Hoax

Onglets principaux

Filets de panga

Type :

Désinformation

En circulation depuis :

Décembre 2011

Statut :

Faux
Du poison dans nos filets
Le panga, poisson, élevé dans le delta du Mékong, serait abondamment nourrit de produits chimiques, métaux lourds et autres farines de poissons pour finir à peu de frais dans nos assiettes. Info ou... intoxication élémentaire ?

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

Les pangas (il existe plusieurs espèces), sont des poissons de la famille des siluriformes à laquelle appartiennent aussi les poissons chats et silures de nos rivières. Ils sont élevés en Asie du sud-est dans des cages flottantes ou des étangs. En 2005, le Vietnam en a produit 350 000 tonnes  contre "seulement" 50 000 tonnes au milieu des années 90. Un marché en forte expansion donc, dopé par son faible coût de revient.

 

Le message dit que le Mékong est le fleuve le plus pollué au monde en nous citant une longue liste de produits chimiques dont certains ne figurent pas dans le manuel du parfait petit laborantin. Sans doute le fait d'une traduction automatique quelque peu défaillante traduisant bien son origine anglo-saxonne. Si le Mékong, comme toutes les rivières, est effectivement pollué, il l'est essentiellement par les pesticides utilisés en agriculture et non par les rejets toxiques d'une industrie quasi inexistante. A comparer avec la pollution du Rhône qui draine des bassins industriels et de vastes zones arboricoles et viticoles gourmandes en pesticides ou encore avec la pollution du Rhin, longtemps égout à ciel ouvert pour notre industrie.

 

Un autre point abordé par ce message est l'alimentation de ces poissons qui serait un ignoble mélange de produits végétaux et de farines de poissons, faisant un parallèle avec l’encéphalite spongiforme bovine  (E.S.B.) plus connue sous le nom de "maladie de la vache folle". Décidément, ces asiatiques ne respectent rien. Pourtant, les poissons d'élevage d'Europe et d'Amérique du nord mangent exactement le même genre mélanges comme le prouvent les sites des fabricants français Le Gouessant  et Aqualog ou encore le site du  gouvernement canadien. De ce point de vue, le panga n'est donc pas très différent des saumons qui garnissent abondamment les tables de fin d'année.

 

Enfin, la santé des consommateurs serait menacée par le mercantilisme de quelques distributeurs sans vergogne. Étrangement, alors que des contaminations à la listeria ou à l'escherichia coli font régulièrement la une de nos quotidiens, aucune n'a jamais touché ce poisson. Pourtant, les poissons, qu'ils soient d'élevage ou non, sont soumis à contrôles comme tout les produits alimentaires. Même 60 Millions de consommateurs n'a rien trouvé d'autre à lui reprocher que "son absence de saveur et sa faible valeur nutritive".

 

Quant à la mise en cause des distributeurs cités dans ce message, le mieux est de laisser la parole à la société Picard qui détaille sur son site son cahier des charges. Des conditions sanitaires à mille lieues de ce que décrit le message en circulation.

 

Le panga est donc élevé dans un fleuve qui n'est pas plus pollué que les nôtres, nourri comme les poissons d'élevage de chez nous, et qui, à ce jour, n'a jamais été concerné par la moindre alerte sanitaire contrairement à certains produits bien de chez nous. S'il y a bien intoxication dans cette histoire, elle n'est pas alimentaire. Et pourtant, il y a bien un scandale écologique dont se garde de parler le message : celui qu'un poisson ayant parcouru des milliers de kilomètres en véhicules divers et variés (mais tous polluants) puisse être vendu bien moins cher qu'un poisson ayant été élevé à proximité de sa zone de vente. Voilà qui devrait faire réfléchir plus que toute autre supposition aux relents de poisson avarié.

Article par

Daniel - HoaxTeam

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

Mise en ligne :

29 Novembre 2012

Dernières mise à jour :

29 Novembre 2012
Average: 4.9 (29 votes)