Forums

« Papa porte une robe » dans le programme CP-CE1 !

Onglets principaux

Bookmark and Share
10 contributions / 0 nouveau(x)
Dernier message
« Papa porte une robe » dans le programme CP-CE1 !

Voici une publication qui vient de sortir et qui circule déjà sur les réseaux sociaux.

Je cite :

"Nous y voilà : le livre « Papa porte une robe » vient de faire son entrée dans les programmes de l’Éducation Nationale pour les classes de CP et CE1. Du mariage gay à l’indifférenciation, en passant par la théorie du genre : la décadence, c’est maintenant !
Que dire ? Il est compliqué de commenter ce nouvel affront du système socialiste au bon sens et à l’humanité.

Dans le système scolaire le plus cher du monde et l’un des plus inefficaces, où le taux d’enfants ne sachant pas lire et écrire en entrant en sixième est ridiculement élevé, il était nécessaire, que dis-je urgentissime, d’apprendre à nos enfants à aimer les travelos !

Donc, les enseignants devront s’appuyer sur l’histoire de cet homme qui décide de mettre des robes afin d’inculquer aux jeunesses socialistes qu’il faut « déconstruire les stéréotypes ». A 6 ans, avant même qu’on leur ait appris à construire quelque chose, les enseignants apprennent donc à nos enfants à « déconstruire ». Tout un programme nihiliste pour faire de nos têtes blondes de véritables machines à consommer perdus qu’ils seront dans un monde où il leur sera interdit de construire toute forme de schéma, toute hiérarchisation des valeurs, sous peine d’être considérés comme des « stigmatiseurs ».

Que notre belle éducation nationale dont l’actualité n’est pas florissante et où la pédophilie est bien plus fréquente que chez les curés tant décriés par les socialos, apprenne à nos enfant à lire et à écrire. Leurs parents s’occuperont de leur expliquer ce qu’est un travesti et de leur dire s’ils le souhaitent qu’il s’agit d’un modèle déviant à éviter ou bien qu’il s’agit de formidables exemples à suivre et que rien n’est plus souhaitable que de se faire enfiler dans les toilettes d’un bar de nuit de Pigalle avec sa robe et ses portes jarretelles.

Dire qu’on nous jurait que la loi orwellienne de Taubira condamnant l’homophobie de dame nature n’aurait aucune conséquence sur notre société…"

Bien qu'il soit plus que probable que l'article est de l'ordre de la rumeur, avez-vous des éléments pour démentir ?

http://24heuresactu.com/2013/05/23/papa-porte-une-robe-dans-le-programme...

(Le seul lien sérieux que j'ai trouvé est celui-ci : http://www.snuipp.fr/IMG/pdf/document_telechargeable-2013-05-04-22h40_15...)

Le SNUIPP, dans sa liste de livres conseillés pour parler de la lutte contre le sexisme et l'homophobie, mentionne en effet "Papa porte une robe" dans sa liste d'ouvrages destinés aux plus jeunes (c'est-à-dire au CP et CE1) :

http://79.snuipp.fr/spip.php?article30

Mais il ne s'agit là que d'une boîte à outils réservé aux enseignants, en aucun cas de recommandations officielle de l'Education Nationale (sur le site de laquelle vous chercherez en vain ce livre).

Donc il est FAUX de dire que ce livre est au programme de l'école primaire.

En revanche, l'Education Nationale, comme toutes les institutions républicaines, est bien engagée dans la lutte contre le sexisme et l'homophobie :

http://www.education.gouv.fr/cid27781/lutte-contre-homophobie.html

Cela s'inscrit dans le cadre de l'information et l'éducation à la sexualité prévue par la circulaire du 17/02/2003 :

http://www.education.gouv.fr/botexte/bo030227/MENE0300322C.htm

Celle-ci ne fait que suggérer "d'exploiter des situations, des textes ou des supports en relation avec l'éducation à la sexualité selon les objectifs précédemment définis", ce qui concerne avant tout les professeurs de biologie, mais pas que - et ça reste à l'appréciation de chaque enseignant.

Il n'y a qu'une seule chose vraiment obligatoire : "trois séances d'information et d'éducation à la sexualité doivent, au minimum, être organisées dans le courant de chaque année scolaire."

Sauf que dans le cas du primaire il est explicitement prévu que "le nombre de trois séances annuelles fixé par l'article L. 312-16 du code de l'éducation doit-il être compris plutôt comme un ordre de grandeur à respecter globalement dans l'année que comme un nombre rigide de séances qui seraient exclusivement dévolues à l'éducation à la sexualité", tout en s'efforçant de viser "une intégration aussi adaptée que possible à l'ensemble des autres contenus et des opportunités apportées par la vie de classe ou d'autres événements."

Et que "l'ensemble des questions relatives à l'éducation à la sexualité est abordé collectivement par l'équipe des maîtres lors de conseils de cycle ou de conseils de maîtres. Les objectifs de cet enseignement intégré aux programmes ainsi que les modalités retenues pour sa mise en œuvre feront en outre l'objet d'une présentation lors du conseil d'école."

