Forums

La cour des comptes s’intéresse aux retraites

Onglets principaux

Bookmark and Share
7 contributions / 0 nouveau(x)
Dernier message
La cour des comptes s’intéresse aux retraites

Bonjour

Voici une info qui circule et que je trouve très grosse. Avant de la diffuser à tous mes contacts, je préfère avoir votre avis. Merci à tous les contributeurs et bonne journée

Social: La cour des comptes s’intéresse aux retraites versées aux « centenaires » étrangers d'Algérie

http://www.citoyens-et-francais.fr/article-social-la-cour-des-comptes-s-...

Savez-vous que l’on vit plus vieux en Algérie que partout ailleurs dans le monde ? Mais aussi en Tunisie et au Maroc… C’est l’intéressante découverte faite par la Cour des comptes qui, en épluchant les comptes de la CNAV (caisse nationale d’assurances vieillesse), l’organisme qui paye les retraites a constaté que le nombre de retraités centenaires algériens (plus de 50.000) était particulièrement important.

Ce nombre est même très supérieur au total des centenaires recensés par l’état-civil en Algérie. Rolande Ruellan, présidente de la 6e chambre de la Cour des comptes qui a présenté le 9 juillet dernier un rapport sur la fraude sociale devant une commission parlementaire reconnait le problème (document que chacun peut consulter pour vérifier cette info) :
« Il y a des retraités qui ne meurent plus dans les pays étrangers » dit-elle, insistant, en particulier, sur le nombre de retraités centenaires algériens.

Pourquoi ? Comment ? C’est ce qu’a tenté de savoir la commission.
« Il suffit de ne pas déclarer à la caisse de retraite le décès de l’ayant-droit » précise la magistrate.

« Mais il n’y a pas de contrôle ? » s’étonne un membre de la commission.

« En Algérie nous n’en avons pas les moyens. Il faudrait mettre des contrôleurs itinérants dans tous les pays. Ce n’est pas évident ! » , souligne-t-elle.
En résumé clair : les algériens binationaux, ayant travaillé en France deviennent immortels à partir du moment où ils se retirent en Algérie pour leur retraite.

Ce sont leurs enfants, voire leurs petits-enfants qui continuent à percevoir la pension de retraite, bien après leur décès. Et il ne faut évidemment pas compter sur les autorités algériennes pour faire la chasse aux fraudeurs.

On peut s’étonner, tout de même, qu’un organisme comme la CNAV qui verse chaque année 4 milliards d’euros de retraite à l’étranger, dont plus d’1 milliard pour l’Algérie, ne soit pas en mesure d’effectuer un minimum de vérifications :
- soit en demandant, tous les deux ans par exemple, aux bénéficiaires de donner une preuve de leur existence – comme cela se fait en France pour les professions libérales, notamment.
- soit, en les invitant à se présenter dans les consulats de France pour percevoir leurs pensions.

Alors que le dossier des retraites est au cœur des préoccupations des Français, que les partenaires sociaux n’arrivent pas à trouver un accord sur les retraites complémentaires, il serait bon que nos gouvernants se penchent aussi sur cette question ne pensez-vous pas ?

sujet déplacé dans info ou int'hoax.
et déjà traité ici: http://www.hoaxbuster.com/forum/les-retraites-algeriens-centenaires

mais comme les démentis ne sont plus accessibles, je laisse ouvert le temps de les retrouver.

PitiPiou
Portrait de Anonyme

[quote]On peut s’étonner, tout de même, qu’un organisme comme la CNAV qui verse chaque année 4 milliards d’euros de retraite à l’étranger, dont plus d’1 milliard pour l’Algérie, ne soit pas en mesure d’effectuer un minimum de vérifications[/quote]

On peut s'étonner qu'il y ait de la fraude partout que ce soit pour les français ou les étrangers, après c'est une question de moyens et de volonté de contrôle.

Je vois pas pourquoi des gens auraient des traitements de faveurs ou de défaveurs vis à vis de la CNAV selon leur nationalité, qui ne voit pas des citoyens d'un tel ou tel pays, mais des cotisants qui ont acquis des droits, tout simplement.

Essayons de faire la part de ce qui est établi et des interprétations qui en sont faites.
Une confrontation de statistiques a amené la Cour des Comptes à signaler ) la CNAV une anomalie dans la longévité de certains pensionnés résidant hors de France.
Ce type de constatation peut résulter de causes multiples : il n'est pas certain que la France et l'Algérie calculent statistiquement la longévité de leurs habitants de la même façon, et on ignore quelles sont les marges d'erreur des statistiques utilisées.
Tout ce qu'on serait en droit de conclure, c'est qu'il serait bon de faire une enquête pour rechercher les causes de cette anomalie.
Or, sur la simple base de l'anomalie constatée, une explication/supposition est immédiatement fournie, l'attribuant à une fraude présentée comme massive.
Le moins qu'on puisse dire est que c'est une conclusion un peu hâtive et politiquement orientée.

Vu que ce sujet a déjà été vu au moins deux fois sur le forum, que la CNAV a démenti en son temps, que Rue89 y consacre un article et que la question à l'assemblée nationale éclaircit suffisamment toute l'affaire*, je clos cette discussion (statut : FAUX).

* Cette seule phrase suffit à mon sens à établir le HOAX : "Des données fournies par la CNAV, il ressort par ailleurs que le ratio de centenaires parmi les retraités résidant en Algérie et percevant une pension de la CNAV est en réalité très légèrement inférieur à celui obtenu en France (0,096 % en Algérie contre 0,097 % en France)."

Edit du 09/04/14 : les Echos évoquent le démenti formel de la CNAV ici :

http://www.lesechos.fr/10/06/2011/LesEchos/20951-23-ECH_retraite-----pas...

Sujet verrouillé