Forums

PETITION MALADIE DE LYME

Onglets principaux

Bookmark and Share
31 contributions / 0 nouveau(x)
Dernier message
PETITION MALADIE DE LYME

Bonjour à tous,
Je viens de recevoir un Email d'une amie qui me laisse perplexe...
Je n'arrive pas savoir si c'est un hoax ou pas. j'ai vérifier dans la recherche de hoaxbuster mais je n'ai rien trouvé. Donc je me permet de demander votre avis.

Merci d'avance pour votre aide.

----------------------------

Madame, Monsieur,

Je m'appelle Judith Albertat et je suis la présidente de l'Association Lyme Sans Frontières.

Avec l'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle, nous lançons un grand appel à nos dirigeants politiques pour qu'ils se préoccupent enfin des millions de patients touchés par la maladie de Lyme souvent sans le savoir, et qui sont aujourd'hui ignorés par la médecine.

Si je m'adresse à vous, c'est parce que nous avons besoin de votre signature pour appuyer nos demandes.
LA MALADIE DE LYME, ÇA VOUS CONCERNE PEUT-ÊTRE

La maladie de Lyme est une maladie grave, qui peut ruiner votre vie. Mais la plupart des personnes touchées ne sont même pas informées de son existence. Elles souffrent de symptômes en tout genre (douleurs, dépression, fatigue...), mais elles n'arrivent pas à les traiter parce qu'elles ne sont pas diagnostiquées.

Ce n'est pas moi qui le dis : des centaines de milliers de patients soutenus par leurs médecins en témoignent partout dans le monde.
LE MONDE ENTIER SE MOBILISE… SAUF LA FRANCE !!

Depuis plusieurs mois, un immense mouvement international porté par des associations de malades, des responsables politiques (aux Etats-Unis, au Canada) s'est créé pour tirer la sonnette d'alarme. En France, trois ministres de la Santé successifs ainsi que des responsables politiques de tous bords ont été informés par courriers recommandés, courriers toujours restés sans réponse, ceci depuis 2007 !

Au Canada, le projet de loi C-422, du 21 juin 2012 considère qu'en 2020, 80% de la population sera exposée à la maladie de Lyme, et demande que soient prises d'urgence des mesures pour informer la population, former les médecins, faire de la recherche, et améliorer les diagnostics. Ce projet de loi, soutenu par différentes pétitions à travers le pays, est toujours en discussion.

Il est absolument crucial de faire de même France, alors qu'on parle encore chez nous de « maladie rare »...

Et pour cause !

Les médecins ne sont pas formés pour reconnaître la maladie de Lyme. Le système médical est dans le déni. Les patients passent de médecin en médecin, sont soumis à toutes sortes d'examens et traitements inefficaces, coûteux, et souvent nuisibles, jusqu'au jour où on leur dit que « tout est dans la tête » et qu'ils devraient prendre des antidépresseurs ou suivre une psychothérapie.
SOUFFREZ-VOUS D'UN DE CES SYMPTÔMES ?

Peut-être êtes-vous vous-même, ou un proche, concerné. Cela pourrait être le cas si vous souffrez de symptômes que la médecine ne parvient pas à guérir, par exemple :

>> le syndrome de fatigue chronique ;
>> la fibromyalgie : fatigue, douleurs musculaires, problèmes de sommeil, troubles digestifs ;
>> des maux de tête permanents et le sentiment d'avoir le « cerveau dans le brouillard » ;
>> des troubles visuels ; des picotements dans les yeux ;
>> des acouphènes (bruits dans les oreilles) ;
>> des crampes et des sueurs nocturnes ;
>> des troubles cardiaques et respiratoires (apnées du sommeil,…) ;
>> une paralysie faciale ;
>> une dépression chronique ;
>> des douleurs articulaires, notamment dans les genoux, le dos et le cou ;
>> des maux d'estomac et d'intestin ;
>> des difficultés d'élocution ;
>> des difficultés de concentration ou de mémoire ;
>> des sautes d'humeur chroniques ;
>> des alternances de diarrhées-constipation ;
>> des problèmes de peau ;
>> des troubles neurologiques et/ou psychiatriques : autisme, Parkinson, Alzheimer, …

mais aussi, selon de nombreux médecins de terrain, si vous souffrez de diverses maladie auto immunes : polyarthrite rhumatoïde, sclérose en plaques, thyroïdite, etc...

Mais si vous allez consulter votre médecin, vous avez toutes les chances qu'il vous dise que vous n'êtes pas touché par la maladie de Lyme, même si vous l'êtes. Ceci est dû aux tests sanguins inefficaces pour détecter les différentes souches de la maladie et le manque de formation des médecins.
ATTENTION AUX FAUX TESTS ET AUX FAUX TRAITEMENTS

Ce problème a été pris à bras le corps aux Etats-Unis dans l'état de Virginie où depuis le 29 Janvier 2013, une législation oblige le médecin à informer le patient sur le peu de fiabilité des sérologies, c'est à dire les tests officiels. Si le médecin oublie de le faire, les patients ont la possibilité de porter plainte contre lui.

Aux Etats Unis encore, dans plus d'une vingtaine d'Etats, les médecins qui soignent la maladie de Lyme hors des protocoles établis sont aujourd'hui protégés dans leurs actions thérapeutiques.

