Forums

Pollinis et IPSN

Onglets principaux

Bookmark and Share
55 contributions / 0 nouveau(x)
Dernier message
Pollinis et IPSN

Bonjour à toutes et à tous. Je suis nouveau.

La pétition de l'asso Pollinis
http://www.pollinis.org/petitions/petition_neonicotinoides.php
me chiffonne depuis le début.

Chez les apiculteurs, cette asso semble être inconnue :
http://www.apiculture-france.com/t3888p15-pollinis-petition
et leur proposition de parrainage de ruche leur semble douteuse.

Pour ma part, j'ai été frappé par la ressemblance de la vidéo d'accroche
http://www.pollinis.org/petitions/video_pesticides.html

avec celle d'une autre asso improbable dans le domaine de la santé :
http://ipsn.eu/
déjà discutée sur Hoaxbuster ici :
http://www.hoaxbuster.com/forum/l-eau-du-robinet

Les 2 vidéos sont trop professionnelles et accrocheuses pour pouvoir être le fruit d'une asso écolo sincère et sans le sous. D'un autre coté, les grosses assos "écolo" perfusées de subvention qui pourraient financer de telles productions n'affichent pas des positions aussi radicales et naviguent dans le développement durable.

Le domaine de Pollinis appartient à Frédéric BEGHI, qui liquide une entreprise de conseil
http://www.lejournaldesocietes.com/detail-odience-501854541.html
pour en créer une autre, TopData, qui entre autre fait du conseil en commercialisation de fichier :
http://www.topdata.fr/

Bref, pour Pollinis et peut-être aussi pour IPSN, A MON AVIS il s'agit d'entreprises réelles qui collectent des dons et des adresses pour des bonnes causes, tout en assurant un "travail" militant minimal sur lesdites bonnes causes (envoyer une pétition à un ministre avec un courrier), ce qui les couvrent.

Bon, j'en suis là.

Pour avoir un apiculteur dans la famille, je sais qu'ils sont assez bien organisés en syndicats de producteurs, avec une revue spécialisée.
La revue Rustica a une rubrique "apiculture" dans certains de ses numéros, je ne vois donc pas ce qu'une association "indépendante" viendrait faire là.
Il existe suffisamment de structures fiables auxquelles on peut s'adresser si on veut défendre les abeilles.
N.B. : ma consommation familiale de miel est proche de 30 kg par an (acheté chez un apiculteur local), je ne suis donc pas un défenseur des industries agrochimiques.

C'est sûr que trois parigots qui créent une association qui prétend sauver le monde alors qu'une recherche sur google avec leurs noms ne donne pas la moindre réponse dans les domaines de l'apiculture, de la biologie ou de la protection de l'environnement, c'est un peu étrange.

Je ne suis certes pas une pointure en entomologie (en fait j'y connais que dalle ou à peu près) mais je sais quand même que les abeilles vont chercher le pollen très loin de leur ruche d'où les problèmes des apiculteurs qui ont beaucoup de mal à trouver de vastes zones non traitées aux trucancides. Du coup, quand je lis leur projet, au-delà du discours anti-Monsanto habituel (c'est toujours vendeur...) et des jolies photos de paysages bucoliques avec les ch'tites fleurs, on peut se demander s'il y a vraiment quelque chose de concret (à par la collecte de fonds).

Et je passe sur le côté prétentieux de nos trois urbains de service qui prétendent arriver à faire ce que les écolos de terrains (naturalistes, certains chasseurs, agriculteur bio, etc...) et les apiculteurs, en un mot les "culs-terreux", n'ont pas réussit a faire en plusieurs années de présence sur le terrain et auprès des élus (lobbying comme on dit maintenant)...

Birdy : cul-terreux de service.

derniere pluie
Portrait de Anonyme

Lu sur le Net:
Frederic Beghi, administrateur du site pollinis.org
Frederic Beghi, gérant de Topdata, spécialisée en gestion de fichiers et de gestion des dons (fundraising).
Frederic Beghi, gérant de Cap Audience, spécialisée en marketing sur le Net.

pour moi un site, soutenu par des groupements connus: www.ogm-abeille.org et ayant reçu plus de 250 000 signatures.

GREGOIRE
Portrait de Anonyme

Merci. Vous donnez la réponse du pourquoi 3 parisiens veulent sauver le monde dans votre post : ils collectent à frais 0 les coordonnées complètes des pigeons qui remplissent le formulaire. Un tel fichier , en opt in en plus ! , vaut de 0,5 à 1 euros le formulaire rempli. Si 20 000 personnes remplissent ils ont gagnés sans rien faire de 10 000 à 20 000 euros à chaque fois qu'ils vendront le fichier.

Beehappy
Portrait de Anonyme

Moi, j'ai signé leur pétition. J'vois pas où est le problème ? J'me suis renseigné, c'est une association Loi 1901 à but non lucratif qui a pignon sur rue, et qui m'a l'air tout à fait légitime. Yéti, t'as un gros complexe : si tu as renoncé à toute action, n'en dégoûte pas les autres. Surtout que tous les sites sur lesquels sont implantées les ruches sont dans la campagne évidemment, avec des vrais gens de là-bas et pas des parigots. Enfin ce que j'en dis..

Les ruches sont à la campagne ? Ben c'est une chance dit donc. Et celles qui ont des problèmes de disparition de cheptel, elles sont où ? Au milieu de l'autoroute ? Une question : les pesticides qui dézinguent les populations, à ton avis, où est-ce qu'on les répand ?

Plus sérieusement, puisque tu as l'air si bien informé sur leurs actions, tu peux nous dire où se situent les sites conservatoires (c'est pas marqué sur leur site) et le nom des apiculteurs conventionnés pour faire le boulot parce que, là non plus, il n'y a rien sur leur site. Pour l'instant, tout ce qu'on a c'est des gens qui ne sont pas issus du milieux qui prétendent faire des miracles sans le moindre début d'ombre de commencement de preuve d'une action concrète quelconque.
Et le fait qu'une association ait été constituée légalement ne prouve pas l'honnêteté de la démarche...

