Dossiers

Onglets principaux

Black panther's power
Début 2013, c'est l'effroi sur la Côte d'Azur, une panthère noire aurait été aperçue en liberté. La presse régionale s'en fait l'écho et l'info est relayée. Les autorités prennent l'affaire très au sérieux : des empreintes sont relevées, une battue est organisée... mais le félin est introuvable !

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

Villeneuve-Loubet, ce n'est pas vraiment la jungle... mais plutôt une bourgade paisible de la Côte d'Azur. Les seuls fauves que l'on risque d'y croiser sont plutôt le yorkshire nain et le caniche-à-sa-mémère. Alors imaginez un peu la panique quand la presse locale puis nationale se met à juger crédibles des témoignages de personnes assurant avoir vu une panthère noire rôder dans les parages...

 

La police et les pompiers sont dépêchés sur les lieux.

On recueille les témoignages, on relève les empreintes... Cette fois, c'est sûr, tous les faits sont réunis et une communication officielle est faite sur la présence d'un gros félin dans la localité. Le périmètre est bouclé, la battue peut commencer, les pièges peuvent être posés et les empreintes sont envoyées au labo !

 

A la recherche de la panthère rose...

 

Rien, nichts, nada, walou... Pas plus de panthère dans le bosquet que de morpion sur le pubis imberbe de la dernière pornstar à la mode. Pourtant c'est sûr, elle est là, toute proche [ la panthère, pas la pornstar, hein ], les témoignages sont on ne peut plus crédibles : des habitués d'un centre canin ! Ces personnes connaissent bien les animaux, il ne peut y avoir méprise...

Alors la préfecture demande un arrêt des communications pour pouvoir travailler sereinement sans attirer tout un tas de badauds curieux.

La panthère va-t-elle entendre ce silence radio et sortir de sa tanière ?

 

Dans l'intervalle, c'est à Villeneuve-lès-Béziers (34) qu'un habitant affirme qu'il a vu un lion se promener en toute liberté !

Un jaloux ? Qui a voulu faire un peu de pub pour son patelin à la consonance si similaire à celui faisant le buzz... ou s'agit-il vraiment d'un fauve échappé d'un zoo ou d'un cirque ?

Aucun des deux mon général, puisqu'il s'avérera finalement qu'il ne s'agissait que d'un bon gros toutou...

 

Rebondissement début mars quand une source proche de l'enquête affirme qu'un garde forestier a à nouveau aperçu la panthère dans une garrigue proche de Villeneuve-Loubet, et qu'il l'aurait approchée à moins de 15 mètres arguant "qu'elle ne serait pas farouche"...

 

"C'est crédible !"

 

Pour bon nombre de personnes participant à l'enquête, il ne fait aucun doute qu'un fauve est tapi dans l'ombre du maquis provençal.

La région est habitée par des personnes richissimes, parfois des stars dont les caprices font souvent la Une des tabloïds... Qu'est-ce qui empêcherait quelqu'un de fortuné d'acquérir illégalement un tel animal ? Et ensuite, par crainte de poursuites judiciaires, cette personne ne se serait pas manifestée quand le félin se serait échappé.

 

Mais comment obtenir un tel animal ?

  • Transiter par la douane ne peut se faire qu'avec une importation légale, très compliquée à obtenir.

Quel autre réseau d'approvisionnement peut-on alors solliciter ?

  • Un zoo ? Egalement difficilement envisageable car le suivi est draconien et les visites du vétérinaire fréquentes.
  • Un cirque ? Mais c'est bien sûr... Quand une panthère de cirque est enceinte de 3 ou 4 petits, on n'en déclare qu'un et hop, on vend le reste sous le manteau ! "C'est une pratique courante !" assure même un membre de l'équipe d'investigation...

 

Les empreintes font plouf !

 

"C'est crédible" sauf que, ben... des éléments matériels, on n'en a pas des masses !

Pas de photos, pas de vidéos... A une époque où le moindre téléphone donne des preuves en mégapixels, c'est ballot ! D'autant plus que la bête est censée avoir été élevée comme un chaton car elle ne serait pas farouche et ne craindrait pas les hommes.

 

Heureusement qu'il nous reste les empreintes : LA preuve irréfutable !

Les traces sont é-nor-mes ! Sans marque de griffe, l'assurance qu'il ne peut s'agir que d'un gros félin aux griffes rétractiles, un gros félin de 50 kg... ou même plus ! Mais en aucun cas d'un chat. Le labo scientifique va enfin pouvoir nous confirmer la présence de la bête.

