Hoax

Onglets principaux

Aquaplastics Wateraid

Type :

Information

En circulation depuis :

Février 2003

Statut :

Vrai
Cliquer pour donner de l'eau
Tu cliques, il boit... Tu cliques pas, il crève. Où comment l'Industrie Européenne du Plastique utilise le marketing viral comme "action" humanitaire.

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

Chaque année, au printemps, de nombreux internautes se demandent si le site aquaplastics.org n'est pas une int'hoax. Force est de constater que l'argent récolté en 2003 et 2004 a bien été reversé à Wateraid, une ONG dont le combat quotidien est d'approvisionner les pays défavorisés en eau potable.

 

Etant donné que la grande majorité de ce genre de messages est fausse, on pourrait se féliciter de l'authenticité de celui-là. Et pourtant, on ne peux s'empêcher de trouver ce concept malsain. En effet, si l'action de cliquer déclenche le don d'eau alors l'inverse est également vrai : "cliquez sur ce bouton ou sinon des milliers d'éthiopiens vont mourir de soif !"

 

Ce don d'argent a forcément une contrepartie et ce n'est pas par pure philanthropie que l'Industrie Européenne du Plastique a créé ce site internet. Le véritable motif d'une telle campagne n'est-il pas plutôt l'achat à peu de frais d'une image de mécène bienveillant par une industrie souvent condamnée pour la pollution qu'elle engendre ?

 

En effet, pourquoi préférer un site internet plutôt qu'une action médiatique de grande ampleur ? Voici différentes raisons :

  • Reconnaissance du groupe en tant que "généreux donateur" sur le média le plus en vogue et le plus porteur actuellement.
  • Relai de l'information auprès du plus grand nombre; certains sites grand public font passer le message par le biais de leur newsletter comme par exemple l'aduf.
  • Relai de l'information auprès des média, notamment des webzines.
  • Relai de l'information par le marketing viral (l'internaute se transforme en porte-parole de l'industrie sous couvert d'aide humanitaire).
  • Durée de campagne importante : 3 mois (de fin mars à fin juin).

 

Pour s'en convaincre, il suffit de taper "Industrie Européenne du Plastique" sur un moteur de recherche : 60% des pages retournées concernent l'action humanitaire avec Wateraid.

 

Il est évidemment indéniable qu'il vaut mieux cliquer sur ce lien plutôt que de ne rien faire.

Mais d'un autre côté, peut-on se satisfaire de cet "appel à la paresse" qui donne du crédit aux hoax basés sur le désormais célèbrissime "cliquez pour sauver" ?

 

Par ailleurs, est-il moral d'utiliser le marketing viral pour une oeuvre de charité ?

Les responsables de cette opération mélangent allègrement "sauvez Rachel" et "aidez l'Ethiopie". Le résultat probable est une recrudescence d'hoax (voire d'arnaques) qui ne profiteront à aucun enfant éthiopien. La politique de communication de l'Industrie Européenne du Plastique est donc réelle mais, selon nous, critiquable. Baser sa stratégie marketing sur la médiatisation de la charité nous ramène aux années sombres de l'opération "restore hope".

 

Même si HoaxBuster.com n'a pas pour vocation de moraliser Internet, notre soucis reste de vous informer sur certaines de ses dérives, et de vous montrer les coulisses d'opérations qui veulent vous faire croire que votre clic va apporter de l'eau en Afrique.

Aussi, est-il primordial, au moment de cliquer pour donner, de ne pas oublier que le généreux donateur fait partie du CEFIC (Conseil Européen des Industries Chimiques) et est sévèrement critiqué par les associations écologiques comme Greenpeace.

 

Que vous acceptiez d'apporter de l'eau à leur moulin dans un soucis humanitaire est une chose, ne pas le faire en toute connaissance de cause en est une autre.

 

En résumé, on veut donc faire croire à l'internaute qu'il est un bienfaiteur alors qu'il est tout simplement victime d'une campagne de marketing viral de la part d'une industrie qui souhaite se racheter une image. Toutefois, reconnaissons que l'information n'est pas mensongère et que rien ne vous empêche de cliquer sur le site tous les matins pour incrémenter le compteur. Cependant, nous ne saurions que trop vous suggérer de ne pas vous arrêter à ce geste et d'aller également donner un tout petit peu de votre temps aux organismes suivants :

 

Sources :
- Site officiel d'Aquaplastics
- Wateraid
- Industrie Européenne du Plastique
- Le CEFIC (Conseil européen des industries chimiques)
- Greenpeace

Article par

Le Zap's et Nico - HoaxTeam

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

Mise en ligne :

20 Avril 2005

Dernières mise à jour :

20 Avril 2005
Average: 3.3 (27 votes)