Après, si tu as une âme de pigeon, libre à toi de financer qui tu veux sans réfléchir mais les autres ont encore le droit de le faire.

jfd
Portrait de Anonyme

Attention,
1- une association 1901 peut très bien être une entreprise : la seule restriction étant de ne pas faire de bénéfice.
2- le fait d'avoir pignon sur rue est un peu flou et il n'est pas obligatoire pour une association d'être déclarée pour avoir pignon sur rue

En gros, tu peux créer une association, empocher les dons et te rémunérer avec la totalité de leur montant en tant qu'employé de l'assoc, c'est tout à fait légal. C'est ce que semble craindre Birdy

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT0000060695...

1- Oui, enfin presque. Une association "loi 1901" ne peut pas être une entreprise car, par définition, une entreprise a pour but de faire des bénéfices alors qu'une association "loi 1901" est supposée ne pas en faire puisque sans but lucratif. Par contre, une association "loi 1901" peut tout à fait légalement intervenir dans le domaine concurrentiel (assos qui organisent des festivals par exemple) mais dans ce cas, elles doivent s'acquitter des impôts commerciaux comme une entreprise.

2- Pour empocher des dons, une association doit être enregistrée en préfecture ou alors disposer d'une autorisation spéciale pour pouvoir le faire (art 6). Autrement, elle n'a pas le droit de collecter de l'argent. En aucun cas l'enregistrement en préfecture ne donne la moindre compétence dans un quelconque domaine. Ainsi, je peux créer avec Frène et Yéti une "association pour la sauvegarde des menhirs dans le haut Quercy" alors qu'on a aucune compétence dans ce domaine.

Mais oui, ta as raison, on peut très bien collecter des fonds pour se rémunérer et arroser les copains, surtout quand l'association demande des dons mais oublie malencontreusement de vous proposer de devenir membre, ce qui vous autoriserait éventuellement à jeter un oeil sur les comptes...

Et au cas particulier, j'ai bien trouvé comment faire un don mais pas encore comment devenir membre. Et là, comme pour une autre association dont j'ai parlé sur une autre discussion, ça a tendance à me coller de l'urticaire.

Et au-delà de l'aspect financier, il y a aussi le risque de voir des pseudo associations décrédibiliser le discours de celles qui essayent de faire quelque chose de concret.

Mais bon, si Beehappy peut nous prouver que derrière il y a du concret, pourquoi pas. Mais j'attends des preuves.

jfd
Portrait de Anonyme

Heu Birdy, pourquoi veux-tu un moyen de devenir membre? s'il faut être deux pour créer une association, la loi n'oblige pas à avoir des statuts prévoyant l'arrivée de membres supplémentaires...
La seule contrainte pour être tranquille et ventiler comme on veut son fric :
ne pas recevoir de subventions d'organismes public pour éviter d'avoir à justifier sa comptabilité et sa "vie associative" auprès des organismes.
Donc pour moi c'est :
- soit l'association de mon quartier/ville dans laquelle je peux intervenir
- soit l’association nationale reconnue d'utilité publique

Quand au risque, Beehappy, quand on signe une pétition sur un site géré par un spécialiste de la collecte de datas (vu les précédents commentaires), c'est de l'avoir simplement aidé à créer une base de données spécialisée qu'il pourra revendre cher.
Mais bon, ce n'est qu'une hypothèse plausible alimentée par des faits(l'activité du monsieur) et par l'absence d'actions vérifiables.

Non, on est bien d'accord, la loi n'oblige pas une association à accueillir de nouveaux membres. Ce qui fait qu'on peut avoir un groupe constituant une assoce sans aucun contrôle de la part de gens extérieurs au noyau de départ ce qui permet tout les abus. C'est précisément ça qui me colle de l'urticaire, les gens qui veulent qu'on leur donne de l'argent mais qui ne veulent surtout pas qu'on sache ce qu'ils en font.

En complément de ce qu'a dit Birdy : théoriquement, une association peut rémunérer un de ses membres pour un service qu'il rend, mais l'association ne peut être créée dans le seul but de reverser de l'argent à ses membres, et ça ça se juge à l'usage, pas aux statuts (en cas de contrôle par le service des impôts, par exemple). Par exemple, une société de répartition de droits d'auteur (à ses membres) ne peut être une association loi 1901 - c'est souvent des sociétés civiles, du reste.

Donc en théorie une asso ne peut utiliser les dons qu'on lui fait (si elle peut en recevoir) pour enrichir ses membres (c'est illégal). Bien sûr, en pratique, on peut créer une asso bidon pour tenter de récupérer de l'argent...

Si l'on s'intéresse à la cause mellifère, il vaut mieux donc en effet faire des dons à des structures reconnues de la profession (et la fédérant) qu'à des associations sorties d'on ne sait où.

J'ai oublié de donner, à titre informatif, le lien vers l'association parisienne à l'origine de cette pétition :

http://www.journal-officiel.gouv.fr/association/index.php?ACTION=Recherc...

Son WALDEC est W751214814, pour ceux qui veulent refaire la recherche, et elle a été déclarée le 11 mai 2012 - ce qui est bien trop récent pour conférer une grand légitimité à sa pétition, à mon avis (sans même parler du fait qu'elle est montée par des parigots ne devant pas en effet avoir vu beaucoup de ruches dans leur vie).

jfd
Portrait de Anonyme

pour une réhabilitation du parigot malmené dans ce sujet :-)

http://www.paris.fr/loisirs/paris-au-vert/nature-et-biodiversite/les-abe...

En fait, je suis parigot, d'où mon troisième degré... ^_^

Et il y a en effet des ruches à Paris - reste à savoir si ce sont les fondateurs de l'assoc' (laquelle sont plus connus dans le milieu de la pub', apparemment) qui les entretiennent...

Et ça, j'en doute.

Toto21
Portrait de Anonyme

Pour aller plus loin :
CONSERVATOIRE DES FERMES ET DE LA NATURE
SIRET : 752 975 920 00014
Date de création : 04/05/2012

C'est un peu trop récent pour avoir "pignon sur rue"...

Vi, c'est exactement ce que je disais deux messages plus haut (sans le Siren, mais avec le Waldec, parce que toutes les assos ont un Waldec, mais certaines n'ont pas de Siren).