En France, la maladie n'est reconnue que si le patient est piqué par une tique et qu'à la suite de cette piqûre, apparaissent des rougeurs autour de la zone infectée. Pourtant, d'autres voies d'infection existent et que les rougeurs (érythème migrant) n'apparaissent que dans moins de 50% des cas.

Dans ce cas, votre médecin vous prescrira une cure de trois à six semaines d'antibiotiques (Doxycycline ou Rocéphine). Une fois le traitement terminé, il considèrera que vous êtes guéri, qu'il n'y a plus rien à faire pour vous. Et si vous souffrez d'autres symptômes (douleurs, troubles cardiaques et respiratoires, etc.), il vous dira qu'il s'agit uniquement d'une réaction « psychosomatique ». Autrement dit, « c'est dans votre tête que ça se passe » !

C'est pourtant une grave erreur. Il existe aussi une forme chronique de la maladie de Lyme, beaucoup plus insidieuse. La maladie ne commence pas forcément par une rougeur concentrique sur la peau. Elle peut se réveiller des mois, voire des années ou même décennies après la piqûre d'insecte. Et elle peut littéralement détruire votre existence.
LE VRAI MÉCANISME DE LA MALADIE DE LYME

Le mode d'infection est le suivant : l'animal – en général une tique – qui vous pique crache dans votre sang un liquide contenant une bactérie de type Borrélia.

Cette bactérie peut s'infiltrer dans tous les organes, tous les tissus de votre corps, y compris les os. Mais vous ne vous en apercevez pas au début. Elle attaque ainsi tous les systèmes, dont votre système nerveux et votre cerveau, menant, au stade chronique, à des lésions graves très variées qui provoquent douleurs insupportables, paralysies, fatigues chroniques accablantes, troubles neurologiques et psychiatriques...

C'est pourquoi la maladie de Lyme, non diagnostiquée, est facilement confondue avec toutes sortes d'autres maladies, dont les maladies mentales.

Cela explique qu'un grand nombre de patients soient considérés par leurs médecins comme dépressifs, voire psychotiques, ou alors malades d'autre chose, ce qui leur vaut de recevoir des traitements inadaptés et destructeurs.
UNE EPIDÉMIE DONT LES VICTIMES SONT IGNORÉES

Cette forme chronique et neurologique de la maladie de Lyme est beaucoup plus grave que l'autre. Et elle prend actuellement des allures d'épidémie en Russie, en Europe Centrale, en Amérique du Nord et en Allemagne. En Allemagne, rien qu'en 2010, 900 000 personnes ont été officiellement reconnues comme atteintes par la maladie chronique de Lyme, et prises en charge par la médecine.

Pourtant, en France, la même année, les autorités ne reconnaissaient que 5000 cas, alors que des centaines de milliers de personnes souffraient des symptômes possibles de la maladie chronique de Lyme. En mars 2012, le Professeur Luc Montagnier, Prix Nobel de médecine, découvreur du VIH, a pourtant parlé de pandémie en ce qui concerne la maladie de Lyme.

Ces personnes sont ballottées de médecin en médecin, d'hôpitaux en hôpitaux, sans que jamais on ne leur propose un traitement adapté, uniquement parce que les médecins refusent de reconnaître cette maladie (ou l'ignorent !).
LA LOI DU SILENCE FAIT DE NOMBREUSES VICTIMES

Le drame est que la très grande majorité de ces patients n'est même pas informée de l'existence de cette maladie. En effet, aucune information n'est faite à ce jour auprès de la population française – quand elle est sérieusement instaurée dans de nombreux pays, par exemple en Amérique du Nord, Allemagne, Suisse, Suède, Luxembourg. Pendant des années, ils doivent vivre avec des douleurs insupportables, et les traitements qu'on leur propose ne font souvent qu'empirer le mal.

Ceci est aujourd'hui officiellement reconnu par de grands noms de la médecine comme le Professeur Luc Montagnier, en France, ou le Dr Richard Horowitz aux Etats-Unis, spécialiste de la Borréliose de Lyme et membre fondateur de l'ILADS, une institution de recherche sur cette maladie, et bien d'autres…
DES ASSOCIATIONS SE MOBILISENT

Des associations de patients et de médecins se sont formées pour obtenir des autorités médicales qu'elles reconnaissent l'existence de cette maladie, pour que les médecins français reçoivent eux aussi des instructions claires pour la traiter : Chronimed, Réseau Borréliose (la maladie de Lyme est aussi appelée Borréliose de Lyme), diverses associations françaises dont bien entendu, notre propre association, Lyme Sans Frontières.

Nous avons nous-mêmes demandé et obtenu la création d'une commission ministérielle sur les maladies causées par des parasites (en langage médical, « maladies vectorielles »), dont fait partie la maladie de Lyme.

Pour informer médecins et patients, notre association a lancé les Journées Internationales d'Information sur les Maladies Vectorielles, qui réuniront les plus grands spécialistes internationaux de la maladie de Lyme comme le Dr. Horowitz (Etats-Unis) ou le Dr. Petra Hopf-Seidel (Allemagne) à Strasbourg les 15 et 16 juin 2013.

