Hoax

Onglets principaux

Canulars linguistiques

Type :

Légende urbaine

En circulation depuis :

Octobre 2005

Statut :

Faux
Brouillon de culture
Vouloir cultiver les gens par le rire, c'est bien. Le faire sans dénaturer l'origine des mots, c'est mieux...

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

Tout le monde a reçu un jour un beau diaporama prétendant remonter aux origines de telle ou telle expression. Le problème, c'est que ces étymologies sont le plus souvent fantaisistes. Petite revue de détail.

 

Coûter/valoir la peau des couilles/fesses
Cette expression serait la déformation de "l'appeau d'Ecouille" ou de "l'appeau d'Ephèse". Mais c'est un vieux canular de potaches - la vérité est beaucoup plus triviale. Il suffit pour s'en persuader de consulter un des rares sites (Expressio) ayant relayé la véritable origine de l'expression ou de se pencher, comme nous l'avons fait, sur des ouvrages de référence en la matière.

 

Et que nous ont appris ces vénérables grimoires ?

 

D'abord que l'expression n'apparaît qu'à la fin du XIXème, sous la plume d'Alphonse Allais notamment (en 1897), et sous une forme raccourcie : "coûter la peau" (d'après le "Dictionnaire historique de la Langue Française"). Aucun lien avec un quelconque "appeau" donc, ni avec le Moyen-Age.

 

Ensuite qu'elle trouve sa forme étendue actuelle vers le milieu du XXème siècle. Ainsi, d'après le "Trésor de la Langue Française", l'expression "ça vaut la peau des fesses" est attestée dans un article du "Nouvel Observateur" du 12 janvier 1976. Claude Duneton et Sylvie Claval, les auteurs du "Bouquet des expressions imagées", l'ont retrouvée quant à eux sous la forme "ça coûte la peau des fesses" dans "Les Ruskoffs" de Cavanna, publié en 1979.

 

Cette extension de l'expression s'explique peut-être par contamination d'autres expressions comme "je vous attraperai par la peau du cul", qui se retrouve par exemple dans "Travelingue" de Marcel Aymé, publié en 1941 (d'après la deuxième édition du "Grand Robert"). A noter que ce type d'expression était déjà en usage du temps d'Alphonse Allais : on trouve la phrase "à moins que je vous prenne par la peau du cou" dans "L'Embrasseur", une histoire du recueil "A se tordre" publié en 1891.

 

L'épée de Damoclès
Dans le même genre, cette expression bien connue n'est pas la déformation de "les pets de Dame Hoclès", mais fait référence à un épisode célèbre de l'histoire grecque, que vous pouvez retrouver sur Wikipédia ou Expressio.

 

Damoclès était un sujet du tyran de Syracuse Denys, dont il enviait le train de vie fastueux. En l'invitant à un festin et en suspendant une épée au-dessus de son siège, Denys lui fit comprendre que la vie des grands de ce monde n'était pas sans péril, et que le luxe pouvait parfois se payer cher...

 

Toute ressemblance avec une figure marquante de la vie politique française ne serait bien sûr qu'une pure coïncidence.

 

En trois coups de cuillère à pot
Cette expression n'est pas non plus la déformation de "trois coups de cul hier à Pau".

 

La vérité est plus prosaïque : la "cuillère à pot", comme nous l'apprend Expressio, est "une grosse louche qui, en raison de sa taille, permet de vider rapidement un récipient ou de servir vite fait de grandes louchées de nourriture"

 

D'accord ? O.K. !
Les étymologies les plus fantaisistes circulent sur cette expression d'origine américaine.
La plus populaire est celle qui l'interprète comme l'abréviation de "0 Killed". Pas de tués, donc R.A.S.

 

Une fois de plus, la réalité est tout autre : c'est tout simplement l'abréviation de "Oll Korrect" ("All Correct" mal orthographié). Un simple coup d'oeil sur le "Petit Larousse" ou sur Wikipedia suffit pour s'en assurer.

 

Golf
Le golf serait-il un sport machiste ? C'est ce qu'essayent de nous faire croire ceux qui prétendent que son nom est en fait l'abréviation de "Gentlemen Only Ladies Forbidden".

 

La linguistique n'est pas aussi sexiste, qui juge plus probable que ce terme provienne de l'allemand "kolbe", qui signifie "bâton", comme le rapporte Wikipedia - même si cette étymologie est elle aussi contestée, d'après nos confrères de Snopes.

 

Fuck
Non, "fuck" n'est pas non plus l'acronyme de "Fornication Under the Consentment of the King" - une autre légende urbaine répertoriée par Snopes.

 

Du reste, ce mot apparaît pour la première fois sous la forme "fuccant" dans un poème en latin du XVIème siècle, comme nous l'apprend Wikipedia.

 

Voilà, vous savez maintenant quoi répondre à ceux qui vous traitent d'incultes par diaporama interposé...

Article par

Frédéric - HoaxTeam

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

Mise en ligne :

7 Décembre 2009
Average: 4.6 (14 votes)