Xavier
Portrait de Anonyme

Petite précision sur les associations, pour corriger la confusion entre "but lucratif" et "bénéfices" :
OUI, une association peut faire des bénéfices ; c'est même indispensable pour augmenter son activité, comme dans toute "entreprise"
NON elle ne peut pas rémunérer ses dirigeants avec ces bénéfices ; c'est cela qui caractérise l'aspect "non lucratif".
Attention il ne faut pas confondre les "dirigeants" d'une association (président, trésorier...) et les "salariés" d'une association (directeur,employés...).
Les salariés sont rémunérés ; les dirigeants n'ont pas le droit de l'être ; et il est interdit d'être les 2 à la fois...
le biais possible pour des personnes mal intentionnées, c'est par exemple un membre de la famille président ; un autre directeur ; et une augmentation du salaire du directeur chaque fois qu'il y a des bénéfices... pas évident à contrôler s'il n'y a pas d'autres membres.
L'impossibilité d'adhérer et donc d'être convoqué à une AG régulière, de voter un rapport financier, etc est donc effectivement potentiellement suspect.

Xavier

Nicolas Laarman
Portrait de Anonyme

Bonjour,

Je suis Nicolas Laarman, le délégué général du réseau Pollinis.

Le Conservatoire des Fermes et de la Nature est une association loi 1901, à but non-lucratif, dont la gestion, tout à fait désintéressée, n'est assurée que par de bénévoles. Les statuts ont été déposés tout à fait dans les formes, au moi de Mai dernier. Ils ont été publiés au Journal Officiel comme il se doit.

Nous avons monté cette association à trois, à l'origine. Et depuis, nous avons rencontré beaucoup de gens convaincus qui essayent de nous aider. Nous sommes tous bénévoles dans cette histoire. Nous avons passé du temps, et investit de l'argent pour payer le site Internet, le lancement de la pétition, voyager pour rencontrer et essayer de convaincre le maximum de gens du bien fondé de notre démarche.

Je pense que la pétition que nous avons lancé va 100% dans la bonne direction. Elle n'a pas été faite pour faire des fichiers et les revendre. Elle a été faite parce qu'elle est nécessaire.

La première action d'envergure de l'association est de lutter contre toutes les formes d'agression des abeilles et pollinisateurs sauvages. Grâce aux 430 000 signataires de la pétition, nous avons déjà été reçus au Sénat, et nous avons rendez-vous en janvier à l'Assemblée Nationale avec Laurence Abeille, députée du Val-de-Marne dont nous souhaitons pousser la proposition de moratoire sur les pesticides tueurs d'abeilles auprès de tous les Parlementaires français. Nous avons pris position à Bruxelles, auprès de la Commission et du Parlement européens pour faire réviser les procédures d'homologation des pesticides au niveau européen. Et nous comptons nous attaquer aux brevets sur le vivant, derrière le réseau No patent on seeds, de la même manière début 2013.

La mise en place du réseau Pollinis est un projet très ambitieux, pour lequel nous sollicitons le soutien financier de toutes les personnes sensibles à la tragédie de la disparition des abeilles. C'est un projet plus que nécessaire à mon sens. Et on ne peut pas espérer réussir un tel projet sans demander de l'aide aux gens qui se sentent concernés. C'est même la meilleure manière d'arriver à un résultat qui vaille le coup.

On ne demande pas de l'argent uniquement pour mettre des ruches en place. On a besoin de soutien pour faire fonctionner l'association, financer les actions politiques, payer l'aménagement des terrains et assurer une riche biodiversité locale, payer les allers-retours pour aller voir le maximum de gens à travers toute la France et les convaincre, organiser l'ensemble... Tout le monde peut comprendre ça. Et personne n'est obligé de participer.

La société top data a été mandatée pour gérer le site Internet. Aucun de ceux qui ont monté le projet ne savent faire ce boulot ultra technique. Et tout le monde à mieux à faire pour faire avancer le schmilblick que de s'en occuper directement. C'est Frédéric Beghi, gérant de Topdata qui a réservé le nom du site sur Gandi, en pleine charrette, avant le lancement du site. Et Polinis a récupéré le nom depuis des mois. Où est le mal. Nous sommes tous débordés depuis que nous avons lancé Pollinis : des milliers de messages qui s'accumulent sur la messagerie du site, et auxquels la microscopique équipe de bénévoles ne parvient plus à répondre.

Depuis quelques mois, je bosse moi à plein temps sur le sujet. J'y investis mon temps et mon argent, sans autre plaisir que de voir le projet avancer et se mettre en place - trop lentement à mon goût, c'est vrai. Nous avons des milliers de messages envoyés sur le site de Pollinis en attente de réponses, et une minuscule équipe de bénévoles pour s'en occuper - en plus de tout le vrai boulot utile que nous faisons de notre mieux à côté de ça. Mais quoi, ça fait six mois que nous existons seulement, on a bien bossé et maintenant je sais qu'on a une chance de réussir ! Et maintenant on se fait descendre sur Internet, et traiter d'escrocs parce que l'association n'est lancée que depuis six mois ou qu'on ne vient pas du sérail des apiculteurs. Je ne comprends pas. Mais j'aimerais bien que vous acceptiez de publier ce commentaire sur votre blog.

Nous n'avons rien à cacher. Et on peut se rencontrer pour en discuter si je ne vous en ai pas encore convaincu.

Cordialement,

Nicolas Laarman
Délégué général - réseau Pollinis
Conservatoire des Fermes et de la Nature

Ben non, vous ne m'avez pas convaincu parce que votre message ne nous apprend rien qu'on ne savait déjà si ce n'est le rôle de M Frédéric Beghi dans l'affaire.

Vous faites signer une pétition pour obtenir l'interdiction des "pesticides tueurs d'abeilles". Bien, très bien, mais je ferait juste remarquer que d'autres venant du "sérail des apiculteurs" y avait un petit peu pensé avant sans obtenir de résultat concret.

Vous nous parlez de "ruches conservatoires" mais toujours sans préciser leur emplacement, ni qui s'en occupe (de toute évidence pas les 3 bénévoles) ni ce qu'elles ont de plus que les nombreuses ruches des nombreux apiculteurs professionnels ou amateurs (les gens du "sérail" auquel vous semblez vous opposer) qui œuvrent dans notre pays.