En attendant, le gouvernement refuse toujours de financer les recherches indispensables pour diagnostiquer et traiter la maladie.
UN NOUVEAU SCANDALE DU SANG CONTAMINÉ EST EN VUE

Ce déni de réalité face à la maladie de Lyme en France est d'autant plus criminel que c'est une maladie qui peut se transmettre par transfusion sanguine, ce qui sous-entend un nouveau scandale du sang contaminé puisqu'aucune précaution n'est prise actuellement. Dans certains pays, les dons de sang ou d'organes sont interdits aux malades atteints par la maladie.

Un tel mépris de notre santé est inacceptable, et nous souhaitons donc en référer directement aux autorités politiques. Et c'est pourquoi je vous demande de signer notre appel au Ministère de la Santé.
AGISSEZ MAINTENANT : C'EST POSSIBLE

Plusieurs mesures simples pourraient être prises pour améliorer la détection et le traitement des personnes touchées par la maladie de Lyme.

La première chose serait de mieux former les médecins et les professionnels de santé, qui reçoivent aujourd'hui une formation complètement obsolète sur la maladie de Lyme ;
Il faut ensuite revoir les protocoles de détection et de soin, en utilisant des tests fiables. Les tests officiellement recommandés par les médecins, les tests Elisa et Western Blot, sont notoirement inefficaces ;
Nous demandons la fin du harcèlement et de la répression contre les professionnels de santé (médecins, pharmaciens, biologistes) qui sont engagés dans la lutte contre cette infection en s'inspirant des méthodes qui ont fait leurs preuves au niveau international et qui ne sont pas validées en France ; il faut savoir que le laboratoire d'analyse médicale de la biologiste Viviane Schaller, qui travaillait avec de nouveaux protocoles de diagnostics a été fermé brutalement le 31 mai 2012 sur l'ordre de l'Autorité Régionale de Santé d'Alsace. Par ailleurs, le laboratoire Nutrivital, du pharmacien Bernard Christophe qui travaillait depuis longtemps sur les traitements alternatifs, a subi le même sort en janvier 2012 pour avoir proposé un traitement alternatif, le Tic-Tox, commercialisé en pharmacies allemandes, entre autres mais interdit maintenant en France. Les dirigeants de ces deux entreprises sont actuellement poursuivis pour « escroquerie », sous prétexte qu'ils n'ont pas respecté les protocoles français, qui pourtant ne sont plus adaptés à la réalité de la maladie. Il en va de même pour certains médecins du Groupe Chronimed, eux aussi inquiétés par les Autorités de Santé. Il est scandaleux qu'au XXIème siècle, des professionnels de santé travaillant au bénéfice des malades soient mis en examen comme des criminels ou escrocs alors que de grands services ont été rendus aux malades et qu'il n'y a pas de plaintes de victimes…
Nous demandons la transparence concernant l'état de l'épidémie, sa diffusion, ainsi qu'une l'étude objective faite de façon indépendante en ce qui concerne la connaissance des transmissions bactériennes, afin de savoir ce qu'il en est des transfusions sanguines ou de la transmission par le placenta, l'allaitement, etc.
Nous demandons également que le ministère de la Santé alloue des fonds à la recherche et à la veille épidémiologique (aujourd'hui, aucun financement n'existe pour une maladie qui touche pourtant des centaines de milliers de personnes.)

Une politique élémentaire de prévention de la maladie de Lyme nous permettrait d'économiser des milliards d'euros chaque année.

En optant pour des tests sérieux, en posant les bons diagnostics, les patients peuvent être pris en charge beaucoup plus tôt avec de meilleurs résultats. Si par ailleurs ils optent pour une alimentation et un mode de vie sains incluant une activité physique régulière, ils pourront peut-être vivre avec la maladie pendant des années sans avoir à subir les effets secondaires des médicaments.

Certains centenaires sont atteints de la maladie de Lyme. Et certains patients se remettent à 80 % dès les premiers mois de traitement.

Soigner Lyme, c'est possible. Vivre normalement avec la maladie, aussi. La meilleure réponse à la maladie reste le renforcement du système immunitaire. En soutenant notre action par votre signature (lien ici), vous pouvez nous aider à améliorer grandement, voire sauver de nombreuses vies.

Institut pour la Protection de la Santé Naturelle

Un grand merci,

Judith Albertat
Présidente
Association Lyme Sans Frontières

petit rappel pour commencer: une pétition, ça ne sert à RIEN.

la maladie de lyme est une maladie émergente, le premier cas recensé date de 1975 au états unis ( dans la ville de Lyme, en fait )

et contrairement à ce que dit cette dame, qui n'est d’ailleurs pas médecin mais patiente ( http://www.ouvertures.net/judith-albertat-le-parcours-de-soin-epique-dun... ) cette maladie ne se soigne pas, la bactérie étant mutantes. les malade peuvent même être guéri mais en avoir encore les symptômes.
bref, c'est une maladie très complexe à diagnostiquer et sans traitement à ce jour.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Maladie_de_Lyme

et si effectivement en France la maladie est sous-évaluée, ce n'est pas en faisant des pétitions qu'on va améliorer ça, surtout vu le manque de médecin( http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/10/18/20002-20121018ARTFIG00450-... )
mais ça c'est un autre problème.

