Forums

Guérir l'homosexualité près de Vannes le 1er avril ?

Onglets principaux

Bookmark and Share
8 contributions / 0 nouveau(x)
Dernier message
Guérir l'homosexualité près de Vannes le 1er avril ?

Bonjour,

Tombé sur cet article :
http://www.letelegramme.fr/bretagne/religion-les-homosexuels-chretiens-i...

Un poisson d'avril ?

Plus sérieusement, que penser de ce Henri Lemay qui se réfère à des psycho-théoriciens pour qui l'homosexualité est guérissable dans 80 voire 100% des cas ?

Henri Lemay existe bien.

Qu'en penser ? C'est une opinion personnelle bien sûr, donc pas vraiment le sujet ici, même si ça me démange ;-)

Tu as raison Denis : j'ai mal formulé ma question sérieuse.
Laissons un moment Henri Lemay le prédicateur charismatique catholique de côté.
Il n'est peut être même pas méchant, simplement convaincu d'un certain nombre de choses.

J'en reviens à des faits et des chiffres.
Page 25/26 de http://holyspirithealingclinic.com/documents/Manuelniveau4.pdf

on peut lire :

De 1930 à 1986, 1,021 études professionnelles (72) sur le traitement de l’homosexualité affichait un aux de succès de plus de 50% —succès décrit comme « considérable » et « complètement ». En 1984, Masters et Johnson (73) rapportèrent 64% de succès cinq ans après le traitement. Ce genre d’études est de moins en moins fréquent puisqu’il est devenu politiquement inacceptable.
...
Selon Francis MacNutt, en théorie, 100% des cas d’homosexualité devraient guérir par la guérison intérieure. En pratique, environ 80% guérissent.
...
72 Jeffey Satinover, psychiatre, “Homosexuality and the politics of Truth”,
1996, p. 181 et 186; cite chez MacNutt, id. P. 37-38.
73 Schwartz and Masters, The Masters and Johnson Treatment Program for Dissatisfied Homosexual Men
, American Journal of Psychiatry, 141, p. 173-181.
74 Fr. Donald Cozzens, The Changing Face of the Priesthood, 2000 cité par Francis MacNutt, p. 8.
75 Cité par Richard John Neuhous, Gays and the Priesthood, publié dans First Things, Février 2006, à partir des rapports produits à la demande de l’Épiscopat américain.
-------------

Question reformulée : que penser de ces affirmations chiffrées et leurs références ?

Ces documents servent semblent être repris dans un certain nombre de vidéos
et se diffusent dans certaines mouvances.

La première question qu'il faudrait se poser est de savoir si on peut guérir d'un comportement, ou d'un choix de vie qui n'est pas causé par un agent infectieux.
La deuxième question serait de savoir comment ces statistiques ont été réalisées, et sur quels personnes ? Le comportement ciblé par la "thérapie" a-t-il été "guéri" ou est-il simplement devenu caché pour satisfaire aux normes de la société ?
Je crois me souvenir qu'en allant sur le site de la bibliothèque nationale française (gallica.bnf) on peut trouver, entre le XIXe et le début du XXe siècle un bon nombre d'ouvrages, rédigés par des médecins, et traitant fort doctement de ce sujet. Leur relecture, à notre époque, est très instructif et permet de relativiser beaucoup de notions.

Il est d'ailleurs amusant de lire p. 25 quelques lignes plus haut dans le même pdf :

"Pourtant, des milliers d’homosexuels ont été guéris et appartiennent à des organisations comme Exodus et Desert Stream. Ils sont maintenant des hétérosexuels."

Le pdf a été modifié le 18 août 2017, mais le texte est donné comme "2e édition mars 2013".

Or selon Wikipedia :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Exodus_International
"L'association a été fondée en 1976 et a cessé son activité en 2013 après la publication d'une déclaration expliquant que le groupe renonçait à ses objectifs et s'excusait pour les torts faits à l'encontre des homosexuels et de la communauté LGBT1."

et in english
https://en.wikipedia.org/wiki/Exodus_International?oldid=562260047#Criti...
"On June 19, following a unanimous vote at the organization's annual meeting in Irvine, California, the board of directors announced the impending closure of Exodus International.
[...]
In January 2012 then- president of Exodus International Alan Chambers, during his address to a Gay Christian Network conference, stated that 99.9% of conversion therapy participants do not experience any change to their sexuality and apologized for the previous Exodus slogan "Change Is Possible". "

Déjà pas une très bonne référence là, finalement ...

Bonjour,

Finalement je me suis décidé à lire (en diagonale je l'avoue) le document.
Cela commence par une belle autoréférence :

"Ils sont considérés comme des « malades » parce qu’ils peuvent être guéris"

Le "traitement" n'est pas vraiment décrit de façon méthodologique, donc difficile d'en tirer d'autre conclusion que cela semble être un fort conditionnement psychologique.

Quand aux 80% ils ne sont pas étayés.

Mais je n'ai aucun doute sur la possibilité de "conditionner" un être humain par la psychologie. C'est ce que réalisent les sectes tous les jours. Après tout quasiment 100% des adeptes de la scientologie (ceux qui le restent bien sûr) ont été "guéris"

En tout cas, quoi que l'on puisse en penser, ce n'est pas un hoax ! Merci à toi xy pour ces infos que sinon je ne serais jamais aller déterrer.

Concernant la partie soit-disant scientifique, une recherche dans Pubmed ramène ceci :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/6691475

Le Wiki anglais en parle :

https://en.wikipedia.org/wiki/Masters_and_Johnson#Treatment_of_homosexua...

https://en.wikipedia.org/wiki/Conversion_therapy

Les premières lignes de ce dernier article sont claires : ces thérapies de conversion sont clairement considérées comme des pseudo-sciences, au même titre que l'astrologie. Voici d'ailleurs le lien que fournit le Wiki :

http://drdoughaldeman.com/doc/Pseudo-Science.pdf

Et ces considérations pourraient être étudiées prochainement à l'Assemblée Nationale,
puisqu'il est question d'une proposition de loi à l'initiative d'une députée LREM visant à interdire les "thérapies de conversion" en France.
-> http://www.liberation.fr/france/2018/04/11/lgbt-une-proposition-de-loi-p...

Ajouter un commentaire