Mme Laurence ABEILLE, députée EELV veut légiférer pour protéger les abeilles (sic) ce que confirme la presse :
http://www.lepoint.fr/fil-info-reuters/laurence-abeille-veut-legiferer-p...
Dans ce combat, elle devrait être soutenu par les apiculteurs, d'autant plus qu'ils réclament depuis des années l'interdiction des produits concernés. Du coup, là non plus, je ne vois pas ce que vous apportez de plus que les autres.

D'ailleurs, vous parlez de Mme Abeille mais il ne faudrait pas oublier que des sénateurs (de l'actuelle majorité) se sont déjà manifestés avant elle sur ce sujet : http://www.liberation.fr/terre/2012/04/25/deux-senateurs-se-piquent-d-ab...

Enfin, des élus (de tous bords) autrement plus influents que vous pouvez l'être, soutenus par des associations nationales reconnues, sont déjà mobilisés contre ces produits :

http://www.lesvertsbourgogne.org/index.php?IdPage=1232550363

http://elus-bassenormandie.eelv.fr/le-cruiser-retire-du-marche-un-premie...

http://www.lepoint.fr/science/pesticides-paris-envisage-d-interdire-le-c...

http://www.lpo.fr/communiqu%C3%A9/mercredi-13-juillet-%C3%A0-lassembl%C3...

Donc, là non plus on ne voit pas ce que vous apportez.

Vous dites avoir "rencontré beaucoup de gens convaincus", admettons, mais combien de professionnels ou d'amateurs vous soutiennent. Personnellement je n'en ai pas trouvé sur le net mais j'ai peut-être mal cherché. Par contre, j'ai trouvé des choses intéressantes qui ne me rassurent pas du tout sur votre structure :

http://www.mathieua.fr/blog/2012/11/11/pourquoi-je-ne-signerais-pas-la-p...

http://collectif-d.action-des-3-vallees.over-blog.org/article-pollinis-p...

Donc, vous ne semblez pas apporter quoi que ce soit à aucun niveau du problème mais semblez demander beaucoup. Pas franchement de quoi se sentir rassuré.

Buchberger
Portrait de Anonyme

bonjour,

je vous ai envoyé à 2 reprises mon intérêt pour accueillir des ruches sans aucune réponse à ce jour. Je serais ravie de votre réponse et peut être même d'un RV chez nous aux alentours du 10 mars? Je vous remercie par avance de votre réponse.

Excuse-moi Buchberger, mais je crois que tu te trompes de site. Si tu veux accueillir des ruches tu devrais peut être passer par le site de Pollinis. Ici nous ne sommes pas des relais de cette association...
Enfin, à la lecture des commentaires, c'est ce qu'il me semblait :-)

PS : j'ai supprimé un exemplaire de ton double message

Augustin de Livois
Portrait de Anonyme

Permettez moi de réagir à votre commentaire en vous proposant de venir à l'une de nos conférences en 2013. La prochaine sera à Paris sur la nutrition avec le Professeur Joyeux. Vous verrez si nous faisons un travail "militant minimum".
Nous en avons déjà organisé quatre:
- 30 Mars 2012 à Paris: La nutrition ou la première médecine; orateurs: Henri Joyeux, Bérengère Arnal
- 20 juin 2012 à Lyon : la Microflore dans toutes les étapes de la vie; orateur Henri de Roissart
- 29 octobre 2012 à Strasbourg: Hommes et Plantes ces liens qui nous unissent; orateurs Jean Marie Pelt et Jacques Vernin
4 décembre : Stress et Cancers, orateur Henri Joyeux

Nous serons à Toulouse en Février, à Bruxelles et Paris en mars, puis à Strasbourg et Lyon à nouveau et peut être la Martinique.

Au delà des conférences que nous avons organisé ou soutenues, nous avons également participer à de nombreux événements cette année où nous aurions pu nous croiser.
Voici les principaux :
Fête des simples 2011 (Limousin)
Fête des Simples 2012 (Ariège)
Congrès SEP : Mars 2012 (Paris)
Colloque au sein des Femmes Mars 2012 (Louvain-la-Neuve)
Congrès Alliance pour la Santé Octobre 2011 (Paris)
Salon Marjolaine 2011 (Paris)
Université des biosciences Septembre 2012 (Toulouse)
51e Journées Nationales de la Nutrition Juin 2012 (Marseille)
2e rencontre des association de lutte contre le Cancer Juin 2012 organisées par Collectif K (Vannes).

Pour le reste de l'actualité, je vous engage à vous rendre sur notre site Internet.

Nous aurions aimé en faire beaucoup plus évidemment mais il ne faut pas oublier deux choses: 1/ notre association a un an et quelques jours: enregistrement des statuts le 7 décembre 2012; 2/ notre budget 2011, que nous sommes en train de faire valider tourne autour des 50 000 euros.

Pour ma part, je me suis consacré à temps plein pour défendre les médecines naturelles et suis à votre disposition pour vous parler de notre activité plus dans le détail.
Vous pouvez m'écrire à l'adresse suivante: adelivois"arobase"ipsn"point"eu ou m'appeler au 06 XX XX XX XX.

En quelques mots, l'IPSN est une association dont la mission est de défendre les médecines naturelles. Nous le faisons autour de deux axes: le lobbying: campagne citoyennes, pétition, manifestation etc
L'information, ce sont les rencontres de l'IPSN, c'est à dire un cycle de conférence par lequel nous abordons le maximum de sujets essentiels des médecines naturelles.
Car dans ce domaine, il ne faut pas se leurrer, la première arme du citoyen, c'est l'information et sa capacité à faire changer d'avis son médecin en l'interrogeant!
Pour autant, le moment est venu de créer un grand mouvement citoyen pour défendre nos choix de santé et permettre aux médecines naturelles d'exister. Nous ne pourrons y parvenir qu'en nous fédérant. Il existe de nombreuses associations dans le domaine. Nous travaillons déjà avec un certain nombre d'entre elles et sommes prêts à poursuivre cet effort qui s'est toujours révélé fructueux.

Voilà ce que je voulais dire! Je comprends que vous ne partagiez pas notre avis sur certain sujet, mais dire que nous faisons le minimum est faux et injuste.