J'ai un petit doute sur le sérieux de ce texte. Comment la population nord-américaine, essentiellement urbaine, pourrait être contaminée à 80 % par une maladie véhiculée par le tiques, des bestioles qui poussent rarement sur le béton ?

une carte des cas au US est dans l'article wiki, Birdy.
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/c5/LymeDeseaseUSA2006.jpg
mais c'est la carte du lieu de résidence, pas de contamination. donc c'est logique que BosWash, qui compte plus de 50 millions d'habitants ai le plus de cas
et si on regarde bien, en orange, ce sont entre 0 et 14 cas, et en rouge, plus de 15 cas.
et selon la carte, le wyoming, par exemple, compte moins de 14 cas. même pour l'état le moins peuplé, on est loin des 80% que cette dame veux nous faire avaler.

autre chose.
"Au Canada, le projet de loi C-422, du 21 juin 2012 considère qu'en 2020, 80% de la population sera exposée à la maladie de Lyme, et demande que soient prises d'urgence des mesures pour informer la population, former les médecins, faire de la recherche, et améliorer les diagnostics. Ce projet de loi, soutenu par différentes pétitions à travers le pays, est toujours en discussion."

comment un projet de loi peut il considérer quoi que ce soit sur l'avenir? ce n'est pas une statistique.

Il y a bien un projet de loi C-442 "Loi concernant la stratégie nationale relative à la maladie de Lyme" (et pas C-422 qui concerne le délai de carence pour l'assurance emploi) déposé le 21 juin 2012 par la députée Elisabeth MAY du parti "Vert"

http://www.parl.gc.ca/HousePublications/Publication.aspx?Mode=1&Parl=41&...

Mais aucun vote n'a eu lieu sur ce texte :
http://www.parl.gc.ca/LegisInfo/BillDetails.aspx?Language=F&billId=56882...

Et le projet est consultable ici :
http://elizabethmaymp.ca/wp-content/uploads/C-442.pdf

"que de nombreuses études scientifiques évaluées par des pairs ont prédit, en raison du réchauffement climatique, une progression géographique des tiques porteuses de la maladie de Lyme au Canada, y compris l’article publié en 2012 par Leighton et al. où il est affirmé que plus de 80% de la population de l’Est et du Centre du Canada pourrait résider dans des zones à risque d’ici 2020;"

Il me semble qu'en français il y a une distinction entre "80% de la population sera exposée à la maladie de Lyme" et "il est affirmé que plus de 80% de la population de l’Est et du Centre du Canada pourrait résider dans des zones à risque d’ici 2020"

Mais pas de médecine douce en vu dans ce projet (dommage pour l'ISPN...) :
"que le rapport établi en 2010 pour la Provincial Health Services Authority de la Colombie-Britannique intitulé Chronic Lyme Disease in British Columbia, A Review of Strategic and Policy Issues conclut que les tests de dépistage de la maladie de Lyme actuellement pratiqués sont inadéquats et soutient que la priorité doit être accordée au développement de tests de dépistage fiables et à la formation des médecins afin qu’ils puissent reconnaître les symptômes de la
maladie de Lyme et offrir à leurs patients le traitement médical approprié, notamment un traitement antibiotique lorsqu’il est indiqué,"

pema
Portrait de Anonyme

malheureusement, ce n'est pas un hoax...
d'ailleurs, le tecte de la pétition est plus succinct. :)
J'habite dans une région très concernée, en Alsace, il y a déjà eu des études qu'on peut trouver en ligne, sur les lieux où existe le plus de tiques porteuses, le Valais par exemple était libre de ça quand je les avais consultées.
J'ai les symptômes, mais pas de résultats aux tests.
Je me demande si je ne vais pas traverser la frontière pour faire d'autres tests.
Il y a comme ça une sorte d'omerta dans le milieu médical, et c'est vrai que c'est parce qu'ils ont peut-être trop à faire, mais on pourrait aussi penser que ça arrange certains lobbies.
Le truc du labo fermé qui a trouvé un moyen d'enlever une tique sans que ça ne dégénère est vrai, et c'est vrai qu'un labo allemand a repris.
Et je connais des gens infectés, reconnus. Dont une Allemande, qui a été soignée par médecine douce en Allemagne (choix d'alimentation entre autre) et qui a guéri.
Il existe aussi un documentaire d'une heure sur le sujet de la Lyme et des tests qui ne suffisent pas, mais pas envie de rechercher.

Ah, un passage de bisounours...

"Il y a comme ça une sorte d'omerta dans le milieu médical, et c'est vrai que c'est parce qu'ils ont peut-être trop à faire, mais on pourrait aussi penser que ça arrange certains lobbies."

Certains lobbies ??? Voyons voyons... Celui des collier anti-puces peut-être ? Non, parce que là, je ne vois pas quel lobby aurait intérêt à taire une telle épidémie. Je pense qu'au contraire les laboratoires se précipiterait dessus.

