Forums

Eurodéputés qui badgent et s'en vont

Onglets principaux

Bookmark and Share
13 contributions / 0 nouveau(x)
Dernier message
Eurodéputés qui badgent et s'en vont

Bonjour à tous,

Bon je suis un tout nouveau sur le forum mais ça fait quelques années que je suis fan du site

Depuis une ou deux semaines cette vidéo tourne sur Facebook.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=d5lZwEwsj9w

Et j'avoue que je sais pas trop quoi en penser. D'après mes petites recherches les infos qu'ils donnent concernant les indemnités des eurodéputés ont l'air bonnes.

Mais bon filmer des gens comme ça en les "agressant" dès 7 h du matin je peux comprendre les réactions de certains.

J'aimerais avoir votre avis sur ce reportage.

Sur le fond de la rémunération des parlementaires européens, il y a eu, si ma mémoire est bonne, un article dans l'ancien forum.
Pour ce qui concerne la forme du reportage, les commentaires sont clairement orientés. Les images sont assez banales.
Le vendredi matin des gens viennent au bureau avec leur valise ? Vont-ils repartir dans l'heure qui suit ou après leur session de travail ?
Des reporters attendent les députés dans le couloir et leur parlent d'une façon agressive : on leur envoie la sécurité.
Certains parlementaires ont peut être eu envie de les frapper, vu la façon dont ils étaient abordés.
On est dans une assemblée, pas dans le vestiaire d'un supermarché. Dans beaucoup d'entreprises, le personnel d'encadrement est amené à travailler et à se réunir avec des horaires atypiques, ce n'est pas pour ça qu'il ne travaille pas.
Ma conclusion est que ce reportage n'apporte pas de preuve de ce qu'il avance, par contre le ton employé est clairement engagé.

Euh, Yéti, quand tu parles de "l'ancien forum" ce serait pas cet article des fois ???

http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/retraites-des-fonctionnaires-europeens

Autrement, il est courant de voir les vendredi matin, dans le métro parisien, quantité "d'expatriés" qui vont au boulot avec leurs bagages pour pouvoir partir directement prendre "leur train" après leur journée.

Et il est clair que, pour beaucoup de personnes, les fonctionnaires ne travaillent pas en dehors des heures de réception du public. Sans doute, dans leur esprit, le travail se fait tout seul.

La vidéo en question a été postée par "curalibero", je suis allé voir quelques autres vidéos de même provenance.
Il y en a une sur "la vaccination contre la grippe A qui est faite pour faire mourir 60% de la population mondiale". La personne qui expose cette belle théorie est présentée comme "ancienne ministre de la santé en Finlande", alors que sa biographie sur Wikipédia parle surtout d'une UFOlogue (spécialiste des OVNI) et des théories du complot.
Tout ça n'incite guère à faire confiance à cette vidéo!

Ceci dit, il semble que ce soit un extrait de l'émission "explosiv weekend" diffusée par la chaine allemande RTL. Une émission qui relève plus de la "presse popole" que de la véritable information si j'en crois ces quelques vidéos.

http://www.youtube.com/results?search_query=explosiv+weekend&aq=f

Anne
Portrait de Anonyme

Cette vidéo est parue sur You tube, sur Facebook, dans Contrepoints, dans la Libre Belgique, etc.
C’est un vieux reportage réalisé par un parti tchèque anti-européen ....
Producer: www.reformy.cz
Director: www.euroseptik.cz
Posted by: reformy.cz on 02-août-2009

C’est de la médisance gratuite qui se base sur des mensonges flagrants. Et je m’étonne que la presse soi-disant sérieuse ne vérifie pas les sources, ni les chiffres. Où sont les vrais journalistes d'antan?