Augustin de Livois

Bonjour,
Je ne suis pas intervenu dans ce sujet car il va au delà de mes compétences, j'ai simplement réécrit votre adresse e-mail de façon moins flagrante et xxé votre numéro de mobile. Il ne me semble pas que ce soit une bonne idée de le mettre à disposition sur internet.

Pour le reste je laisse mes camarades plus au fait continuer la discussion...

L'ennui de l'intervention de M de Livois, c'est qu'on ne comprend pas bien s'il réagit à la comparaison faite plus haut avec Pollinis (auquel cas il aurait mieux fait de réagir sur la discussion sur l'eau du robinet, ce qui aurait été plus clair) ou s'il parle au nom de Pollinis dont il serait aussi un des acteurs... Dans tous les cas, il ne fait rien d'autre que de la propagande, et son message n'a pas grand'chose à faire ici (s'il continue dans le même style, il y aura sûrement quelqu'un qui se fera un plaisir de le cisailler)

Pour s'en tenir à Pollinis, qui est le vrai sujet de cette discussion, on attend toujours que ses membres nous fournissent des liens vers les sites d'associations reconnues d'apiculteurs qui cautionnent leur action... Parce que sauver les abeilles sans le soutien de ceux qui s'en occupent, on voit mal l'intérêt.

Nicolas Laarman
Portrait de Anonyme

Bonjour,

Je suis délégué général du réseau Pollinis, et j'aimerais répondre directement à ce message.

Le Conservatoire des Fermes et de la Nature, à l'origine du réseau Pollinis, est une association loi 1901 à but non-lucratif dont la gestion tout à fait désintéressée n'est assurée que par de bénévoles. Les statuts ont été déposés dans les formes, au moi de Mai dernier, et ils ont été publiés au Journal Officiel comme il se doit.

Les comptes de l'association sont contrôlés par un expert comptable. Ils seront bien entendu publiés sur le site de l'association. Pour l'instant, l'association n'existe que depuis 8 mois.

Nous avons monté cette association à trois, à l'origine. Et depuis, nous avons rencontré beaucoup de gens à travers toute la France, partageant les mêmes idées et essayant de nous aider d'une manière ou d'une autre. Nous sommes tous bénévoles dans cette histoire. Nous avons passé du temps, beaucoup de temps, et investi de l'argent pour payer le site Internet, le lancement de la pétition, rencontrer et essayer de convaincre le maximum de gens du bien fondé de notre action. Bref, nous avons mouillés notre chemise pour défendre les abeilles, les apiculteurs qui s'en occupent, et l'avenir de l'agriculture et de la biodiversité en France.

Je pense que la pétition que nous avons lancé va 100% dans la bonne direction. Elle est nécessaire. Elle fait pro ? Elle a bien marchée ? Tant mieux ! Nous avons bossé plus d'un an sur ce projet avant de le lancer, en écrivant et en réécrivant 100 fois le texte et les idées que nous voulions faire passer.

Nous n'avons rien inventé. Nous avons tous soutenu à titre individuel les actions de l'UNAF contre les pesticides tueurs d'abeilles. Nous nous sommes lancés en tant que citoyens, parce que c'est un problème qui concerne absolument tout le monde, et que tout le monde devrait se mobiliser - apiculteurs ou non, agriculteurs ou citadins..

La première action d'envergure de l'association est de lutter contre toutes les formes d'agression des abeilles et pollinisateurs sauvages. Grâce aux près de 450 000 signataires de la pétition, nous avons déjà été reçus au Sénat, et nous avons rendez-vous en janvier à l'Assemblée Nationale avec Laurence Abeille, députée du Val-de-Marne dont nous souhaitons pousser la proposition de moratoire sur les pesticides tueurs d'abeilles auprès de tous les Parlementaires français. Nous avons pris position à Bruxelles, auprès de la Commission et du Parlement européens pour faire réviser les procédures d'homologation des pesticides au niveau européen. Et nous comptons nous attaquer aux brevets sur le vivant, derrière le réseau No patent on seeds, de la même manière début 2013.

Ce ne sont pas juste de petites actions pour "donner le change" comme vous le sous-entendez. Et nous ne faisons que commencer notre action et notre lutte.

La mise en place du réseau Pollinis est un projet très ambitieux, pour lequel nous sollicitons le soutien financier de toutes les personnes sensibles à la tragédie de la disparition des abeilles. C'est un projet plus que nécessaire à mon sens. Et on ne peut pas espérer réussir un tel projet sans demander de l'aide aux gens qui se sentent concernés. C'est même la meilleure manière d'arriver à un résultat qui vaille le coup. C'est une forme d'engagement politique. Et tout le monde peut le comprendre.

Pour répondre à cette histoire de Top data et de soi-disant business marketing qui se cacherait derrière :
La société Top Data a été mandatée par le Conservatoire des Fermes et de la nature, pour mettre au point et gérer le site Internet de Pollinis. Aucun de ceux qui ont monté le projet ne savent faire ce boulot ultra technique. Et entre nous, tout le monde avait mieux à faire pour faire avancer le schmilblick que de s'en occuper directement. C'est effectivement Frédéric Beghi, gérant de Topdata, qui a réservé le nom du site sur Gandi, en pleine charrette, avant le lancement du site, pour nous avancer. Et l'association a tout de suite racheté le nom de domaine Pollinis.org à Frédéric Beghi. OK, mea culpa : on a été bien débordés au moment de se lancer. Le travail ne manquait pas comme vous pouvez vous en douter, et je n'ai pas soupçonné un instant que ça pourrait poser un problème par la suite.

Où est le mal, marpleysier, qui ne s'est même pas donné la peine d'essayer de nous contacter pour nous poser la question et vérifier ses informations ?

Depuis que le projet Pollinis a démarré, nous n'avons jamais cessés d'être débordés. Nous croulons même littéralement sous la tâche : des milliers de messages envoyés sur le site de Pollinis sont toujours en attente de réponses. Et l'équipe de bénévoles est beaucoup trop petite et a le plus grand mal à s'en occuper - en plus de tout le vrai boulot utile que nous faisons de notre mieux à côté de ça.

Il est tout à fait légitime de vous poser des questions marcpleysier, mais je ne comprends pas : si vous êtes sincère et que vous désirer réellement connaître la vérité, pourquoi ne pas tout simplement contacter l'association avant de vous répandre sur Internet ?