"J'ai les symptômes, mais pas de résultats aux tests."
Quels symptôme ? Non parce que la liste fournies correspond à une sacré quantité de maladies qui n'ont rien a voir avec la maladie de Lyme. A ma connaissance, et c'est ce que dit ce texte, il n'existe qu'un seul et unique test : une prise de sang. le résultat tombe en quelques jours. Je sais, j'ai testé pour vous. (L'avantage qu'il y a à fréquenter les bois dans les régions infectées par cette maladie et pourrie de chevreuils...)

"Le truc du labo fermé qui a trouvé un moyen d'enlever une tique sans que ça ne dégénère est vrai, et c'est vrai qu'un labo allemand a repris."
Ben pour enlever une tique "sans que ça dégénère" (???) il suffit de l'enlever sans presser l'estomac (qui contient le microbes responsable de la maladie)à l'aide un petit instrument qui ressemble à un pied de biche et qu'on trouve dans toutes les pharmacies. Ca fonctionne très bien, là encore, j'ai testé pour vous.

Et après tout ça tu nous explique que tu connais une personne qui s'est débarrassé de cette saloperie avec un choix d'alimentation et des médecines douces. Sans doutes pourrais-tu sans problème nous en dire plus ? Je suppose que ce genre de guérisons est documenté autrement que par des "on dit" ?

Titi
Portrait de Anonyme

Bonjour malheureusement ce n'est pas un hoax.. Ma fille a cette fichue
Maladie sous sa forme chronique depuis quelle a 4 ans, elle a développé
Une paralysie faciale et test positif. Elle a 10 ans et donc depuis 6 ans
Elle de grandes douleurs aux articulations.
Il y'a un gros problème de reconnaissance de cette maladie et elle se passe
Par le sang.
Je pense effectivement qu'il y a souci d'argent dans l'histoire
Il y'a plein de malade qui ne sont pas entendu et pas pris en charge
C'est un scandale

De là à dire que 80% des gents sont contaminés...
J'ai moi meme été traité de façon préventive plusieurs fois après avoir mal retiré des tiques (je ne suis pas doué). On m'a prescrit une dose de cheval d'anti biotiques : tout va bien.

Tout ça pour dire, que si la maladie de lime se developpe, c'est grave. Mais ça reste une maladie rare, pas une épidémie.

Je viens de tomber sur ça :
http://www.lepoint.fr/sante/maladie-de-lyme-des-patients-en-lutte-contre...

"C'est une dérive sectaire : des gourous profitent de la crédulité de gens fragiles en entretenant leurs angoisses".

Je préfere laisser les autorités compétentes trancher plutot que de me baser sur une pétition signées par des non médecins.

Cela dit il ne faut pas oublier cette histoire de lobby, que de richesses en perspective grace à la maladie lyme! ha non? bon tant pis.

titi
Portrait de Anonyme

Bonjour,
Attention tous les tiques ne transmettent pas la maladie, et tant mieux pour vous si vous n'avez pas attrapé la maladie.

Il y a forcement ds gourous qui profitent de la situation et justement c'est aussi pour ça que nous, les maladies sommes complétement perdu, il faut reconnaitre cette maladie pour que, enfin, on puisse mettre en place des recherches pour la soigner.

Signé : Une maman très en colère.

Pour info, on a déjà vu un message douteux de l'ISPN ici :

http://www.hoaxbuster.com/forum/l-eau-du-robinet

Quant à la suspension du Tic-Tox évoquée par le message, elle a été décrétée non seulement parce que ce médicament n'avait pas respecté la procédure de mise sur la marché (censée éviter en effet les escroqueries) mais aussi parce qu'il contenait un produit ayant des effets neurotoxiques indésirables (crises d'épilepsie)

http://ansm.sante.fr/content/download/38294/503490/version/1/file/dps-12...

L'avis de suspension rappelle aussi que Nutrivital ne peut pas se prévaloir du titre de Laboratoire, n'ayant reçu aucun agrément en ce sens.

En clair, c'est encore une énième pétition sans fondement émanant du lobby des médecines dites naturelles (qui, scientifiquement, ne font souvent pas mieux qu'un placebo).

titi
Portrait de Anonyme

Il y a justement trop de gens qui profitent de la situation dramatique de la non reconnaissance de cette maladie, que cela soit des laboratoires, des industries pharmaceutiques, des gourous mais OUI cette maladie existe vraiment et OUI il y a beaucoup de gens qui en souffrent.

Alors oui il y a des pétitions comme celles-qui parlent des remèdes naturels et autres, sans fondement certainement pas, car le fondement c'est avant tout la non reconnaissance d'une maladie qui est très handicapante et qui fait souffrir...

Justement avec un cadre, avec une reconnaissance et des fonds pour la recherche tout serait bien plus clair et moins propices aux charlatanisme.

Mais non ce n'est pas hoax, la définition du hoax c'est canular web, et non LYME n'est malheureusement pas un canular WEB ....mais une maladie et plein de malades qui voudraient qu'on les soigne dont ma fille !

