Forums

Qui a envoyé du gaz toxique sur la localité de Ghouta en 2013?

Onglets principaux

Bookmark and Share
2 contributions / 0 nouveau(x)
Dernier message
Qui a envoyé du gaz toxique sur la localité de Ghouta en 2013?

Bonjour,

Avec les dernières nouvelles d'attaques au gaz attribuées au forces gouvernementales, certains relèvent qu'une précédente attaque chimique attribuée au régime ne pouvait pas venir des zones gouvernementales.

http://www.lepoint.fr/monde/syrie-des-dizaines-de-victimes-dans-des-bomb...

http://www.lepoint.fr/monde/attaque-chimique-en-syrie-le-rapport-qui-der...

http://www.nytimes.com/2013/12/29/world/middleeast/new-study-refines-vie...

Je retrouve un rapport en effet qui a l'air très dense logé sur un serveur non officiel, et d'une forme peu académique (il semblerait qu'il s'agisse à la base d'un PowerPoint passé en format PDF) avec un lien provenant de RT.

https://www.rt.com/news/study-challenges-syria-chemical-attack-681/

https://s3.amazonaws.com/s3.documentcloud.org/documents/1006045/possible...

Ce rapport du MIT est-il officiel/réel?

A défaut d'avoir le recul nécessaire pour l'attaque récente, que doit-on conclure sur le caractère d'info ou d'inthoax des accusations d'attaque chimique par le régime à Ghouta portées contre le régime et diffusé dans toute la presse (via l'AFP)?

Le rapport n'est pas un rapport du MIT, mais un rapport rédigé en partie par Theodore A. Postol professeur au MIT, cela n'a donc rien d'un rapport officiel, il y a déjà dans ce détournement un argument d'autorité. Et ce rapport indique que les vecteurs de cette attaque sont des missiles à courte portée, et que ceux-ci n'ont pas pu être tiré du territoire contrôlé par le gouvernement Syrien à l'époque car situé trop loin.
Mais ce n'est pas pour autant que le régime Syriens n'est pas le responsable de cette attaque, car ses troupes ont été observé à proximité de la zone au moment de l'attaque. → https://www.theguardian.com/commentisfree/2014/apr/22/allegation-false-t...
Encore une fois, quand on regarde qui cherche à insinuer des doutes sur la responsabilité de ce crime on retrouve les mêmes sites proches de la propagande Russes, RT, sputnik, E&R, reseauvoltaire, cela ressemble fort à un contre-feux médiatique afin de semer le doute sur la culpabilité de Bachar El Assad mené par ses soutiens.

Ajouter un commentaire