Comme les informations du site Internet ne suffisent pas apparemment, je voudrais laisser ici mes coordonnées personnelles pour que vous n'ayiez plus aucun prétexte pour ne pas me téléphoner et poser autant de questions qu'il vous plaira, sur Pollinis et le Conservatoire des Fermes et de la Nature.

Cordialement,

Nicolas Laarman
Délégué général - réseau Pollinis
Conservatoire des Fermes et de la Nature
Tel. 06 45 80 16 95

Ce message ressemble étrangement à un copier-coller (à deux ou trois nuances près) du message du 14/12/2012 et n'apporte pas plus de précision à mes questions du 15/12/2012.

L'autre truc qui m'épate c'est :
"Comme les informations du site Internet ne suffisent pas apparemment, je voudrais laisser ici mes coordonnées personnelles pour que vous n'ayiez plus aucun prétexte pour ne pas me téléphoner et poser autant de questions qu'il vous plaira, sur Pollinis et le Conservatoire des Fermes et de la Nature."

Il sert à quoi votre site internet si ce n'est pas pour donner des informations sur votre structure à ceux qui en cherchent ? Ce qui, accessoirement, permettrait de répondre à vos détracteurs. Peut-être devriez vous commencer par lire ce qui est écrit (ici comme ailleurs) et répondre avec des arguments vérifiables aux questions qui se posent au lieu de répéter sans cesse les mêmes litanies sous forme de copier-coller ce qui, à la longue, devient désagréable.

J'oubliais de préciser concernant le fait que Marc Pleysier, que vous semblez avoir pris pour cible et dont vous sembler mettre en doute la sincérité, ait préféré poser la question sur ce forum plutôt que de vous contacter directement, son comportement parait parfaitement logique.

Vous vous opposez aux biocides détruisant les abeilles et je doute que vous contactiez souvent les entreprises productrices de ces produits pour qu'ils vous livrent leur point de vue. Alors pourquoi des gens qui vous soupçonnent de ne pas être tout à fait ce que vous prétendez être devraient vous contacter ?

Api-dude
Portrait de Anonyme

C'est bon, on a compris qui vous êtes, pas la peine de vous fatiguer. Allez faire vos petites combines ailleurs et laissez-nous tranquille. Nous avons autre chose à faire dans l'apiculture que de nous occuper d'individus comme vous...

Et surtout, votre réponse ne répond à ce qui était notre principale critique, à savoir votre manque apparent de compétence sur le sujet et de contact avec le milieu, parce que comme vous le dites vous-même "on ne peut pas espérer réussir un tel projet sans demander de l'aide aux gens qui se sentent concernés", à moins bien sûr d'être effroyablement naïf.

Donc, je vais me répéter (mais pas que) :

1) Quelles associations et/ou syndicats reconnus d'apiculteurs ont (a minima) recommandé sur leur site de signer votre pétition et/ou soutenu (y compris financièrement) votre action naissante ?

2) Combien de ruches gérez-vous, avec quel rendement et quel personnel ? (Vous pouvez faire parvenir tous les documents techniques que vous souhaitez à la rédaction du site, à la même adresse à laquelle vous avez déjà écrit.)

3) Quels médias se sont fait l'écho de vos prétendues actions auprès des parlementaires européens et français ? (Je suppose que vous ne verrez aucun inconvénient à ce qu'on leur écrive pour vérifier ?)

4) Que deviennent les adresses mails des gens qui signent votre pétition ? Avez-vous fait une quelconque déclaration de confidentialité à la CNIL, pour garantir que les signataires ne seront pas spammés ?

En l'absence de réponses précises et étayées à ces questions (et à d'autres, comme sur le devenir des dons), vous ne pourrez que susciter de la méfiance de la part de n'importe quel internaute soucieux de ne pas se complaire dans le militantisme en pantoufles à la mode sur le net.

Voici les premiers retours de mes emails de vérification :

1) Mme Laurence Abeille recevra bien le réseau Pollinis ;

2) en revanche, Pollinis n'a pas été reçu par les Parlementaires européens dans le cadre de la mission sur les pesticides, pas de façon formelle en tout cas (je n'ai pas encore la réponse pour les auditions faites de la seule initiative de la présidente ou de la rapporteure), ce que prouve du reste le rapport suivant en ligne :

http://www.senat.fr/rap/r12-042-2/r12-042-2.html

Ce qui semblerait indiquer que l'influence de Pollinis est bien moindre qu'avancé...

D'un autre côté, ils n'affirment pas avoir été reçu...

"Nous avons pris position à Bruxelles, auprès de la Commission et du Parlement européens pour faire réviser les procédures d'homologation des pesticides au niveau européen."

(Avec le même S en trop à européen dans les deux messages. Les joies du copier/coller...)

Ils peuvent prendre position par écrit, comme n'importe quel quidam. Ce qui n'engage en rien ces organismes. Bon, évidemment, s'ils ont écrit au Parlement européen à Bruxelles, le courrier va pas arriver tout de suite...

mode troll on [

Euh, Birdy, je vais faire le casse-pieds, mais il n'y a pas de faute d'orthographe à "européens" : l'adjectif se rapportant à deux mots (Commission et Parlement) doit bien prendre la marque du pluriel. Le fait que l'un des deux mots soit féminin ne change rien à l'affaire : le masculin l'emportant (n'en déplaise aux tenants de la parité à tous crins) il doit prendre la forme du masculin pluriel.

mode troll off ]

@+
Michel

(Oups. C'est vrai que la commission aussi est européenne. A force d'entendre dire Bruxelles à fait ci ou ça, on fini par oublier...)