Personne n'a dit que cette maladie n'existe pas,la question de départ concerne la pétition,la véracité des faits et des chiffres qui y sont énoncés et son éventuelle utilité.
Il y a pleins de commentaires très intéressants à lire au dessus.

titi
Portrait de Anonyme

Oui mais ce n'est pas un Hoax.
ce n'est pas un canular, peut être il y a des mauvais chiffres je n'en sais rien, je sais que je connais beaucoup de gens qui ont cette maladie suite à des piqures de tiques, je sais aussi que dans d'autres pays il existe des cliniques pour soigner cette maladie, que en France nous sommes en retard et que c'est grave.
Je sais aussi que cette maladie se passe par le sang et qu'on oublie d'en parler et que lorsque cela va se savoir....
Donc pour moi un Hoax c'est une fausse rumeur qu'on fait courir sur le web hors là il ne s'agit pas d'une fausse rumeur je vous assure !
Peut être une communication un peu agressive ?.. mais les malades sont à bout.

Dans quels pays existe-t-il des cliniques pour soigner cette maladie bactérienne ? Quels traitements spécifiques ont-elles ? On peut avoir des liens ou on doit se contenter de tes affirmations ?

Ensuite, avant de répéter "ce n'est pas un hoax" en boucle, je t'invite à (re ?) lire ce que les autres ont écrit. Aucune des personnes ayant répondu à Angorys n'a parlé de hoax mis à part pema et toi.

Donc, je vais te faire un résumé :
- la maladie le Lyme existe : oui
- elle est provoquée par une bactérie Borellia : oui
- 80 % de la population canadienne va être touchée : faux
- les médecines naturelles soignent cette maladie : mais bien sûr...
- le Tic-Tox particulièrement efficace a été scandaleusement retiré du marché : faux
- la maladie de Lyme est rare et si elle est prise à temps elle se soigne très bien avec des antibiotiques qui n'ont rien la médecine douce : vrai (mais pas dans le message)
- la maladie non diagnostiquée rapidement peut générer de très graves problèmes neurologiques ou articulaires : oui
- des escrocs tentent de profiter des personnes dans la détresse pour leur vendre des produits ou méthodes miracles qui n'ont jamais prouvé la moindre efficacité (quand ils ne sont pas purement et simplement dangereux) : c'est pas nouveau, malheureusement...
- les dangers de la maladies de Lyme sont cachés par un grand lobby inconnu : ben non, c'est une maladie rare dont on parle peut mais elle a fait l'objet de plusieurs diffusion télé, ce qui m'a bien servi (voir plus haut).

BRASTEL Jefferson
Portrait de Anonyme

pour avoir vu un documentaire sur le traitement autistique au Canada sur Arte, une récente découverte a été faite : 70% des cas d'autismes seraient dus en fait à cette maladie, et le traitement contre celle-ci diminueraient de manière spectaculaire l'état des patients autistes.

Perso j'y crois. Et si les institutions se refusent à se l'avouer, c'est que la source de la contraction de la maladie ne se trouve peut-être pas que chez les tiques..

Et tes sources (fiables), elles sont où, Brastel Jefferson ?

Parce que je suis désolé de le dire, mais ce que tu crois ou pas, ici on s'en moque : ce site n'est pas un site d'opinions, on se contente de discuter des messages en circulation de la façon la plus objective possible.

Et dans le cas présent, je suis au regret de te dire que, d'après l'American Lyme Disease Foundation, qu'il n'y a aucune étude qui prouve un tel lien, contrairement à ce qu'affirme la Lyme-Induced Autism Foundation :

http://www.aldf.com/Misinformation_about_Lyme_Disease.shtml

La pétition d'origine reste donc toujours largement exagérée...

Et la preuve que les institutions françaises n'ignorent pas la maladie de Lyme, c'est qu'elles sont nombreuses à la décrire sur leur site (mais pas comme Mme Albertat, bien sûr) :

http://www.sante.gouv.fr/maladie-de-lyme.html

http://www.pasteur.fr/ip/easysite/pasteur/fr/presse/fiches-sur-les-malad...

http://www.inrs.fr/eficatt/eficatt.nsf/(allDocParRef)/FCLYME

Il y a même un Centre National de Référence de la maladie depuis 2002 :

http://www.pasteur.fr/ip/easysite/pasteur/fr/recherche/departements-scie...

Lequel dans son dernier rapport en ligne (2010) considère (en page 4) la maladie de Lyme comme "un vrai problème de santé publique" :

http://www.pasteur.fr/ip/resource/filecenter/document/01s-00004j-0ei/ra-...

(Notez aussi que le rapport épingle en pages 63-64 un laboratoire de Strasbourg qui utilise mal le test de dépistage de la maladie, générant un taux élevé de faux positifs et induisant sans doute de la suspicion chez les malades...)

Par contre, les autorités scientifiques françaises sont sans doute loin en effet d'adhérer à la théorie de la persistance de la maladie après le traitement antibiotique, ou à celle de la supériorité d'un traitement naturel (du moins tant qu'il n'aura pas été démontré en double aveugle, mais je doute que quelqu'un veuille prendre ce risque).

Mais soyons clair : comme l'explique l'article du point cité par THX538, la façon dont Judith Albertat décrit la maladie est une théorie alternative (comparable à celles sur le SIDA), non reconnue par les instances scientifiques (françaises ou étrangères).

Voyez par exemple ce que dit le CDC américain dans sa FAQ (je cite et je traduis) :

http://www.cdc.gov/lyme/faq/index.html#chronic

"- J'ai entendu dire que si j'attrapais la maladie de Lyme je l'aurais à vie. Est-ce vrai ?