 

Mais quel dommaaaaâge !

Les experts ne sont finalement sûrs de rien, les empreintes sont trop abîmées et probablement agrandies par la pluie... Bref, on ne peut absolument pas conclure à la présence d'un grand félin [ ni d'un grand canidé, d'ailleurs ].

Si on ne peut même plus compter sur le NCIS...

 

Abracadabra, ni vu ni connu j't'embrouille !

 

Le problème quand on a éliminé tout élément factuel, c'est que : un témoignage n'est pas une preuve... Pire encore : la bonne foi n'est pas une preuve !

 

Une démonstration par l'exemple ?

La prestidigitation ! Un art qui se base sur la manière dont notre cerveau fait des interprétations et qui s'arrange pour le tromper.

Car nos sens sont faillibles... notre mémoire est faillible ! Et s'il vous faut une preuve pour vous en convaincre, je vous propose quelques petits exercices étonnants :

  • Diverses illusions d'optique : en couleurs et mouvements, en fausse 3D, il en existe plein sur le net...
  • Fermez les yeux et essayez de vous remémorer la scène de votre petit-déjeuner ce matin ; jouez le jeu et projetez-vous quelques instants (réponse un peu plus bas).

 

 

Avez-vous fait l'essai de vous projeter au moment de votre petit-déjeuner ce matin ? Avez-vous bien visualisé la scène pour la restituer ?

 

Il y a toutes les chances que vous vous soyez vu vous-même de derrière et de trois-quarts, assis, en train de vous restaurer (cf. illustration ci-après). Séquence qu'il est évidemment techniquement impossible de se rappeler puisqu'on ne peut se voir soi-même sans miroir ou enregistrement vidéo.

© Henri Broch

 

Chacun cherche son chat...

 

Et si on prenait un peu de recul ?

Ce phénomène est-il si isolé ?

 

Véronique Campion-Vincent, sociologue et ingénieur au CNRS a publié un livre au début des années 90, fruit de ses nombreuses recherches sur le sujet : Des fauves dans nos campagnes - Légendes, rumeurs et apparitions aux éditions IMAGO.

On y apprend que les témoignages de personnes affirmant avoir vu de gros félins sont très fréquents... répartis sur tout le territoire français. Et le sud-est est particulièrement touché par ces "apparitions" (notamment le récurrent puma de l'Estérel).

 

La spécialiste se demande si "on n'assisterait pas tout simplement à une résurgence de vieilles croyances sur les animaux fantômes ou fantastiques, (...) ces faits divers insolites confrontant, de façon inattendue, l'homme moderne à une nature sauvage qu'il ne connaît plus."

Si la Bête du Gévaudan a marqué les esprits en son temps, sa légende aurait perduré pour revêtir maintenant l'aspect de fantomatiques félins, particulièrement depuis que le loup a été maîtrisé (exterminé ?) en France, il y a maintenant près d'un siècle.

 

En fait, ce qui intéresse le public et les médias est l'irruption du sauvage dans notre quotidien. Dans les cas d'attaques de bétail où il est démontré qu'il s'agit en fait de l'œuvre de chiens errants, l'intérêt retombe et l'affaire disparaît des journaux aussi vite qu'elle est arrivée...

 

Si l'évasion d'un zoo ou d'un cirque et l'abandon par un riche particulier (ou évasion de chez ce dernier) sont souvent évoqués, les raisons de ces apparitions sont parfois l'objet des fantasmes les plus délirants :

  • la réintroduction d'une espèce orchestrée par les autorités ;
  • des lâchers clandestins par des militants écolos ;
  • et pourquoi pas une bête apprivoisée à l'aide de laquelle un particulier psychopathe fait régner la terreur - scénario du Pacte des Loups de Christophe Gans.

 

Des médias amnésiques... ou complices !

 

Selon LCI, une panthère noire aurait déjà fréquenté la commune il y a 8 ans...

On pourrait alors s'attendre à ce que les journalistes prennent toutes leurs précautions car on leur a déjà fait le coup de la panthère introuvable. Mais non, finalement, cette affirmation vient renforcer plus encore les derniers témoignages !

 

Ce phénomène n'est pas limité à la France, il est très répandu dans le monde occidental, notamment en Grande-Bretagne où l'on voue un véritable culte aux  phantom felines.