WÉNISCH Denis
Portrait de Anonyme

Je n'ai toujours pas d'opinion tranchée sur cette organisation. Mais vous, dans votre hargne à leur chercher des poux dans la tête, vous faites vraiment flèche de tout bois. Au point de vous emmêler les pinceaux. Quand vous parlez du S en trop, vous faites erreur. Il n'est pas "en trop". Ce qui est européen (relisez la phrase), ce sont la Commission ET le Parlement. Il faut donc le pluriel.
Vous vous étonnez aussi de ce que le délégué de Pollinis ait envoyé à deux personnes des courriers presque identiques. Je ne vois pas où est le scandale. On le fait tous (on n'a pas que ça à faire, d'imaginer et écrire des pages de courrier).
Par contre, il y a un fait que vous ne relevez pas, dans les courriers du délégué de Pollinis, c'est qu'il parle de trois fondateurs de l'association et ensuite de "nombreuses personnes contactées qui se proposent de les aider" (ce n'est pas exactement ça mais je cite de mémoire). Là, il y a peut-être à creuser. Car, effectivement, il n'est pas dit dans ce texte que de nombreuses personnes sont devenues membres. Cela pourrait venir à l'appui de vos suspicions. Peut-être une piste pour vous...

Api-dude
Portrait de Anonyme

Je suis apiculteur et vais tout à fait dans le sens de Birdy. Ce genre d'association, opaque, assure le service minimal en terme de légalité. Tout est bidon. leur pétition n'en finit pas de circuler, accumulant les signatures, sans aucune limite dans le temps ni aucun objectif précis. 430'000 contacts, ben voyons. Et pour faire quoi ? A part écrire 2 lettres et serrer quelques mains de manière informelle ? Les actions déclarées ont un effet zéro, ce ne sont que des mots, bien choisis pour ne pas être attaquable légalement. Mais il n'y a rien de concret derrière. Plus grave, la récolte de fonds pour la soi-disant création de "conservatoires d'abeilles", ce qui ne veut absolument rien dire. Le parrainage de ruche pour la somme de 540 € par ruche, (vous pouvez parrainer des demi ou des quarts de ruches si vous êtes pas riche) pour une année de parrainage, ressemble à véritable une arnaque en bonne et due forme. Rien n'est transparent dans cette histoire. Où va l'argent ? A quels apiculteurs ? Pour faire quoi ? Et pourquoi de telles sommes alors que la mise en place d'une ruche coûte en moyenne moins de la moitié (et ramène des revenus, mêmes faibles). En quoi ce sont des conservatoires d'abeilles ? Bref, ce truc est totalement bidon et justifie amplement toutes les précautions et interrogations que je lis ici. La réponse de de M. Laarman qui essaye de nous rouler dans la farine n'y change rien. Dans l'apiculture, avec tous nos problèmes, nous n'avons pas besoin de nous battre en plus contre de tels zozos qui font finalement bien plus de mal que de bien.

Germain
Portrait de Anonyme

Il serait intéressant d'avoir une copie des statuts de l'association.
Quelqu'un as t il une idée de la procédure ou pouvons nous nous reposer sur M Nicolas Laarman?

Cordialement

Germain
Portrait de Anonyme

Après vérif les statuts sont sur le site http://www.pollinis.org/IMG/pdf/statuts.pdf

Quelques commentaires sur ces statuts:
- c'est une association vérouillée: les membres participants (donateurs et participants aux actions de l'association) n'ont aucun pouvoir ni aucun droit.

- les membres dirigeants sont désignés par cooptation (désignation par des personnes déjà membre dirigeants)

- deux noms en bas des statuts:
Aurelia Ainscough Hirsinger (présidente)et communicante
http://worketer.com/yeyette

http://killer10commerciaux.blogspot.fr/2009/10/les-commerciaux-notent-le... (pour lever les doutes possibles sur le nom)

Jean Francois Saada: (trésorier) directeur artistique chez nathan jeunesse (est ce le même?)

http://www.mediabistro.com/content/archives/04/10/11paris/show_picture.a...

On peut ajouter que le conseil d'administration est composé d'un maximum de 5 membres (article 7) et que pour prendre des décisions, il suffit qu'un tiers des membres du conseil (article 8, 3ème §) soient présents soit, 2 personnes.

Donc, 5 copains (cooptation oblige) s'auto-contrôlent sans rendre compte à quiconque. Et comme ils refusent les subventions, s'ils n'ont pas de salariés, ils ne sont pas dans l'obligation d'avoir une comptabilité donc, pas de compte à rendre à l'administration.

http://www.associations.gouv.fr/119-necessite-et-obligations.html

"- dès lors qu’elles vont bénéficier d’un agrément délivré par une autorité administrative, recevoir des subventions, exercer une activité économique particulière, employer du personnel salarié…, les associations seront tenues d’établir une comptabilité ; "

Maïa
Portrait de Anonyme

Signer ces pétitions pose-t-il un problème ?

pas toujours. certaines pétitions sont faite par des gens sincères appartenant à des organismes sérieux, ce qui ne semble absolument pas le cas ici, cet "organisme" étant particulièrement opaque.
le risque est de voir son adresse mail vendue à des organismes peu scrupuleux, ou utilisées dans d'autre pétitions, sans votre accord.
par contre, si toutes les pétitions ne posent pas de problème, elles n’apportent aucun bénéfice car leur valeur juridique est nulle. aucunes.

Bonjour

Je confirme Pollinis est bien une arnaque aux sentiments : sauver les abeilles. "Ils" ne connaissent pas assez bien la pollinisation pour seulement en parler. Cette pétition est odieuse et une insulte aux abeilles. http://frelon-asiatique.com/12/arnaque-aux-abeilles.html

C'est la faute à l'Union Nationale des Apiculteur Français qui a ouvert la brèche. Ces derniers ont imaginé un système de ruche vendues à prix fortement majoré aux collectivité locales en faisant eux aussi de l'arnaque aux sentiments : l'abeilles sentinelle de l'environnement. Donc de petits malins sont venus se greffer sur le principe en fabulant sur les abeilles pour se salarier fortement dans des assos.

Les abeilles ne sont pas en train de disparaître, c'est simplement devenu plus technique. 91 % des apiculteurs français ne sont pas au niveau technique nécessaire. Certes c'est pas très important, ils ne représentent (ces 91%) que 8,7% de la consommation de miel en France (soit 19,7% de la production nationale). 4% des apiculteur français représentent 63 % de la production nationale. Reste 18% pour ceux qui sont ces deux limites.

