Hoax

Onglets principaux

Code carte bancaire

Type :

Rumeur

En circulation depuis :

Janvier 2007

Statut :

Faux
L'envers du décor
Si on se fait agresser en retirant de l'argent avec sa carte bancaire, il suffit d'inverser son code pour inverser le rapport de force...

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

Puisqu'on vous dit que l'information est utile et importante, TRES TRES IMPORTANTE, même que c'est un ami policier qui l'a dit à l'ami qui a écrit le mail en circulation. Et pour couronner le tout, ils en ont parlé à la télévision pour dire que pas beaucoup de gens sont au courant. Alors qu'en cas d'agression, il s'agit d'un truc tout bête qu'on pourrait tous savoir mais que personne ne nous dit. Heureusement, le courrier électronique est là pour nous informer en masse...

 

Voici la situation :
Un jour comme un autre, vous êtes devant votre automate préféré pour retirer de l'argent, vous sortez sereinement votre carte bancaire... Et là, un individu peu recommandable vous agresse et vous somme de lui remettre du liquide.
Que faire ? Rien de plus simple, vous prenez l'air dégagé et vous tapez votre code habituel en inversant les chiffres. La machine, pas si bête, reconnait instantanément que vous n'êtes pas dans votre état normal. Elle vous donne votre argent parce qu'elle ne veut pas créer d'histoire et, dans le même temps, appelle la police qui va voler à votre secours.

 

Evidemment, l'information est complètement fausse et ce quel que soit le pays dans lequel on se trouve... Pour s'en convaincre et dans la mesure où chacun à droit à trois erreurs code, il suffit de faire soi-même le test (une seule fois). On s'apercevra très vite que d'une part la machine ne reconnait pas du tout l'astuce, et que d'autre part, aucune voiture de police n'apparaît toutes sirènes hurlantes dans les secondes qui suivent.

 

Par ailleurs, si une telle "astuce" était réelle, les nombreux détenteurs de cartes ayant un code palindrome (du type 1221 ou 3443) se verraient dans l'obligation de devoir expliquer à la police la raison de leur appel de détresse au moment de chaque retrait.

 

Au Canada, une banque dément formellement l'existence du procédé et reconnait qu'une employée a cru au message et fait circuler le message à tout son entourage... crédibilisant l'information de par sa signature automatique associée à la banque. Comme quoi, on peut tout à fait travailler dans une banque et être aussi naïf que le client lambda.

Article par

Guillaume - HoaxBuster.com

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

Mise en ligne :

12 Juin 2007

Dernières mise à jour :

12 Juillet 2007
Average: 4.2 (158 votes)