Bizarre quand même qu'un journal sérieux comme Contrepoints n'ait pas remarqué que le reportage date de 2009. Des élections ont eu lieu et beaucoup de choses ont changé depuis lors. La Grüne Hiltrud Breyer n'est plus au PE depuis 2009. Evelyn Gebhardt n'est pas n'importe qui. En voilà bien une qui mérite son salaire. La question qu'on lui pose est "pourquoi vous êtes-vous enregistrée?". C'est à ça qu'elle répond en disant qu'elle a encore beaucoup de travail, même en dehors des réunions et qu'il est donc normal qu'elle s'inscrive. Elle n'est pas du genre à partir immédiatement après. La question suivante est inaudible et traduite par ???? Je suppose qu'il s'agit de la question sur des indemnités non méritées, mais le producteur n'a même pas le courage de laisser cette séquence avec son.

Par exemple :
1) Les sessions parlementaires à Strasbourg se tiennent du lundi au jeudi.
Il n'y a donc pas d'indemnités pour le vendredi car il n'y a pas de réunions officielles le vendredi.

2) Contrepoints :
Le Parlement Européen leur octroie 304€ bruts pour chaque jour de présence aux réunions officielles. Cette indemnité couvre l’hébergement, les repas et toutes les autres dépenses liées à cette présence. Ce qui est large, on en conviendra ; 150 euros d’hôtel sympathique, et 150 euros d’escort, je suppose. Allez savoir.
Méchanceté gratuite ! Le prix des hôtels (des restos et tout autre établissement) augmente pendant la session à Strasbourg. Exemples :
Le Mercure: hors session: 106 € ==> pendant la session 212 € (hors taxes)
Sofitel : 150 € ==> 202 €
Novotel : 122 € ==> 179 €
A cela, il faut ajouter les repas et les taxis (il n’y a pas d’hôtel près du PE).
Les 304 € sont donc facilement engloutis, sans même s’offrir d’escort.

3) Contrepoints :
Évidemment, le Parlement ne verse l’indemnité que si le député a signé un registre officiel de présence. Bah oui. Sinon, ce serait trop facile.
Mais bon d’un autre côté, ce n’est pas comme si c’était vraiment très difficile de la toucher. D’ailleurs, et c’est le sujet de la vidéo, c’est même plutôt facile, puisqu’il suffit de s’enregistrer, une fois, tôt le matin avant de s’en aller faire autre chose (et, de fait, ne pas assister aux séances pour lesquelles on touche l’indemnité).

Médisance encore. Ces indemnités se basent sur les votes effectués en session et non sur une soi-disant liste de présence dans un bureau. "Lors des sessions plénières, le Parlement réduit de moitié ce montant pour les députés qui n’ont pas pris part à la moitié des votes par appel nominal qui ont lieu le mardi, le mercredi et le jeudi lors des périodes de session de Strasbourg et le second jour des périodes de session de Bruxelles".

4) TOUS les députés et les fonctionnaires se promènent avec leur valise en fin de session plénière. Cela ne veut pas dire qu’ils s’en vont immédiatement après avoir fait acte de présence. En effet, il faut quitter sa chambre d’hôtel avant 11h. (en général) et l’on garde donc sa valise au bureau toute la journée jusqu’au moment de partir prendre l’avion ou le train pour rentrer chez soi.

Toutes les informations concernant le salaire et les indemnités des députés européens se trouvent sur le site du Parlement européen :
http://www.europarl.europa.eu/parliament/expert/staticDisplay.do?id=39&l...

P.S. Strasbourg se ne trouve pas en "Belgium"!

Merci à Anne pour cette réfutation soignée, mais je crains qu'en cette période préélectorale (pour la France) on ne voit ce genre de document fleurir un peu partout.
C'est une vieille tradition que de raconter les pires choses sur les élus profiteurs et fainéants.

Reportage réalisé par le parti tchèque anti-européen ??? Euh, à la troisième minute on voit clairement un micro RTL et la présentatrice, Nazan ECKES, travaille bien sur la dite chaine. Pourrait-on savoir sur quoi se base cette affirmation ? A aucun moment elles ne figurent sur la vidéo citée par Phil444.

Concernant Hiltrud Breyer, effectivement, elle n'est plus au parlement depuis le 13 juillet 2009 comme l'indique sa fiche :
http://www.europarl.europa.eu/members/expert/inOut/viewOutgoing.do?langu...

