Hoax

Onglets principaux

Données personnelles & Facebook

Type :

Mise en garde

En circulation depuis :

Décembre 2012

Statut :

Faux
Vous pouvez répéter la réponse ?
A l'occasion du vote concernant les conditions d'utilisation de Facebook c'est reparti ! Des dizaines de milliers d'internautes copient / collent sur leur mur un texte censé les protéger du grand méchant loup.

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

 

Désormais, Facebook n'a qu'à bien se tenir... Depuis quelque temps, on voit fleurir en toutes langues tout un tas d'avertissements, sur les murs du monde entier. Bon, on sait pas vous... mais nous on en peut plus !
 
"Veuillez prendre en compte ma déclaration suivante, le 05 décembre 2012 :Conformément à la législation, à la réglementation (blablabla,...) : J'INTERDIS FORMELLEMENT à toute personne physique, à toute personne morale, à toute institution ainsi qu'à toute agence de toute structure, (blablabla...), l'utilisation et la divulgation de tout ou partie des données me concernant.
 
J'AVERTIS toute personne physique, toute personne morale, (blablabla...) , que VOUS N'AVEZ PAS MA PERMISSION d'utiliser la moindre des informations contenue et/ou liée à mon profil, ni aucun des contenus (blablabla...) postés sur mon profil par moi ou tout autre utilisateur de ce site Web.
 
Vous êtes avisé qu'IL VOUS EST STRICTEMENT INTERDIT de divulguer, de copier, de distribuer, de diffuser, ou de prendre toute autre action contre moi à l'égard de mon profil et le contenu des présentes, de quelques manières que ce soit (blablabla...)."
 
Nous pensions, un peu naïvement, que les pauvres internautes amnésiques finiraient par se rappeler qu'au moment de la création de leur compte Facebook ils ont reconnu avoir lu et compris les conditions d'utilisation de Facebook :
 
 
 
Lesquelles sont pourtant très claires au sujet des données utilisateur :
 
Informations toujours publiques
Les types d’informations figurant ci-dessous sont toujours publics et sont traités de la même manière que les informations que vous décidez de rendre publiques.
  • Nom
  • Photos de profil et de couverture
  • Réseau
  • Sexe
  • Nom d’utilisateur et identifiant

 

Soyons clair : en créant un profil Facebook, on autorise directement (et sciemment) la société à utiliser ces données-là ! Et pas la peine de crier ensuite sur son mur qu'on est contre :

 

  • il suffisait à l'origine de ne pas accepter lesdites conditions.
  • crier sur un mur n'a jamais eu beaucoup d'écho
  • la seule solution pour qu'aucune donnée ne soit utilisée : SUPPRIMER SON COMPTE !

 

Concernant les données publiées directement par l'utilisateur sur son mur, là non plus pas de surprise :

 
C'est l'utilisateur lui-même qui décide comment sont gérées ses publications :
  • Public (un globe) => le monde entier a accès à l'ensemble du profil et des publications et peut les réutiliser, les partager, en faire ce que bon lui semble
  • Amis seulement (deux petits profils de bonhommes) => seuls les amis peuvent voir le profil complet et les publications - et peuvent donc ensuite les partager, les réutiliser ou en faire ce que bon leur semble
  • Personnalisé (une roue dentée) => l'utilisateur décide de qui va pouvoir intéragir avec ses publications, soit en fonction de listes pré-établies, soit pour chaque publication.

 

Exemple concret :

 

Un internaute lambda publie sur son mur un texte interdisant à Facebook de réutiliser ses données.

  • Si la publication est publique : Facebook pourra lire ce texte, le partager et le réutiliser comme bon lui semble
  • Si la publication est ouverte aux amis de l'internaute : Facebook ne pourra pas lire ce texte, ni le partager, ni le réutiliser comme bon lui semble (sauf si l'internaute est ami avec Facebook).
  • Si la publication est personnalisée : seules les personnes autorisées pourront lire, partager ou réutiliser le texte.

 

Chaos et fin du monde :

 

En soi, les textes que trop de gens copient / collent sont déjà des aberrations juridiques, mais la bêtise moutonnière atteint son paroxisme quand on y lit :

 

"J'AVERTIS toute personne physique, toute personne morale,(...) qu'IL VOUS EST STRICTEMENT INTERDIT de divulguer, de copier, de distribuer, de diffuser, ou de prendre toute autre action contre moi à l'égard de mon profil et le contenu des présentes, de quelques manières que ce soit (...). Le contenu de mon profil est privé, contient des informations confidentielles et est protégé par la loi. Toute violation des droits, interdictions et restrictions ci-mentionnés est punie par la loi et fera l'objet de poursuites judiciaires."

 

Ok, dont acte comme dirait l'autre, le jour où un internaute a publié cet avertissement sur son mur, il est devenu IMPOSSIBLE à quiconque de le copier / coller pour le reprendre à titre personnel... Du coup, chaque utilisateur l'ayant publié sur son mur s'est automatiquement mis "hors-la-loi" au regard du texte en question.

 

Et là, c'est le drame... Des dizaines de millions d'utilisateurs se voient contraints de se faire la guerre à grands coups de "poursuites judiciaires", les tribunaux croulent sous le poids des dossiers, on commence à faire des heures de queue devant les portes des commissariats, l'exaspération monte. Petit à petit, la rue s'enflamme...

 

Et c'est ainsi que par la faute de Facebook, arriva la fin du monde, le 21 décembre 2012 !

Article par

Guillaume - Hoaxbuster

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

Mise en ligne :

5 Décembre 2012

Dernières mise à jour :

5 Décembre 2012
Average: 4.8 (37 votes)