Forums

vodka + tampon + anus

Bookmark and Share
23 contributions / 0 nouveau(x)
Dernier message
vodka + tampon + anus

http://www.atlantico.fr/atlantico-light/tampon-vodka-anus-methode-danger...

"Tampon + vodka + anus
= méthode dangereuse
pour se saouler

C'est la nouvelle mode chez les adolescents américains. Une pratique qui, comme on pouvait s'en douter, n'est pas sans risque."
"Tampons, vodka et anus, trois mots que l'on aurait jamais imaginé voir dans la même phrase. Et pourtant... L'information est là, implacable : des adolescents américains insèrent des tampons imbibés de vodka dans leur anus pour se saouler plus rapidement.

"Ingéré" ainsi, l'alcool n'est pas filtré par l'estomac et parvient directement dans le sang. Problème : outre l'aspect peu ragoûtant de la chose, il y a d'abord le risque de développer des irritations. Il y a surtout le fait que l'alcool ne passe pas par l'estomac, ce qui empêche de se rendre compte de ses effets. Résultat, au lieu de vomir quand ils sont ivres, les adolescents passent directement à la phase coma éthylique."

A lire (en anglais) et ça date de 2009 :
http://blogs.phoenixnewtimes.com/valleyfever/2009/08/vodka-soaked_tampon...

un petit tour chez snopes :
http://www.snopes.com/risque/kinky/vodka.asp

A croiser avec les "infos" actuelles ...

Article du 30/11/2011 : http://www.eitb.com/fr/infos/societe/detail/787117/tampons-vodka-rectum-...
" Tampons à la vodka dans le rectum : ça va être coton pour la police
Ramuntxo Garbisu 30/11/2011

Cela n'est pas une blague : la pratique d'éthylisme forcené emprunte des voies bien étonnantes, sur lesquelles la vigilance des forces de l'ordre sera bien obligée de se pencher.

De nouvelles pratiques éthyliques chez les jeunes ont encore de quoi inquiéter bien des parents.

Commentaires

Les premières alertes de la police, en Allemagne et au début de l'année 2011, sont tout d'abord passées pour des hoax (fausses rumeurs propagées sur Internet), mais désormais l'ingestion par le rectum de tampons hygiéniques trempés dans de la vodka est un phénomène très sérieusement pris en considération de par le monde, en particulier aux Etats Unis où les témoignages se multiplient.

En cause, la "nécessité" de se saouler plus vite et de manière plus intense, et d'échapper aux tests de mesure de taux d'alcool dans l'air expiré (éthylomètres).

Médicalement, il est en effet avéré que, de cette manière, l’ivresse soit plus intense et plus longue car l’alcool n’est pas filtré par l’estomac et se retrouve directement dans le système sanguin."

Article du 23/11/2011 : http://urbanlegends.about.com/od/fooddrink/a/Vodka-Tampons.htm

Est ce que ce vieil hoax s'est transformé en réalité, par bétise ?
Ou est ce une mise à jour de ce vieil hoax ?

j'ai besoin d'un coup de main pour trier les infos

Si c'est un hoax, il va avoir du succès :

http://www.metrofrance.com/info/se-souler-avec-des-tampons-imbibes-de-vo...

http://soirmag.lesoir.be/se-saouler-avec-des-tampons-hygi%C3%A9niques-c%...

Maintenant, on peut se poser la question de savoir si, d'un point de vu purement médical, cette zone de votre organisme supporte le contacte avec l'alcool. Y-a-t-il a un médecin dans la salle ?

Essaye de te mettre de l'alcool à 70°C dans le nez .. ça pique un max ^^

Alors imagine sur les muqueuses en bas (vagin ou anus puisque les 2 infos sur ces endroits existent) ....

Tu as de drôles de jeu... (même si j'en connais plus d'un ont déjà eu un verre d'alcool dans le nez)

Ici on nous dit qu'il ne faut pas utiliser l'alcool éthylique sur les muqueuses :
http://geozine.free.fr/Geozine/forme/antiseptique.htm

http://www.ratoupedia.org/wiki/Antiseptique_et_d%C3%A9sinfectant
"L'alcool a pour inconvénient de brûler les plaies; il ne doit jamais être appliqué sur des muqueuses. "

A mon avis, ceux qui vont essayer cette recette vont être facile à reconnaitre dans la rue. Et puis ça va remettre au gout du jour les yodels...

pouil
Portrait de Anonyme

Et puis ça vaut c'que ça vaut, mais un épisode des "experts" (CSI) en avait parlé

Je rejoins la dernière conclusion de Birdy.

Et ceux qui ont des hémorroïdes vont battre tous les records de saut en hauteur.