Pour répondre à la remarque de Yéti, c'est peut-être moins dû à l'approche d'une élection nationale (qui verra, à n'en point douter, son lot de boules puantes franco-françaises) qu'une montée de l'anti-européanisme sur fond de crise de l'Euro et de défiance vis à vis de nos élus (nationaux ET européens, de droite comme de gauche). Et les trois référendums négatifs (France, Pays-Bas et Irlande) sont là pour démontrer que c'était déjà pas ça avant...

Jean-Pierre FY
Portrait de Anonyme

Message édité car ce monsieur ne semble pas avoir d'autres arguments que l'insulte.

Daniel - Hoaxteam

(plus quelques messages supprimés)

Hugues MAILLOT
Portrait de Anonyme

Les avis ont l'air plus que partagés et on reste sur sa faim ! Alors, au risque de faire rebondir la polémique : vraie info, fausse info, intox ? Merci d'être clair et synthétique !

Florence
Portrait de Anonyme

Bonjour,
Voici ce que j'ai pu trouver sur le site du parlement européen http://www.europarl.europa.eu/parliament/expert/staticDisplay.do?id=39&l...

Indemnité de frais généraux

Cette indemnité vise à couvrir les frais encourus dans l’État membre électeur, comme les frais de gestion du bureau du député, les frais de téléphone et postaux et l’achat, l’utilisation et la maintenance d’équipements informatiques et télématiques. L’indemnité est réduite de moitié pour les députés qui, sans justification valable, n’assistent pas à la moitié des séances plénières d’une année parlementaire (de septembre à août).
Le montant de cette indemnité en 2011 est de 4 299 euros par mois.
Frais de voyage

La plupart des réunions du Parlement européen, comme les séances plénières, les réunions de commissions ou les réunions de groupes politiques, ont lieu à Bruxelles ou à Strasbourg. Le coût réel des titres de transport achetés par les députés pour assister à ces réunions leur est remboursé sur présentation des pièces justificatives à concurrence du prix du billet d'avion en classe affaires, du billet de chemin de fer en première classe ou d'un forfait de 0,50 euro au kilomètre pour les trajets en voiture, en sus des indemnités forfaitaires calculées en fonction de la distance et de la durée de la mission et destinées à couvrir les autres frais liés au voyage (péages autoroutiers, excédents de bagages ou frais de réservation, par exemple).
L'ancien régime d'indemnité forfaitaire de voyage pour les missions à Bruxelles et à Strasbourg (ainsi que vers les autres destinations au sein de l'Union européenne) a été supprimé.

Indemnité annuelle de voyage

Les députés doivent souvent voyager à l’extérieur de leur État membre d’origine dans l’exercice de leurs fonctions, mais à d’autres fins que des réunions officielles (par exemple, pour assister à une conférence dans un autre État membre ou pour effectuer dans un autre pays une visite de travail en qualité de rapporteur).
Pour parer à cette éventualité, les députés peuvent bénéficier du remboursement d’une indemnité annuelle de voyage pour leurs déplacements, leur hébergement et les dépenses connexes. Le remboursement est effectué sur la base du tarif aérien ou ferroviaire réel sur présentation des bons de voyage concernés et des pièces justificatives requises.
Pour 2011, l’indemnité est fixée à un maximum de 4 243 euros.