Donc en primaire un enseignant ne peut pas faire ce qu'il veut tout seul dans son coin en matière d'éducation à la sexualité, il doit suivre ce qui a été décidé par l'équipe pédagogique, et agréé par le conseil d'école (qui, j'imagine, ne restera sûrement pas inactif lors de la présentation, et fera pression pour modifier ce qui le gêne) :

http://vosdroits.service-public.fr/F1399.xhtml

Je ne suis pas sûr dans ces condition que l'un des livres conseillé par le SNUIPP parvienne obligatoirement entre les mains des enfants, même si certaines circonstances peuvent amener j'imagine un enseignant à évoquer le sujet (ex : il y a dans la classe un enfant vivant dans une famille homoparentale).

CONCLUSION : un hoax homophobe de plus, un.

Et j'en profite pour rappeler qu'HB n'est pas un site d'opinion, donc que moi ou mes collègues trancheront tout ce qui dépasse...

[EDIT] Woups, je viens de faire doublon avec Frédéric je vois.[/EDIT]

D'après le document que tu as fourni, l'album est bien parmi les livres conseillés, avec une fiche pédagogique consacrée p.75.
Pour l'instant, je n'ai effectivement pas pu trouver d'autre source qui pourrait être à l'origine de l'article.
Après, si l'Education nationale a bien parmi ses objectifs la lutte contre l'homophobie,
http://eduscol.education.fr/cid50566/lutter-contre-homophobie.html
ce document provient du SNUipp-FSU, un gros syndicat enseignant. Il a été publié à l'occasion d'un colloque sur ce thème, le 16 mai 2013. (Donc la question est bien liée à l'actualité.)
http://www.snuipp.fr/Education-contre-l-homophobie
Du coup, de mon point de vue, il s'agit d'un ensemble d'outils pour donner des idées aux enseignants lorsqu'ils abordent le point "Education à la sexualité" du programme. Ce n'est pas un livre de classe imposé à tous par le programme.

Pour moi, l'information principale est donc partiellement vraie (livre conseillé, mais pas imposé), et le reste n'est qu'interprétation et spéculation (qui demanderait à être par exemple appuyé par des études de pédopsychiatres ou psychologues du développement, pour démontrer la prétendue nuisance de ce type d'éducation).

Ironiquement, pour l'argument "Que notre belle éducation nationale (...) apprenne à nos enfant à lire et à écrire.", il est couvert par la page 49 ("Dans un grand nombre de séquences, le recours à la littérature de jeunesse couvre les objectifs du « lire, écrire, comprendre ». Les témoignages des enseignantes et des enseignants montrent que ce travail se fait « sans douleur » tant le sujet des livres « phagocyte » l’intérêt des enfants.")
Et pour "leurs parents s'occuperont de leur expliquer", l'éducation sexuelle est au programme depuis au moins 2003 (où ce n'était pas la gauche qui était au pouvoir, et qui n'a pas été changé depuis) : http://www.education.gouv.fr/botexte/bo030227/MENE0300322C.htm
Apparemment la question de l'application (insuffisante) de cette circulaire a d'ailleurs été remise au goût du jour par le débat sur la mariage pour tous et a mobilisé plusieurs syndicats enseignants : http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2013/05/13052013Article63...

Enfin, je serais curieuse de savoir ce qui prouve que "la pédophilie est bien plus fréquente [dans l'éducation nationale] que chez les curés tant décriés par les socialos".

Rien qu'en regardant les articles proposés en lien,on peut mettre en doute la véracité de cet article,par exemple "Enfant tué car il refusait d’appeler la copine de sa mère « papa »" qui a été vu ici : http://www.hoaxbuster.com/forum/enfant-battue-mort-par-la-compagne-de-sa...

jrotule
Portrait de Anonyme

le site en question http://24heuresactu.com/2013/05/23/papa-porte-une-robe-dans-le-programme... à ajouter une mise à jour

"Mise à jour : en fait, ce document, extrait d’un document incroyable où d’autres idées du même genre sont proposées, n’est pas encore instauré à l’école. Il s’agit quand même d’une proposition faite par le premier syndicat enseignant de France, la FSU, sur demande du ministre de l’Éducation Nationale, Vincent Peillon, le 16 mai dernier. Le document intégral peut être lu ici. Il ne s’agit donc malheureusement pas d’une blague…"

ce qui le l'empêchera probablement pas pas d'être repris tel quel par une miriade d'autres sites.

IL ya d'autres affirmations non étayées et contestables dans l'article :

"Dans le système scolaire le plus cher du monde et l’un des plus inefficaces"

"notre belle éducation nationale dont l’actualité n’est pas florissante et où la pédophilie est bien plus fréquente que chez les curés"

"pas une blague",alors que l'auteur spécule sur un truc dont ce n'est pas sûr qu'il soit mis en place?

jrotule
Portrait de Anonyme

ce n'est "pas une blague" --> dans la mesure où l'utilisation de ce livre à l'école est suggérée par un syndicat d'enseignant pour éduquer contre l'homophobie à l'école primaire et l'auteur reconnaît que le livre n'est pas inscrit au programme

Cependant et contrairement à ce qui est indiqué dans le mise à jour il ne s'agit pas d'une proposition faite sur demande de Vincent Peillon.

