Hoax

Onglets principaux

Chrétiens brûlés vifs

Type :

Désinformation

En circulation depuis :

Avril 2011

Statut :

Faux
Les flammes de l'enfer
"Au Nigéria, les Musulmans brûlent les Chrétiens, une image le prouve !" Oui, mais les images aussi peuvent être manipulées...

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

[mise à jour février 2015]

Bientôt quatre ans que ce hoax a été débunké ! Et pourtant il continue à se répandre sur le net avec autant de force, que ce soit sur des sites ou via les réseaux sociaux :

 

 

 

En plus d'être réputé pour ses scams, le Nigéria se ferait-il une spécialité de la chasse aux Chrétiens ? En france, tout est parti d'un message d'Agnès Tarraso, la secrétaire de l'ANFASS, une association d'anciens des forces de l'ordre qui a déjà beaucoup fait parler d'elle dans la presse.

 

On y voit des corps brûlés soigneusement alignés devant un bâtiment, des corps qui pourraient être aussi bien ceux de Musulmans que de Chrétiens ("les morts ont tous la même peau", comme disait Boris Vian) et aussi bien ceux de Congolais que de Nigérians.

 

 

Ce qui est précisément le cas ! Comme l'a brillamment démontré le site LoonWatch, les photos en circulation sur le net ont été prises suite à  l'explosion d'un camion-citerne en République Démocratique du Congo en juillet 2010 qui a causé 200 morts (un incident par ailleurs largement relayé dans les médias).

 

C'est une blogueuse bien connue pour ses positions radicales, Pamela Geller, qui a eu en avril 2011 l'idée de récupérer ces photos et de les faire passer pour le résultat des affrontements qui ont suivi les élections au Nigéria (c'est tellement facile de faire dire ce qu'on veut à une photo, comme le montre Ofnik sur son Tumblr "hoaxoffame"). Elle a retiré les fumeuses photos de son blog, mais trop tard, elles circulent depuis, un peu partout dans le monde.

 

Lesdites violences post-électorales au Nigéria ont bien en effet opposé Chrétiens et Musulmans, mais ni l'un ni l'autre camp n'a eu l'apanage de la violence, vu qu'aussi bien des églises que des mosquées ont flambé. Et les médias les ont bel et bien couvertes, aussi bien la presse écrite (20 Minutes, l'Express, le Figaro, l'Humanité, Libération, le Monde, le Point) que la radio (Europe 1, RFI) et la télévision (France 2

 

D'autre part, quel est l'intérêt de publier des images horribles quand Boko Haram se charge de sa propre publicité ? La réponse est simple : l'escalade de la haine n'a pas de limite déontologique.

 

La conclusion s'impose donc : dans le cas précis, au départ, il s'agit d'une manipulation caractérisée et volontaire que les transferts successifs finissent par rendre transparente (et par en faire une certitude pour ceux qui auront croisé son chemin). Mais quelle importance, puisqu'ils vous disent que ce sont les médias mainstream qui passent leur temps à désinformer le bon peuple.

Article par

Frédéric - HoaxTeam

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

Mise en ligne :

27 Janvier 2012

Dernières mise à jour :

6 Février 2015
Average: 4 (56 votes)