Figaro à l’occasion de la réforme du collège. Dans cette missive qui s’adressait à François Hollande il s’en prenait avec véhémence à la ministre de l’éducation. Mais pour ce qui est du texte traité ici, ceux qui connaissent un peu Jean d’Ormesson savent qu’étant issue d’une ancienne famille de l’aristocratie française, il ne peut en aucun cas être l’auteur du récit de l’enfance de petits immigrés écrit à la première personne du pluriel.

 

 

Le texte en lui même exhale la nostalgie d’enfants issus de l’immigration. Cet écho fantasmé les voit bercés sur les bancs de l’école de la république par le roman national, et s’identifier aux héros de ce récit mythique. Le conteur semble ignorer que Najat Vallaud Belkacem a du vivre grosso modo la même histoire après son arrivée en France à l’âge de 5 ans. À son sujet, l’auteur multiplie les erreurs factuelles, il lui attribue l’aveu de ne lire qu’un livre par an alors que c’est Fleur Pellerin qui avait reconnue sur Canal Plus ne plus avoir le temps de lire depuis sa nomination à la tête d’un ministère . De même si Najat Vallaud Belkacem a bien qualifié de "pseudo-intellectuels" les polémistes dont les critiques truffées de contresens démontraient l’ignorance du contenu réel de sa réforme, elle n’a en revanche jamais usé de cet épithète envers les académiciens.

 

 

Ces confusions seraient excusables dans le contexte initial d’un billet d’humeur publié sur un profil personnel facebook. Cela devient infiniment plus gênant de la part de ceux qui ont repris cette prose afin de lui donner un maximum de visibilité avec l’objectif de nuire à la réputation de la ministre. Cela illustre encore une fois que dans une certaine portion du web, la vérité s’efface devant la volonté de manipuler l’opinion. Il est d’ailleurs symptomatique de constater que c’est dans cette mouvance que l’on retrouve ceux qui voudraient réhabiliter le roman national dans les programmes scolaires. Est-ce dans l’espoir d’habituer les petits français aux "faits alternatifs" dés leur plus jeune âge ?

 

SUIVEZ-NOUS :

FACEBOOK - TWITTER

Article par

JièM Bé - HoaxTeam

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

Mise en ligne :

15 Février 2017

Dernières mise à jour :

15 Février 2017
Average: 3.9 (8 votes)