En France quelques entreprises produisent des milliers de colonies d'abeilles destinées à la vente (85 € ht). D'autres (les 91 %) perdent toutes leur colonies : cherchez l'erreur. Pas besoin de Pollinis.org pour conserver et avoir des abeilles.

gsz
Portrait de Anonyme

Les arguments sont peut-être justes même si j'ai l'impression que c'est hors-sujet ; et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ne sont pas limpides !

Et . . .

"
Beaucoup de gens rêvent d'avoir une ruche au fond du jardin. la nostalgie d'un ancêtre qui avait des abeilles, ou tout simplement la magie que représentent ces insectes sociaux. Pas une carte postale d'époque grisonnante, mais une caisse avec des abeilles et un peu de miel histoire de se remettre dans une pratique très ancienne. Il y a une cinquantaine d'années qu'il n'y a plus d'abeille dans chaque hameau dans nos campagnes Périgourdines. Généralement les abeilles logeaient dans un tronc d'arbre creux avec une large pierre pour couverture : un Bournat

Des cadres, des fils de fer de la cire gaufrée, et tout un lot de matériel pour le miel. Tout un farda qui fait reculer tout le monde. C'est aussi l'une des raisons de la disparition des abeilles en milieu rural. Regarder couler le miel depuis un linge ou une passoire, plus personne s'imagine que c'est toujours possible".

Donc il y une formule modernisée du Bournat très peu utilisée en France qui ne demande qu'à être activée. Le Concept Apicole de Loisir Familial. A consommer largement en famille.

Gosselin
Portrait de Anonyme

je flairais bien la constitution de fichier. La lecture exhaustive de vos mails m'incite à confirmer mon point de vue.
Quel mal y a-t-il à signer une pétition? ça n'est pas la question. Je n'admet pas qu'on collecte mon adresse mail que j'ai indiqué de bonne foi et qui sera utilisée à des fins marketing et très lucrative. ça décrédibilise les organismes sérieux, je suis d'accord. C'est ça le plus grand risque. Merci à tous de votre vigilance.
Evidemment, comme une andouille, j'ai donné mon mail parce que les "p'tit nabeilles et pis tout ça". Mais quand ils sont revenus à l'attaque, avec des trémolos dans le constat, j'ai douté. trop de mielleux tue le miel!

Kilos sa
Portrait de Anonyme

Il semble que nous sommes en face d'une nouvelle association créé par la même famille, des pionniers de l'entreprenariat associatif et du "fund raising". Le père à fondé l'association CONTRIBUABLES ASSOCIES, le fils SOS EDUCATIOŃ, la bru IFJ -Insttut pour la justice ....
Voici cet article d'un journaliste du monde sur SOS EDUCATION et les commentaires
http://education.blog.lemonde.fr/2010/05/13/lultra-verite-sur-sos-educat...
Et ce forum France 2
http://forums.france2.fr/france2/Education/nathan-bordas-education-sujet...
Ou on expose la technique d'un fundraising qui s’appuie sur l’indignation d.un pigeon . En quelques mots :
1. On fait un mailing auprès d’une population bien ciblée ( de nature à s’indigner, ayant de l’argent, un certain âge, etc…)
2. On y dénonce tous les abus du sujet traité. On fait pour cela appel à des rédacteurs-marketeurs dont c’est le métier. Cela ne s’improvise pas !
3. Le plus important : on joint un « référendum » ou une pétition à renvoyer impérativement à l’adresse de l’association avec un bulletin « de soutien » (et non pas « d’adhésion » au sens juridique du terme) pour faire un don de 20, 40 ou 100 euros ; la formulation est faite de telle façon qu’il est habilement suggéré que le renvoi du « bulletin de vote » doit être accompagné d’un chèque pour être bien pris en compte « oui, je soutiens votre action etc. »

Nico37
Portrait de Anonyme

Ce qui expliquerait que le Pr Joyeux cité plus haut comme orateur IPSN soit dans l'organisation de la Manif Pour tous ?
Le monde est vraiment (très) petit...

Fabienne Germain
Portrait de Anonyme

Ouh là ! Au secours fuyons ! Je viens de recevoir ce mailing et j'ai tout de suite eu un doute... ça m'a un peu rappelé effectivement le même type de méthode que "l'institut pour la justice". Mon premier réflexe étant toujours de vérifier sur hoaxbuster, je n'ai pas trouvé d'article, en revanche je suis tombé sur vos échanges dans le forum, que j'ai lu avec beaucoup d'attention. J'en viens donc à mon impression première : un business bien huilé et bien planqué derrière une cause qui ne peut que toucher tous ceux qui ont un peu d'humanité. Je vais envoyer un lien vers ce forum à mon expéditeur en lui demandant de faire suivre à tous les futurs pigeons auxquels il a envoyé ce mail. Et vivent les abeilles et tous les petits insectes si précieux à notre équilibre.

Sisterofwind
Portrait de Anonyme

Je réitère : confuse et soulagée même si ça ne lève pas le doute sur les visées réelles de Pollinis...
Bien sûr, pour ne pas perturber et embrouiller davantage une conversation qui n'est déjà pas simple, n'hésitez pas à supprimer mon commentaire erroné,
M. Nicolas Laarman a déjà assez de souci avec son association et sa pétition,
inutile d'aller lui ajouter des horreurs dans lesquelles il n'est pas partie prenante....

Désolée d'avoir agit trop vite !

[Edit : les deux messages précédents ainsi que la réponse de Birdy au premier ont été supprimés. Daniel - HoaxTeam]

When
Portrait de Anonyme

Nous avons reçu un courrier postal de Pollinis et avons été immédiatement choqué par leur opportunisme flagrant et arguments "niais". Bon pour abuser les naïfs ! Cela me fait penser aux tentatives des Pieds Nickelés pour détrousser les bourgeois. Merci les Pieds Nickelés !

When
Portrait de Anonyme

Pour infos : il n'y a pas que "Apis melifera" qui pollenise, mais des milliers d'autres espèces. Vous voulez vraiment aider les pollinisateurs ? Laisser un coin sauvage dans votre jardin, n'utilisez pas de pesticide, fabriquez un petit nichoir à insecte vous même, avec vos enfants ou petits enfants. Ca reviendra bien moins cher et sera beaucoup plus efficace que votre don à ces gens qui vous prouvent par a+b qu'il sauront mieux que vous utiliser votre argent.

Pages

Sujet verrouillé