Michel Teychenné qui a été chargé par par Vincent Peillon de rédiger un rapport sur les
discriminations LGBT et qui saue en introduction l'initiative du SNUipp d'orgaiser ce colloque.

Le document en question est tiré du colloque "Éduquer contre l'homophobie dès l'école primaire" du 16 mai 2013, dans le cadre de la journée mondiale contre l'homophobie.
Comme il a été dit, il s'agit d'outils théoriques et pratiques discutés et mis au point lors de ce colloque ET EN AUCUNE FAÇON, DE PROGRAMME !

Titrer "Papa porte une robe" dans le programme CP-CE1 et illustrer l'article avec une photo volontairement provocatrice qui n'a rien à voir avec l'article, est au mieux de la mauvaise foi, au pire, de la manipulation.
D'ailleurs, la publication n'est relayée que par des sites douteux...

- "Dans le système scolaire le plus cher du monde et l’un des plus inefficaces, où le taux d’enfants ne sachant pas lire et écrire en entrant en sixième est ridiculement élevé, il était nécessaire, que dis-je urgentissime, d’apprendre à nos enfants à aimer les travelos !"

=> FAUX !
Le système scolaire français n'est ni "le plus cher au monde" ni "l'un des plus inefficaces" !
Plein de documents ici => http://www.education.gouv.fr/cid59105/comparaisons-internationales.html
Sinon, oui, il est nécessaire, non pas "d'apprendre à nos enfants à aimer les travelos", mais à accepter et tolérer les différences (les gays, lesbiennes, bisexuels et transsexuels en font partie mais aussi les handicapés, les races et religions différentes également...)

- "Donc, les enseignants devront s’appuyer sur l’histoire de cet homme qui décide de mettre des robes afin d’inculquer aux jeunesses socialistes qu’il faut « déconstruire les stéréotypes ». A 6 ans, avant même qu’on leur ait appris à construire quelque chose, les enseignants apprennent donc à nos enfants à « déconstruire ». Tout un programme nihiliste pour faire de nos têtes blondes de véritables machines à consommer perdus qu’ils seront dans un monde où il leur sera interdit de construire toute forme de schéma, toute hiérarchisation des valeurs, sous peine d’être considérés comme des « stigmatiseurs »."

=> FAUX !
Le programme scolaire n'impose ni le choix des méthodes, ni le choix des manuels et encore moins le choix des albums...
Je ne prends pas la peine de commenter le reste de la proposition, c'est de l'ordre de l'avis personnel non fondé...

- "Que notre belle éducation nationale dont l’actualité n’est pas florissante et où la pédophilie est bien plus fréquente que chez les curés tant décriés par les socialos, apprenne à nos enfant à lire et à écrire. Leurs parents s’occuperont de leur expliquer ce qu’est un travesti et de leur dire s’ils le souhaitent qu’il s’agit d’un modèle déviant à éviter ou bien qu’il s’agit de formidables exemples à suivre et que rien n’est plus souhaitable que de se faire enfiler dans les toilettes d’un bar de nuit de Pigalle avec sa robe et ses portes jarretelles."

=> FAUX !
Sur les affaires de pédophilie dans l'éducation nationale :
"Selon le ministère de l’éducation nationale - qui traite les dossiers allant de trois mois d’exclusion à l’exclusion définitive -, sur environ 100 condamnations annuelles (incluant tous motifs : violences sexuelles, mais aussi fraude aux concours, conduite en état d’ivresse d’un fonctionnaire, trafic de drogue, vols, etc.), il n’y aurait que 15 à 20 cas d’affaires de moeurs pour 400000 enseignants dans le secondaire. Les chiffres sont similaires dans le primaire où l’on compte 340000 enseignants : 93 sanctions en 2001, dont 10 pour atteinte aux moeurs ; 110 sanctions en 2002, dont 23 pour moeurs ; 115 sanctions en 2003, dont 10 pour moeurs. Des chiffres de condamnations relativement bas qui révèlent, a contrario, le nombre d’enseignants ayant fait les frais de dénonciations erronées, voire calomnieuses.(...)"
http://www.la-cause-des-hommes.com/spip.php?article183

yves Ackermann
Portrait de Anonyme

Ce livre n'est pas le seul a faire l'objet de ces fausses informations.

sur la page facebook https://www.facebook.com/3.manif.pour.tous ils mettent aussi en cause

- Familles arc en ciel
- Tango à deux papas

Ces livres sont tirés de la même publication et ne sont en aucun cas au programme officiel de l'éductation nationale

Le tour de ce sujet (polémique) me semblant avoir été fait, je clos cette discussion.

Sujet verrouillé