Forums

Les cristaux de temps.

Bookmark and Share
13 contributions / 0 nouveau(x)
Dernier message
Les cristaux de temps.

Je suis tombé sur une nouvelle intéressante :
http://www.seeker.com/theres-a-new-form-of-matter-that-exists-in-four-di... Trending Content&utm_content=589f26ff19d6ba0007cb420d&utm_medium=trueAnthem&utm_source=facebook

Un bon progrès de la science et aussi un éventuel réjouissement pour les fans d'ésotérisme, New Age, etc.
Une question, cette découverte ne remet-elle pas en question les lois actuelles de la Physiques?

Je ne suis pas physicienne pour deux sous, mais apparemment, c'est une idée étudiée depuis déjà un moment https://en.wikipedia.org/wiki/Space-time_crystal

Aaah de la bonne vielle physique bien dure pour élaborer de nouvelle théorie bien vaseuse!
Pour pouvoir analyser cette nouvelle comme il se doit, et pouvoir définir ce qu'elle dit, et surtout dans notre cas ce qu'elle ne dit surement pas, il faut avoir une bonne connaissance en physique théorique, voire en mécanique quantique.
Je ne suis sur ce point absolument pas qualifié pour vulgariser la portée de cette découverte.

Cependant je peut vous apporter une éventuelle précision: le monde tel que nous le percevons dispose déjà bien de quatre dimensions identifié, la relativité générale liant les dimensions d'espace (au nombre de trois, largeur/hauteur/profondeur) et la dimensions de temps.

Certaine théorie quantique, dont la très "populaire" théorie des cordes fait intervenir entre 4 et 26 dimensions.

Tout ça pour dire qu'en soit, rien ne s'oppose à ce que l'ont crée un objet en quatre dimensions d'après les connaissances physique actuelle, puisqu'il semblerait que ce cristal s'inscrivent bien dans les dimensions déjà connues.
Quant à pouvoir définir ce qu'implique cette découverte, c'est une autre paire de manche.

Peut-être faut-il rappeler que, si ma mémoire est bonne, la dimension "temps", dans les équations de la relativité restreinte, est affectée d'un coefficient "i" qui est la racine carrée de "-1". Ce qui classe cette grandeur dans ce que les mathématiciens appellent les "nombres imaginaires".
La dimension temps n'a donc pas un rôle strictement identique aux trois autres dimensions "matérielles".

pdl
Portrait de Anonyme

Non...pas de coefficient i, mais un c.
La matrice de Lorentz est:
gamma -béta.gamma 0 0
-béta.gamma gamma 0 0
0 0 1 0
0 0 0 1

les coordonnées sont (ct x y z) dans R et (ct' x' y' z') dans R'

Pas de i en vue.

touinu
Portrait de Anonyme

Plaisanterie supprimée par Frédéric - HoaxTeam.

C'est justement ce qui risque d'enflammer les New Agistes, etc. Après la physique Quantique, on aura droit aux cristaux temporels...

On peut le parier oui. Sûrement dû au fait que la plupart du temps les gens ne comprennent pas correctement la mécanique quantique, et tout ce qu'elle peut induire.

On a de la chance. D'après l'article de Wikipedia (merci à mumuseb pour le lien) il semble que les lois de la thermodynamique soient respectées. On évite ainsi que les cristaux temporels soient utilisés par les promoteurs de mouvement perpétuel ou d'extraction d'énergie libre. Enfin l je fais peut être preuve d'optimisme.

En revanche le fait que ces cristaux semblent résister au phénomène de "décohérence" ouvre des espoirs pour les promoteurs de l'ordinateur quantique. Mais les New-agistes ne se sont pas (encore) trop investis dans ce domaine.

Merci pour toutes ces réponses.

Je plussois Tyrioon: prudence!

La physique théorique utilise des concepts extrêmement complexes, dont un grand nombre sont purement théoriques et mathématiques, compréhensibles seulement de qui travaille dans le domaine. Les multi-dimensions notamment font partie de ces objets théoriques et mathématiques qui n'ont pas vraiment d'existence concrète, en tout cas pas sensible - en dehors de nos 3 dimensions évidemment. Le fait d'utiliser "le temps" comme une dimension est avant tout une astuce mathématique pour aider résoudre des problèmes complexes, mais ça n'a pas vraiment un sens sensible.

Des scientifiques très sérieux essaient de faire de la vulgarisation en cherchant des images compréhensibles du grand public afin de traduire certains concepts physiques théoriques. C'est tout à leur honneur! Mais par nature une image est forcément incomplète et déformante. Derrière, des gens beaucoup moins sérieux ne se gênent pas pour reprendre ces images sans précautions et les manipuler abusivement dans des galimatias pseudo-scientifiques. Dans les cas extrêmes, ça se transforme en "théories" délirantes (dans le genre "new age") qui n'ont plus rien à voir avec les résultats physiques initiaux, et sont instrumentalisé par des personnes peu recommandables tel que gourous ou charlatans.

Ici il est question, si je comprend bien, d'un matériaux théorique (ce serait donc plus une invention qu'une découverte) dont une certaine déclinaison physique a été créé en laboratoire. Passer de là à "une nouvelle matière qui existe en quatre dimensions" suppose une énorme simplification/déformation, déjà très très limite. Rebondir ensuite pour en arriver à "cette découverte remet en question les lois actuelles de la Physiques" serait pour le coup complètement abusif et faux (au passage, même sémantiquement cette phrase n'a pas beaucoup de sens en soi, d'ailleurs).

Heureusement le contenu de l'article de Seeker, très court, me semble encore de bonne tenue, ça va. Mais ils devraient faire un peu plus gaffe à ce genre de titre "putaclick"...

stto
Portrait de Anonyme

Faut quand même avoir le ciboulot à l'envers pour concocter des théories pareilles

Heureusement qu'il y en a. Sinon nous serions peut être encore tous à courir à poil dans la savane. Plus sérieusement être trop sérieux et trop conventionnel n'aide pas à être bon chercheur. Bon on sort du sujet là.

Ajouter un commentaire