- Non. Les patients traités avec des antibiotiques aux premiers stades de l'infection se remettent rapidement et complètement la plupart du temps. Beaucoup de patients traités aux derniers stades de la maladie répondent également bien aux antibiotiques, même si certains peuvent avoir subi des dommages irréversibles au système nerveux ou aux articulations. Environ 10 à 20 % des patients ressentent de la fatigue, des douleurs musculaires, des troubles du sommeil ou des difficultés à penser, même après avoir mené leur traitement antibiotique à son terme. Ces symptômes ne peuvent être soignés par la poursuite du traitement antibiotique, mais ils passent généralement d'eux-mêmes, au fil du temps."

En clair : des séquelles sont possibles, surtout si la maladie a été prise tardivement, mais ça ne veut pas dire qu'elle est toujours là : il s'agit "juste" de séquelles. (Notez qu'un patient qui en subit de pénibles et prend un traitement naturel peut facilement attribuer à ce dernier son éventuel mieux-être, alors que celui-ci peut n'être dû qu'au cours normal des choses... Si en plus le corps médical n'a pas montré d'intérêt marqué pour le patient après le traitement antibiotique, on comprend comment ce dernier en vient à croire qu'on lui cache des choses.)

Et Mme Albertat ne risque pas de faire changer les scientifique d'avis tant qu'elle n'aura pas d'études fiables en main et tant qu'elle essaiera de défendre l'indéfendable dans ses écrits, comme la commercialisation d'un médicament n'ayant subi aucun contrôle de mise sur le marché et potentiellement dangereux pour la santé des gens (le Tictox).

Notez également que tous les articles de journaux évoquant la pétition qu'elle a lancé expliquent qu'elle a déjà été remise à la ministre de la Santé - ce qui concrètement signifie qu'il est inutile de faire circuler le message qui nous occupe...

J'ai oublié de dire que le CDC évoque ailleurs ces éventuelles séquelles touchant 10 à 20 % des patients sous le nom de Syndrome Post-Traitement de la Maladie de Lyme (ou PTLDS suivant les initiales anglaises) :

http://www.cdc.gov/lyme/postLDS/index.html

Et il ajoute que "la plupart des experts médicaux croient que ces symptômes persistants sont le résultat de dommages résiduels des tissus et du système immunitaire qui sont survenus lors de l'infection", ce qui est la position adoptée par les chercheurs du CNR cités dans Le Point (lesquels évoquent aussi la piste psychologique, analogue aux cas de Syndromes du Bâtiment Malsain - et c'est vrai qu'il est facile d'attribuer à une maladie qu'on a eu des ennuis de santé ultérieurs).

Notez que le CDC mentionne toutefois des études sur les singes (donc à transposer avec précaution à l'homme) qui essaient de prouver le contraire. La recherche est donc pendante sur le sujet...

Ceci dit, il y a des études qui tendent à montrer que la "maladie chronique de Lyme" (CLD en anglais) n'est pas une réalité, contrairement à ce que Mme Albertat soutient :

http://academic.research.microsoft.com/Publication/10374571/a-critical-a...

Les auteurs y montrent que les symptômes de la CLD se retrouvent aussi bien chez des gens n'ayant jamais eu de maladie de Lyme de leur vie...

tatie
Portrait de Anonyme

ho mais c est horrible vos réactions face a cette maladie , forcement quand on est pas concerné , comment comprendre la souffrance qu endure les personnes souffrant de lyme chronique , je suis malade depuis l age de 6 ans , cela fait 24 ans , vous croyez sincerement que juste en tapant sur internet vous aller trouvez des réponses vrais sur la maladie sans savoir tout ce qui s y passe autour ???? vous etes loin d imaginer le déni médical et les retombés que subissent nos médecins essayant de nous soulager

MARTIN
Portrait de Anonyme

Bonsoir Mesdames et Messieurs Je sais tout de mon fauteuil,
Tous ces messages sont à vomir tellement ils sont ignobles à cause de votre ignorance. Sortez de derrière vos écrans et venez donc vivre au quotidien avec les malades. J'ai 3 enfants malades mais cela doit aussi être dans leur tête, on n'est très loin de ce discours.
Vous voulez du solide, comment expliquez-vous les chiffres du soi disant institut de référence en France alors qu'il n'y a aucune obligation de déclaration de la maladie de la part des médecins ?

Vous qui avez l'air d'avoir du temps à perdre informez vous sérieusement et en toute objectivité et peut être que là vous vous rendrez utiles.

Une maman qui ne décolère pas et qui ne voit pas un avenir très rose pour ses enfants

Tatie,Martin,je suppose que comme toute personne sensée vous pouvez nous prouver vos dires...

titi
Portrait de Anonyme

Juste pour répondre au message qu'on m'a adressé, et oui je peux le redire, rien a voir avec un Hoax, même si je me répète...

Peut être vous ne connaissez pas la signification exacte en fait ...

Bref en tout cas, la clinique existe bien

Voila l'adresse url pour ceux qui doutent encore

http://www.b-c-a.de/

et on essaye d'y soigner les gens qui ont beaucoup d'argent car il s'agit d'une clinique privée et très chère

Désolée pour les personnes malades et leurs familles ayant témoigné au-dessus, mais remettre en cause le sérieux de cette pétition n'est pas remettre en cause leur souffrance.
Et signer une pétition "assis dans son fauteuil", si on n'est pas concerné par le Lyme et qu'on ne se documente pas sur ce qui est martelé, c'est irresponsable aussi.