Il n'y a aucun cas concret rapporté. A mon avis, c'est un moyen facile pour les journaux en ligne de faire du buzz et des rentrées publicitaires avec ce genre de sujet digne des "darwin awards"

Phoebus
Portrait de Anonyme

Bonjour,

Je viens de lire l'info sur Atlantico.
http://www.atlantico.fr/atlantico-light/tampon-vodka-anus-methode-danger...

Et je m'interroge aussi sur la réalité de cette info, ou du moins l'ampleur qu'on lui prête. Qu'on puisse insérer un tampon dans son anus ne pose à mon avis pas de problème en soi. On s'amuse comme on peut ! Ce n'est pas conçu pour, mais je pense que cela doit pouvoir se faire assez facilement.

Mais le propre d'un tampon est de gonfler au contact d'un liquide, non ? Peut-on encore s'insérer dans l'anus un tampon qui a déjà gonflé ? J'ai des doutes. Cela doit rester possible si le tampon en question n'a absorbé qu'un tout petit peu de liquide. Mais alors, l'ivresse rapide souhaitée est-elle vraiment au rendez-vous ?

Si ce n'est pas le cas, il faut donc répéter l'opération plusieurs fois de suite. Il me semble tout de même que la consommation d'alcool chez les jeunes type "binge drinking" est plutôt un phénomène social. On boit et on s'amuse en bande. J'imagine mal dès lors des ados interrompre régulièrement leur fiesta pour s'insérer un Tampax imbibé dans l'anus.

Ceci dit, que des cas de ce genre aient pu être enregistrés est fort possible, mais que cela devienne une habitude de consommation me semble tout de même douteux.

jonathan
Portrait de Anonyme

Un petit article sur tuxboard avec un sketch assez marrant sur le sujet...

http://www.tuxboard.com/nouveau-jeu-dalcool-tampons-a-la-vodka-dans-anus/

Denis Légal
Portrait de Anonyme

Réfléchissons un peu. Je n'ai que peu de notions d'anatomie sinon celles qu'on m'a appris à l'école. Je sais que l'anus est la terminaison à peu de chose près du gros intestin, lequel gros intestin n'est pas celui qui diffuse dans l'organisme les choses que l'on ingère mais proprement celui qui fabrique la m... et qui au contraire rejette ce qui n'est pas bon. C'est à dire que si vous introduisez un liquide dans celui ci, il sera rejeté au lieu de passer dans le sang. Il en va ainsi évidemment pour l'alcool qui utilise principalement la voie sanguine pour se diffuser. D'autre part, étant donné la quantité d'alcool que l'on peut mettre sur un tampon, à mon avis, il en faudra se bourrer le c... d'un maximum pour se saouler la gueule jusqu'au coma éthylique.

Euh... Non ! Les suppositoires ne s'avalent pas (ou alors j'ai pas tout compris). Ils sont mis dans le rectum, zone très vascularisée de notre anatomie, où ils fondent en libérant les molécules actives qui traversent les différentes parois pour arriver dans le sang et être diffusées dans l'organisme.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Suppositoire

pouil
Portrait de Anonyme

Pour répondre à phoebus, je signale que les tampons avec applicateurs sont contenus dans un tube de carton ou de plastique, qui fait que le tampon peut se gorger de liquide sans prendre de volume. Une fois introduit, l'utilisateur retire l'applicateur et le tampon imbibé est alors en contact avec la paroi vaginal ou rectale.
Voilà pour les détails "pratique"

Phoebus
Portrait de Anonyme

Je suis au courant, bien que tous les tampons ne soient pas munis d'un applicateur.

Mais admettons que ce soit un des ces modèles qui soit utilisé. Je ne sais pas si vous avez déjà remarqué, mais la matière d'un tampon est très comprimée.

Cela doit d'ailleurs être suffisamment dense au départ pour absorber beaucoup.

Je ne suis pas convaincu qu'un tel tampon qui plus est entouré d'un applicateur en plastique (le carton est déjà plus absorbant, mais plus le carton est épais, moins il absorbe vite), puisse absorber beaucoup de liquide, en tout cas suffisamment pour assurer une cuite mémorable à celui ou celle qui s'en sert ensuite pour se farcir l'endroit que vous savez.

Le seul sens dans lequel il peut se dilater est en hauteur, mais un tampon ne se dilate pas beaucoup en hauteur.
Pour vous donner une idée, prenez une petite éponge, comprimez là fortement dans votre main et trempez le tout dans l'eau sans relâcher votre pression. Vous verrez que l'éponge absorbe beaucoup moins d'eau que si vous l'aviez jetée telle quel dans l'eau sans la serrer. C'est "physique", je dirais.