INDEMNITES JOURNALIERES
Indemnité de frais généraux
Cette indemnité vise à couvrir les frais encourus dans l’État membre électeur, comme les frais de gestion du bureau du député, les frais de téléphone et postaux et l’achat, l’utilisation et la maintenance d’équipements informatiques et télématiques. L’indemnité est réduite de moitié pour les députés qui, sans justification valable, n’assistent pas à la moitié des séances plénières d’une année parlementaire (de septembre à août).
Le montant de cette indemnité en 2011 est de 4 299 euros par mois.
Frais de voyage
La plupart des réunions du Parlement européen, comme les séances plénières, les réunions de commissions ou les réunions de groupes politiques, ont lieu à Bruxelles ou à Strasbourg. Le coût réel des titres de transport achetés par les députés pour assister à ces réunions leur est remboursé sur présentation des pièces justificatives à concurrence du prix du billet d'avion en classe affaires, du billet de chemin de fer en première classe ou d'un forfait de 0,50 euro au kilomètre pour les trajets en voiture, en sus des indemnités forfaitaires calculées en fonction de la distance et de la durée de la mission et destinées à couvrir les autres frais liés au voyage (péages autoroutiers, excédents de bagages ou frais de réservation, par exemple).
L'ancien régime d'indemnité forfaitaire de voyage pour les missions à Bruxelles et à Strasbourg (ainsi que vers les autres destinations au sein de l'Union européenne) a été supprimé.
Indemnité annuelle de voyage
Les députés doivent souvent voyager à l’extérieur de leur État membre d’origine dans l’exercice de leurs fonctions, mais à d’autres fins que des réunions officielles (par exemple, pour assister à une conférence dans un autre État membre ou pour effectuer dans un autre pays une visite de travail en qualité de rapporteur).
Pour parer à cette éventualité, les députés peuvent bénéficier du remboursement d’une indemnité annuelle de voyage pour leurs déplacements, leur hébergement et les dépenses connexes. Le remboursement est effectué sur la base du tarif aérien ou ferroviaire réel sur présentation des bons de voyage concernés et des pièces justificatives requises.
Pour 2011, l’indemnité est fixée à un maximum de 4 243 euros.

INDEMNITÉ JOURNALIÈRE
 Le Parlement verse une indemnité forfaitaire de 304 euros pour chaque jour de présence aux réunions officielles des organes du Parlement dont le député est membre qui sont organisées à l’intérieur de la Communauté européenne. Elle couvre l’hébergement, les repas et toutes les autres dépenses liées à ladite présence. Le Parlement ne verse l’indemnité que si le député a signé un registre officiel de présence.
 Lors des sessions plénières, le Parlement réduit de moitié ce montant pour les députés qui n’ont pas pris part à la moitié des votes par appel nominal qui ont lieu le mardi, le mercredi et le jeudi lors des périodes de session de Strasbourg et le second jour des périodes de session de Bruxelles.
 Le Parlement verse un montant de 152 euros par jour, plus frais d’hébergement et de petit déjeuner, aux députés qui assistent aux réunions organisées en dehors de la Communauté européenne, à condition ici aussi que le député ait signé le registre officiel de présence de la réunion.

POUR RÉSUMER!
Ce qui nous intéresse figure dans le paragraphe intitulé INDEMNITES JOURNALIERES. Un parlementaire perçoit 304€ par jour de présence aux réunions officielles du parlement qui se tiennent à l'intérieur de la communauté européenne. Ce versement vaut pour frais (hébergement, repas...). Et il doit en effet signer un registre. Ceci dit, ces 304€ sont divisés par deux lors des sessions plénières si le parlementaire n'a pas voté à au moins la moitié des questions. Ces sessions ont lieu le mardi, le mercredi et le jeudi à Strasbourg et Bruxelles.

Mon commentaire reprend à peu de choses près ce que dit Anne plus haut.

Maintenant,la question que l'on peut se poser est : par réunions officielles parle t'on uniquement des sessions plénières? Sinon les autres réunions sont t'elles soumises au même règlement?

Voilà!

Pour ne pas ajouter de l'ombre au tableau et par souci d’honnêteté intellectuelle, je dirais que pour ma part je suis plutôt pro européenne mais que je n'exclus par qu'il puisse y avoir des abus. D'ailleurs moi même, je me suis faite avoir avec cette vidéo. Simplement, si une personne dénonce des faux abus, qui l'a croira lorsqu'elle dira une vérité?

Florence
Portrait de Anonyme

Enfin j'ajoute que ce reportage facilement discutable s'attaque non pas aux parlementaires mais à l'Europe! Et comme on peut discréditer aisément ce reportage, du coup les parlementaires passent pour les victimes d'une cabale. Or, il est fort possible que des parlementaires badgent et s'en aille ne touchant que les fameux 152€ (frais d'hôtel et de nourriture), mais ce ne serait certainement pas pour des raisons pécuniaires et il faudrait le prouver.

Et une pub supprimée, une !

Et je clos le sujet qui n'avait aucune raison de remonter...

Sujet verrouillé