1) Pour remettre un peu les choses dans leur contexte : l'équipe d'Hoaxbuster se méfie instinctivement des pétitions, même si la cause soutenue est pleinement justifiée.
- En premier lieu, comme rappelé par Rebel, la loi n'oblige aucunement nos dirigeants à tenir compte des pétitions. (Un effet peut-être : la publicité pour sa cause à peu de frais, ce qui est un moyen comme un autre)
- Des inexactitudes, volontaires ou non, souvent parce que le message est rédigé selon un style "dramatisé"
- Des risques que les adresses életoniques soient récupérées par des spammeurs, etc.
Il est donc normal que l'équipe se pose des questions autour (pas seulement sur le texte, mais qui la poste, commment les signatures sont-elles gérées, etc).
Quelques exemples :
http://www.hoaxbuster.com/forum/petitions-en-ligne
http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/peche-sanglante
http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/justice-le-pacte-2012
http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/le-radar-de-la-peur
http://www.hoaxbuster.com/forum/un-serveur-trebuche-sur-un-chien-et-port...
http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/aquaplastics-wateraid (pas une pétition, mais une discussion sur le marketing via chantage émotionnel)

Et ici, l'IPSN est déjà connu. Dans le sujet cité par Frédéric (#11), les intervenants ont fini par se poser pas mal de questions sur leurs méthodes de lobbying.
(Avis perso : je me demande même si ce n'est pas un groupe qui court après toutes les ambulances possibles, (par ailleurs des causes très défendables) pour solliciter des signatures et des dons. J'ai peu de doutes sur la bonne foi des autres associations Lyme impliquées, mais s'associer avec l'ISPN me semble nuisible pour leur crédibilité)

Donc, les réflexions sur "hoax ou pas hoax" ne portent pas seulement sur l'existence de la maladie, mais aussi sur les détails du texte, et les moyens employés (pétition, utile ou non ? Et diffusée par des auteurs crédibles ? Ou n'existe-t-il pas de meilleurs moyens d'actions ?)

2) Pourriez-vous citer des sources autre que votre témoignage personnel pour contre-argumenter ? (ça aussi c'est d'usage sur ce forum, les témoignages ne sont pas considérés comme des preuves en argumentation)
D'ailleurs, peut-être serait-il intéressant que des militants associatifs passent pour cela, ils doivent avoir des dossiers sur le sujet.

tatie
Portrait de Anonyme

a lire on en parle depuis plus de 100 ans dans la littérature médicale http://www.lymeinfo.net/francais.html

tatie
Portrait de Anonyme

meme la on le dit , ce n est pas une maladie rare mais bon a quoi beau se justifierhttp://fr.wikipedia.org/wiki/Maladie_de_Lyme

ben justement, on ne dit pas le contraire.
tout les intervenants le disent, ce n'est pas une maladie rare, ni inconnue, ni ignorée, contrairement à ce que veut nous faire croire la pétition. ( d'ailleurs j'avais mis moi même le lien wikipedia, faut lire les posts des autres intervenant, quand même )
d'ailleurs, sur wiki, ils disent aussi que la maladie est complexe à soigner et pourquoi.( faut aussi lire les liens qu'on met, Tatie, ça aide )

et le post de Frène résume très bien tout ça ( post 18 )

tatie
Portrait de Anonyme
MARTIN
Portrait de Anonyme

ce n'est pas la volonté de vérifier la fiabilité d'une pétition que je remets en cause ici mais bien les propos tenus quant aux différents symptômes générés par ce fléau.
Des preuves autres que mes dires, quoi dire si ici les exemples concrets comme des cas précis, mes enfants reconnus par la médecine bien pensante et officielle qui ne peut et/ou ne veut rien faire pour eux et des milliers d'autres.

Vous voulez constater par vous même ? Facile, faites vous piquer et ne faites plus rien, ça viendra tout seul.

oh le bel argument d'autorité "mes enfants ont la maladie, donc je sais et pas vous!"
super, et sinon, que peut tu dire d'autre?*
parce que qu'un témoignage comme ça, ça ne vaut rien.moi je pourrais très bien dire "j'ai eu la maladie de Lyme et elle a été très bien soignée" et ça aurait la même valeur que ce que tu dis, c'est à dire aucune valeur.

et ici, on discute des faits, on est pas des bisounours. c'est sûr, l'impartialité demande de ne pas prendre partie, et c'est nécessaire

quant a la souffrance, je connais, merci, la maladie de Lyme n'est pas la seule qui existe.

L'apparition subite de nombreuses personnes ayant un lien avec la maladie et disant toutes la même chose avec aussi peu de consultations du forum m'amène à m'interroger sur la teneur des propos tenus.

Du coup, je vais clore au momentanément la discussion le temps d'une concertation avec mes petits camarades modérateurs.

[ Edit du 06/06/2013 : après consultation, la clôture devient définitive, mes doutes étant partagés par d'autres membres de la team.]

Sujet verrouillé