Quand le loup a disparu des îles britanniques, il y a plus de 300 ans, on s'est mis à voir des grands chiens noirs partout - le plus célèbre étant Le Chien des Baskerville, une aventure de Sherlock Holmes narrée par sir Conan Doyle. Depuis les années 60/70, les monstres se sont mués en félins-mystères qui attirent curieux et cryptozoologues. Des affichettes sont même posées pour recueillir des témoignages... Ce qui rend légitime le questionnement sur la part de responsabilité que portent les médias dans l'apparition de ces félins.

 

Un contexte médiatique peut-il suffire à faire passer un gros chat planqué dans les fourrés ou un chien errant pour une authentique panthère de 80 kg ?

 

 

La théorie réductionniste composite (TRC) des félins-mystères

 

L'expression peut paraître barbare alors il convient d'expliquer un peu de quoi il s'agit.

Claude Maugé, professeur de mathématiques et de physique, également journaliste de la revue Inforespace, a utilisé ce terme dans le cadre de ses études sur les OVNI, le préférant à modèle sociopsychologique du phénomène ovni.

L'objectif de cette théorie est de montrer, "non pas que les ovnis n'existent pas, ni même qu'ils n'existent probablement pas, mais que tout ce que nous savons du phénomène peut parfaitement s'expliquer en supposant que les ovnis n'existent pas".

Et cette démarche peut tout à fait être appliquée au cas présent qui nous concerne...

 

S'il est évident que les gros félins existent bel et bien, on peut en revanche peut-être trouver une explication sociologique convaincante aux témoignages rapportés sans qu'il y ait besoin d'introduire de vilains gros matous faisant plusieurs dizaines de kg.

 

Le principe de la TRC consiste à considérer l'environnement et les intervenants comme un système global et autonome, comme un tout qui s'autoalimenterait.

En résumé : plus les médias en parlent, plus les témoins sont nombreux ; plus les témoins sont nombreux, plus le phénomène est pris au sérieux par les autorités ; plus les autorités prennent le phénomène au sérieux, plus les médias en parlent... Et la boucle est bouclée !

 

Reste à comprendre qu'est-ce qui pourrait pousser les témoins à voir des félins partout... Maugé apporte quelques éléments de réponse :

  • Une illusion d'optique (apparition) relayée par un média sensationnaliste peut faire le scoop - et être commercialement très rentable !
  • Le témoin est la victime d'une transposition, phénomène lors duquel il se base plus sur ses connaissances que sur ses propres observations ; il aimerait bien voir quelque chose d'extraordinaire.
  • Le sujet n'est pas pleinement conscient, son jugement est altéré - par la fatigue le plus souvent.
  • L'expérience psychopathologique que n'importe lequel d'entre nous est susceptible de connaître un jour...

 

La TRC s'apparente au rasoir d'Ockham, un principe expliquant qu'il vaut mieux privilégier l'hypothèse la plus plausible mais aussi la moins couteuse intellectuellement.

 

 

Et les cas avérés de félins échappés, alors ?

 

Il est bien évident qu'une évasion de fauve est quelque chose qui est déjà arrivé en zone urbaine. Cependant, dans la très grande majorité des cas, il n'est pas fait tant de mystères : le responsable a donné l'alerte et la capture de la bête a eu lieu dans un délai relativement court, comme ce tigre blanc en République Tchèque fin 2012. Le phénomène ne peut être comparé à celui des reptiles qu'il est plus aisé d'acquérir et qui sont des animaux plus petits, moins attachants et pouvant se perdre plus facilement...

Notre histoire contemporaine ne semble avoir retenu que d'incroyables faits divers comme celui de Billy le puma, qui s'est échappé d'un cirque sur l'Île de Ré et qu'il a fallu traquer pendant deux mois et demi ; laissant une trace indélébile dans les mémoires comme étant un "évènement possible"...

 

L'avenir nous dira peut-être que l'histoire de la panthère de Villeneuve-Loubet était à classer dans la catégorie "authentique". Mais à la vue des éléments factuels présentés, tout laisse à penser qu'il s'agit plutôt d'une méprise ou même d'un canular !

 

Ce qui est certain, c'est que le genre humain préfèrera toujours les légendes aux faits, c'est pourquoi HoaxBuster.com n'est pas prêt de fermer boutique...

 

Sources :

 

Remerciements à Véronique Campion-Vincent, à Henri Broch et le Laboratoire de Zététique de Nice ainsi qu'à L.

Dossier réalisé par

Nico

Vous aimez HoaxBuster ? Adoptez-le pour 1 euro !

Mise en ligne :

13 Mars 2013

Dernières mise à jour :

13 Mars 2013