Un jour que j'étais en déplacement, avec une "trousse pharmacie sommaire", j'ai utilisé de l'alcool à 90° pour désinfecter un petit furoncle situé dans le conduit auditif. Je peux attester que "ça chauffe".
Je ne sais pas si la vodka en question est conforme à la norme française (45% d'alcool) ou de type slave (90% ?), mais je partage l'avis de Keila : soit on bat des records de saut en hauteur, soit on va vite s'assoir dans un seau d'eau froide en chantant du bel canto!
Le problème, avec ce genre de rumeur, c'est qu'il va bien y avoir un énergumène pour tester le truc et j'ai peur que ça ne lui laisse des séquelles fondamentalement gênantes.

des séquelles fondementalement gênantes, plutôt :D

L'idéal serait de faire un essai.
Mais désolé je ne serai pas votre homme, je passe mon tour pour cette fois :)
Je veux bien faire avancer la science mais j'ai mes limites.

Léonard est un génie

Son disciple : "Je sers la science et c'est ma joie"

Phoebus
Portrait de Anonyme

Apparemment, des tests heu... scientifiques ont été réalisés. Et encore apparemment, ils ne sont pas très concluants.

On en parle ici :
http://tinycatpants.wordpress.com/2011/11/11/in-which-i-debunk-the-vodka...

Et ici :
http://urbanlegends.about.com/od/fooddrink/a/Vodka-Tampons.htm

en intraveineuse c'est bien meilleur

ilfunkytarro
Portrait de Anonyme

- Si vous mettez de l'alcool sur une plaie ouverte, est ce que vous devenez saoul?
- Si vous gardez de l'alcool en bouche sans l'avaler est ce que vous devenez saoul?
- Si vous faites un lavement, est ce que l'eau pénètre dans votre sang ?
- Si vous mettez du jus d'orange dans votre rectum, est ce que votre taux de vitamine C va augmenter?
- Quand vous chiez, est ce que les substances contenues dans votre merde pénètre dans le sang?

Tous les produits ne rentrent pas dans le sang simplement parce qu'ils sont en contact avec une muqueuse. Un suppositoire est composé de beurre de cacao, et on ne se retrouve pas avec du cacao dans le sang. Les muqueuses laissent passer certains principes actifs de médicaments (médicament, hydrophile, ionisable ou lipophile) sous certaines contraintes (loi de Fick: passage du milieu le plus concentrer vers le milieu le moins concentré).

test amusant sur huffington

Bartender, a Dirty Martini With a Tampon!
http://www.huffingtonpost.ca/danielle-crittenden/vodka-tampons_b_1105433...

"Conclusion :
First, anyone who tries to get drunk off a tampon deserves the punishment; it's like coughing and throwing up after trying a cigarette. That'll teach you for smoking!

Second, if there is any smidgen of effect, it's notional, and probably only psychological. Overall, vodka-in-a-tampon seems a very inefficient, not to mention unpleasant, way to get drunk. I suppose the positive is that there is no danger of a second round. And I can't even imagine trying to do this at a party. You'd be walking around all night looking like you'd wet your pants, with a pleading expression on your face that said: Does anyone have a fire hose?

In fact, maybe this is the way to kill this urban legend once and for all: Parents, I encourage you to urge your teenage girls to experiment with vodka tampons. Hey Lisa, this is how the hip kids do it! Really, I'm cool, it's fine. We won't tell your dad. We used to do it in my friend's backyard in the '80s. Crazy times. Go on, try it. I'll even give you one of mine. I rolled it myself...

Then sit back and laugh. "

Un petit "up" pour dire qu'en enquêtant sur les sources de l'article ayant déclenché cette (très profonde ^_^) discussion, à savoir le très sérieux journal allemand Südkerier, j'ai trouvé le démenti de l'info originale :

http://www.suedkurier.de/region/schwarzwald-baar-heuberg/kreis-tuttlinge...

Pour ceux qui ne manient pas Google Trad aussi bien que moi, le journaliste explique que dans le cas à l'origine de la rumeur, une jeune fille de 14 retrouvée ivre mais l'estomac vide, les policiers ont finalement pu prouver qu'elle avait absorbé de l'alcool par voie normale, et pas par insertion d'un tampon dans l'anus ou le vagin, comme d'aucuns (dont elle apparemment) prétendaient.

Les policiers sont même allé jusqu'à faire des tests avec des médecins, si, si - en vain, bien sûr.

Notez que comme l'ont fait remarquer tous les intervenants avant moi, il vaut mieux quand même éviter ce genre de pratiques, qui peuvent être médicalement dangereuses...

[HS : comme bande-son de cette discussion, je suggère "Mexican Seafood" de Nirvana.^_^]

L'article d'HB est ici :

http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/tampon-de-vodka-dans-l-anus

Je clos la discussion, pour le coup.

Sujet verrouillé